Publié dans Politique

Troisième Arrondissement - Anyah brigue un second mandat de député

Publié le mardi, 12 mars 2019

Le lundi 27 mai, les électeurs seront appelés aux urnes pour élire leurs députés. Elu pour la première fois en 2013 comme députée du troisième Arrondissement de la Capitale, Aina Rafenomanantsoa dit Anyah briguera un second mandat. Hier, sans surprise, la députée sortant a déposé son dossier de candidature à l’Organe de vérification et d’enregistrement des candidatures du troisième Arrondissement à Tsaralalàna. Une confirmation plus qu'autre chose, tant le doute était faible. La question de sa candidature n'avait cessé de lui être posée ces dernières semaines. Jusqu’à hier, la candidate avait entretenu le suspens. « C’est une nouvelle étape », a indiqué la députée hier. A ses côtés, Mamy Rahantason, Marcel Rakotorisoa et Rija Razafimpanja sont de nouveau ses suppléants. La candidate aux élections législatives du 27 mai dans le troisième Arrondissement a été présentée par le Tanora Gasy vonona et portera l’étendard du Isika rehetra miaraka amin’i Andry Rajoelina. Hier au cours d’une interview, la prétendante à sa succession à Tsimbazaza n’a également pas manqué d’émettre ses reconnaissances envers les chefs de partis au sein de la coalition présidentielle, le Secrétaire national du TGV, les électeurs du troisième Arrondissement pour leur soutien indéfectible.


 Premier mandat pour Andry Ratsivahiny
 Fière de ses réalisations lors de son premier mandat, Anyah souhaite poursuivre son engagement politique. La députée abordera ces enjeux lors de la campagne électorale. La raison pourrait être que tous les candidats ne sont pas encore connus. Cinq listes sont en compétition dans le troisième Arrondissement. Outre le Isika rehetra miaraka amin’i Andry Rajoelina,  le TIM et un candidat indépendant ont également déposé leurs dossiers de candidature.  Un premier mandat de député. C’est ce que vise pour sa part Andry Ratsivahiny. Ancien congressiste de la Transition, il portera en effet l’étendard du Isika rehetra miaraka amin’ny Andry Rajoelina dans le District d’Antananarivo Atsimondrano. Membre de longue date du parti TGV de l’actuel président de la République Andry Rajoelina, Andry Ratsivahiny entend faire passer avant tout l’intérêt de la population avant tout. L’annonce de sa candidature a été officialisée au cours d’une conférence de presse au Trano Bongo à Tanjombato hier dans le début de l’après-midi, en présence notamment du Secrétaire national du TGV, Hery Rasoamaromaka et de plusieurs maires de l’Atsimondrano.
Recueillis par L.A.

Fil infos

  • Corruption - 19 magistrats traduits en Conseil de discipline en 2020
  • Police nationale - Dotation de 550 nouveaux fusils
  • Campagne de vaccination anti-Covid-19 - Une dernière journée mouvementée
  • Fête nationale - Rappel à l'ordre nécessaire
  • Tanamasoandro - Les tracés débutent à Imerintsiatosika
  • Pont d’Ampasika - L’infrastructure menacée par l’extraction de sable
  • Examen du CEPE - Une évaluation finale avant la session officielle
  • Stade « Barea » - Le Président Andry Rajoelina réussit son pari !
  • Météo de la semaine - Température minimale à 3° Celsius pour les Hautes terres
  • Appui supplémentaire pour le Sud de Madagascar - Les Etats – Unis offrent 40 millions de dollars

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Consternation générale !
    L’Union européenne fait savoir par le biais de l’Ambassade de France qu’elle ne reconnait pas le vaccin Covishield. L’accès dans le territoire Schengen est formellement interdit à ceux ou celles qui présentent le passeport vaccinal portant le cachet Covishield. Seuls les vaccins Moderna, Pfizer, AstraZeneca et Johnson & Johnson sont accordés. Coup de bluff ou coup vache ? En tout cas, c’est la consternation générale ! Anxiété et inquiétude se mêlent dans les esprits. Madagasikara, l’un des pays ayant opté pour cet indésirable vaccin et qui vient d’achever la première phase, se trouve dans une situation d’embarras indescriptible. Evidemment, il faut s’attendre à une réaction sans détour de l’Etat malagasy. Il demande des explications à l’endroit de l’OMS et de l’UNICEF. Rappelons que Madagasikara s’inscrit dans l’initiative COVAX recommandée par les instances onusiennes ainsi que les partenaires européens. D’ailleurs, le choix a été fait en collaboration et sous la « …

A bout portant

AutoDiff