Publié dans Politique

Grands travaux pour l'Emergence de Madagascar - Tous les feux sont au vert !

Publié le jeudi, 16 mai 2019

La bonne nouvelle est tombée tard dans la nuit de mercredi. Après presqu'une semaine d'âpres discussions et des heures de dissuasion, le Conseil des ministres a validé la loi de finances rectificative (LFR) de l'année en cours.  Attendue depuis des mois, la LFR prend en compte les promesses présidentielles et lui donne les moyens pour la réalisation. Désormais inscrits dans la LFR, les grands travaux annoncés pour l'émergence peuvent démarrer dans les règles de l'art et ce en diapason avec la politique générale de l'Etat (PGE), inspirée de l'initiative pour l'émergence de Madagascar (IEM).

Comme l'a répété maintes fois le Président Andry Rajoelina, les dépenses  inscrites dans la LFR et les travaux à réaliser devront être palpables par la population et auront un impact dans sa vie quotidienne.  Le Conseil des ministres a détaillé ces grands projets annoncés et susceptibles de booster le développement de Madagascar et de sa population.  Pour les infrastructures routières, citons  entre autres  la réhabilitation des routes nationales 44 ( Moramanga- Ambatondrazaka), 5A ( Ambilobe- Vohémar- Sambava-Antalaha), 5 (Toamasina- Fénerive Est- Maroantsetra), 9 ( Toliara- Bevoay- Morondava), 13 (Ihosy -Taolagnaro) ainsi que les Fly-over à Antananarivo.

Dans le domaine de l'éducation,  citons la mise en place de quatre nouvelles universités,  la construction de 800 salles de classe, l'équipement de 16.000 tables-bancs d'établissements scolaires et  la dotation de kits scolaires et livres d'enseignement à 1 million d'élèves. Le financement du début des travaux de la nouvelle ville dénommée « Tanamasoandro » est inscrit dans la LFR tout comme la construction de logements sociaux, de 13 nouveaux hôpitaux et la réhabilitation des centres médicaux.

D'autres volets importants à l'instar de l'agriculture (aménagement des rizières de 50.000ha pour une production de 8t /ha, mise en place d'un abattoir dans chaque chef-lieu de province), d'entretien routier (dotation des engins aux 23 régions), figurent également en bonne place dans la LFR qui sera envoyée pour contrôle de constitutionnalité à la Haute Cour constitutionnelle. Avec l'adoption de la LFR, la bénédiction des bailleurs de fonds et la mise sur les rails de la politique générale de l'Etat, les détracteurs devront maintenant retourner mille fois leur langue avant d'émettre la moindre critique.

La rédaction

Fil infos

  • Entrepreneuriat - Le Président Rajoelina partage ses secrets pour réussir
  • Arrestation de Raoul Arizaka Rabekoto  - Les autorités judiciaires se contredisent
  • Manifestation à la Réunion - Des « indignés » aux attitudes indignes !
  • Poursuite d’anciens hauts dirigeants - Les députés devant leurs responsabilités
  • Relations bilatérales Egypte-Madagascar - Les grands projets de Rajoelina séduisent Fattah Al-Sissi
  • 21ème sommet du COMESA - Le Président Rajoelina vante les mérites du numérique
  • Sècheresse à Madagascar - L’eau, un produit de luxe
  • Trafic de drogue - La Gendarmerie intercepte 600 kilos de cocaïne pure
  • Exportation de girofle - Crainte d'immixtion des spéculateurs
  • Covid-19 à Madagascar - Inquiétude et peur suite à la hausse des cas de contamination

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Come back tant redouté !
    La bête noire est là de retour. Comme il fallait s'y attendre, la 3 ème vague de la Covid-19, pas forcément du variant Delta, frappe à nos portes et entre sans avoir été conviée. Elle contamine déjà certaines localités du pays. Tout commençait à Ivato lors du premier débarquement du premier vol en provenance de l'Europe ce 6 novembre. Deux cas importés ont été constatés après les tests et contrôles d'usage parmi les passagers. Ce retour pour la troisième vague de la Covid-19 relance le débat sur la pertinence ou non de la réouverture des frontières. Nous étions tous témoins de la forte la résistance des détenteurs du pouvoir, au sommet de l'Etat, concernant l'éventuelle réouverture de notre ciel au trafic international. On garde encore vive dans les mémoires la virulence de la toile quand Iavoloha accorda une dérogation spéciale d'entrée sur le territoire de trois vols conduisant des passagers…

A bout portant

AutoDiff