Publié dans Politique

Premier ministre Christian Ntsay - Deux fois reconduit

Publié le vendredi, 19 juillet 2019

Jamais deux sans trois. Le Président de la République Andry Rajoelina a reconduit le Premier ministre démissionnaire, moins de 24 heures après la démission de ce dernier. Christian Ntsay dirigera le prochain Gouvernement qui sera mis en place d’ici quelques jours. Dina Andriamaholy, secrétaire général de la présidence - adjoint, a lu le décret de nomination du Premier ministre hier dans l’après-midi au palais d’Etat d’Iavoloha. C’est la deuxième fois que Christian Ntsay est reconduit à Mahazoarivo. Son nom a été proposé par les députés formant le Isika rehetra miaraka amin’ny prezida Andry Rajoelina et plusieurs autres députés, au Chef de l’Etat, avant-hier dans la soirée. Et ce, dans le cadre de la mise en œuvre de l’article 54 de la Constitution qui dispose que : « le Président de la République nomme le Premier ministre, présenté par le parti ou groupe de parti majoritaire à l’Assemblée nationale ».  En tout cas, cette reconduction n’est pas une surprise pour les observateurs. Le nom revenait déjà avec insistance les heures qui précédaient sa nomination. Cette reconduction est « logique » et  « naturelle » estime  Lalatiana Rakotondrazafy Andriatongarivo. Dans une publication sur son réseau social Facebook, la ministre de la Communication et de la culture, et non moins porte-parole du Gouvernement, affirme que le Pministre est « loin de faire de la figuration comme certains aiment à le spéculer ». C’est « l’homme qu’il faut à la place qu’il faut », renchérit-elle, et d’ajouter que « en plus d’un an,  avez-vous jamais entendu des scandales sur le PM ? ».


Pour l’opinion, Andry Rajoelina a manifestement eu le nez creux en choisissant cette personnalité. Pour rappel, Christian Ntsay avait été nommé pour la première fois  Premier ministre d’un Gouvernement de consensus au mois de juin de l’année dernière. Son nom avait, à l’époque, été proposé par le Miaraka amin’ny prezida Andry Rajoelina. Christian Ntsay était chargé de diriger un Gouvernement de consensus dont la principale mission est l’organisation de l’élection présidentielle  et des législatives. Mission que le haut fonctionnaire à l’Organisation internationale du travail a relevé avec brio. Il avait démissionné une première fois au mois de janvier dernier, suite à l’élection d’Andry Rajoelina à la présidence du pays avant d’être reconduit dans la foulée par le nouveau Président de la République, pour concrétiser les promesses électorales de ce dernier. En étant reconduit pour la seconde fois, Christian Ntsay sort ainsi renforcé plus que jamais avant  d’attaquer son troisième mandat. En tout cas, il faut signaler que les regards resteront braqués vers Iavoloha ces prochains jours. Le Président de la République, Andry Rajoelina, et son  Premier ministre, Christian Ntsay, devront en effet annoncer l’équipe qui accompagnera le chef du Gouvernement. La question est de savoir quel ministre va quitter son poste et qui décrochera un portefeuille. Selon les indiscrétions, tout comme la nomination du Premier ministre, le suspense ne devrait pas durer longtemps pour ce qui est du Gouvernement. L’équipe gouvernementale serait connue dans les prochains jours voire dans les heures qui viennent.
 La Rédaction

Fil infos

  • La Vérité de la semaine
  • Saisie de 22,5 kg d’or aux Seychelles - Soupçons de laxisme au sein des organes de contrôle malagasy
  • Famine dans le Sud  - Le Président aborde l’urgence avec les partenaires internationaux
  • Trouble et insécurité - Mise en garde du ministère de la Justice
  • Lutte contre les trafics de ressources - Le ministre des Transports rappelé à l'ordre !
  • Aéroport international Ivato - Un Français extradé tente de se mutiler
  • Tentative d'exportation illicite - Des pierres précieuses d'une valeur de 500 000 dollars interceptées
  • Assemblée nationale - Vers un nouveau face-à-face houleux avec l’Exécutif 
  • Accident dans le cortège présidentiel - Le petit Tsihoarana succombe à ses blessures
  • Forêt d’Ankarafantsika - Au moins 3 250 hectares ravagés par le feu

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Cas désespéré !
    Quand quelqu’un détruit un des biens personnels à la maison, il est à plaindre. Mais quand il s’amuse à démolir sa propre maison en sapant irrémédiablement les fondations, il est malade voire un cas désespéré !Les désastres par le feu continuent. Des incendies ravageurs se déclarent un peu partout sur le territoire national presque au même moment. Des feux involontaires ou actes criminels ? Les résultats des enquêtes nous fixeront sur les détails. Dans tous les cas de figure, l’incendie détruit à jamais ! Des crimes de sang à la destruction totale des patrimoines nationaux en passant l’anéantissement d’une partie non négligeable des zones protégées pour en finir aux habitations humaines et d’animaux d’élevage défraient les chroniques. Des villages entiers disparaissent avec ce que cela suppose de dégâts humains, matériels et d’ordre moral. Des familles perdent en un seul moment tout ce qu’elles ont durement épargné des années. Tout récemment,…

A bout portant

AutoDiff