Publié dans Politique

Gestion de la mairie de Nosy Be - Bilan nettement positif

Publié le dimanche, 21 juillet 2019

L’une des Communes les plus florissantes de la Région Diana est sans doute celle de l’île aux parfums. L’actuel maire de la Commune urbaine (Cu) de Nosy -Be Aboudou Aly  a fait du bon travail durant son mandat et que son bilan est nettement positif. En effet, si lors de la passation entre lui et son prédécesseur en 2015 le fonds disponible était de 22 millions d’ariary seulement alors que les salaires des employés s’élevaient à 58 millions d’ariary par mois sans compter les arriérés au niveau de la CNAPS, d’une imprimerie et plusieurs fournisseurs d’un montant d’environ 800 millions d’ariary, aujourd’hui tous les feux sont au vert  pour la Cu de Nosy- Be avec un budget avoisinant 3 300 000 d’ariary contre 2 809 122 000 ariary en 2018, 1 671 726 219 d’ariary en 2017, 1 327 650 699 d’ariary en 2016 et 926 711 688 d’ariary en 2015.

On se souvient également que, lors de la prise de pouvoir de l’actuel maire, la Cu de Nosy- Be ne disposait d’aucun matériel roulant opérationnel. Aboudou Aly a alors dû mettre au service de ladite Commune sa voiture personnelle en attendant la réparation de la 4x4 Mazda appartenant à celle-ci. Actuellement, on  croit savoir que ladite Commune dispose de 5 nouveaux  véhicules. C’est le fruit d’un partenariat avec des Communes de la Réunion et de la France. En effet, la Commune St Paul de la Réunion a offert 1 camion citerne pour les sapeurs- pompiers et 1 ambulance tandis que celle des Adrès de France a remis 3 véhicules à la Cu de Nosy- Be. La transparence dans la gestion de celle-ci a valu au maire Aboudou Aly la confiance de l’organisation internationale GIZ laquelle est disposée à travailler étroitement avec la Cu de Nosy- Be. A noter que le projet PIC est toujours présent dans l’île aux parfums.

Nombreuses réalisations

Des nombreuses réalisations ont été effectuées durant le mandat d’Aboudou Aly. Des travaux d’assainissement tels que curage de caniveaux, éclairage public et des bâtiments administratifs, entretien et réhabilitation et ouverture des routes, adduction d’eau potable s’il ne faut citer que cela, ont été entrepris sans oublier la mise en place de la police du tourisme. La liste est longue. En tout cas, selon un raiamandreny de ladite ville, après l’ancien député  maire Toly Laurent c’est l’actuel maire Aboudou Aly qui a réellement œuvré pour le développement de la Cu de Nosy- Be.

A.Lepêcheur

Fil infos

  • Concrétisation des « Velirano » - Une volonté présidentielle intacte à toute épreuve !
  • Kere dans le Sud - Le Gouvernement opte pour des solutions radicales et maximales
  • Peste bubonique - Cinq décès à Morarano Gara
  • Exportation illicite - 15 kilos d'or interceptés par les autorités
  • Projet Tana-Masoandro - Le site idéal a toujours été Imerintsiatosika
  • Rapatriement de devises - 3250 sociétés en situation d'irrégularité
  • Lutte contre le Kere dans le Sud - Les partenaires techniques et financiers derrière le régime
  • Coopération Madagascar – Nations unies - Un plan cadre pour la période 2021 – 2023 en gestation
  • Sénatoriales - La liste IRMAR lance sa campagne
  • Projet Ambatovy - Production de 3000 tonnes de nickel au cours du premier trimestre 2021

Editorial

  • Elu ou nommé, faux débat !
    Ces derniers temps, à l’approche des sénatoriales, les esprits s’échauffent et les faux débats pullulent. A mesure que la date du 11 décembre se précise, les fumées noires qui s’échappent du volcan en éveil alourdissent et noircissent l’atmosphère. On étouffe.A l’allure où vont les choses de la politique, les poids lourds de l’opposition risquent fort de se retrouver à la touche. En s’élargissant davantage, la plate-forme acquise à la cause défendue par le jeune président Rajoelina Andry Nirina occupera le terrain. La hantise de l’exclusion déclenche chez les activistes du RMDM une hystérie. A eux s’ajoutent les ténors du Groupe de Panorama dont la traversée du désert risque de se prolonger indéfiniment. Et alors, tous les moyens sont bons pour tenter de déstabiliser le pouvoir. L’entame de la campagne électorale, depuis hier 19 novembre, fait monter d’un cran la tension. Aussi étrange qu’inquiétant soit-il mais vrai, un certain remous s’invite…

A bout portant

AutoDiff