Publié dans Politique

Formation du Gouvernement - Pressions inutiles sur le PM

Publié le lundi, 22 juillet 2019

Des rumeurs ont circulé que le Gouvernement dirigé par le Premier ministre Ntsay Christian allait être présenté hier. L’accouchement n’a cependant pas eu lieu. Depuis sa nomination en fin de semaine dernière, le chef du Gouvernement cheminerait à Mahazoarivo. Il aurait reçu bon nombre de personnalités issues de différentes entités politiques. Comme à chaque formation de Gouvernement, des pressions pointent le bout de leur nez. Pour la formation de son troisième gouvernement, Christian Ntsay n’échappe pas à la règle. Actuellement, le numéro Un de Mahazoarivo fait l’objet de multiples pressions, surtout politique. Des ministres démissionnaires craignent de ne pas être reconduits à leurs postes, d’autres personnalités qui souhaitent intégrer ou réintégrer le Gouvernement manœuvreraient en coulisses pour atteindre leurs objectifs. Des députés ou des associations seraient ainsi manipulés par ces politiciens pour atteindre leurs objectifs. C’est ainsi que depuis la semaine dernière, des députés ont posé leurs conditions. Christine Razanamahasoa, présidente de l’Assemblée nationale, durant un discours, avait été claire pour réclamer l’intégration de députés au sein de l’équipe gouvernementale. En fin de semaine dernière, des parlementaires de la Chambre basse issus de l’IRD et des élus sous l’étiquette d’indépendant qui estiment qu’ils doivent être représentés au sein de la future équipe gouvernementale.

Des organisations estiment également avoir leur mot à dire. Des associations régionales qui estiment que le Gouvernement devrait intégrer des  natifs d’une partie précise de l’île. Pour certains analystes politiques, le tandem Andry Rajoelina - Ntsay Christian devrait être laissé libre de composer une équipe gouvernementale à même de mettre en œuvre les grands chantiers entrant dans les engagements du Président de la République. Au-delà de l’aspect purement politique, les critères de technicité et de compétence devraient primer, selon les observateurs. Du moment que les ministres soient malagasy, les critères régionaux ne devraient pas rentrer en ligne de compte. D’ailleurs, que se passerait-il si toutes les associations régionales devaient réclamer elles aussi des postes au sein du Gouvernement qui ne compte que 22 postes ?
La Rédaction

Fil infos

  • Exportation illicite - 15 kilos d'or interceptés par les autorités
  • Projet Tana-Masoandro - Le site idéal a toujours été Imerintsiatosika
  • Rapatriement de devises - 3250 sociétés en situation d'irrégularité
  • Lutte contre le Kere dans le Sud - Les partenaires techniques et financiers derrière le régime
  • Coopération Madagascar – Nations unies - Un plan cadre pour la période 2021 – 2023 en gestation
  • Sénatoriales - La liste IRMAR lance sa campagne
  • Projet Ambatovy - Production de 3000 tonnes de nickel au cours du premier trimestre 2021
  • Détournement au ministère de la Population - Des hauts fonctionnaires et des complices placés sous mandat de dépôt
  • Betainomby Toamasina - La plus grande minoterie de l'Océan Indien ouvre ses portes
  • La République Coopérative de Guyana retire sa reconnaissance de la pseudo “rasd”

La Une

Editorial

  • Miami démarre !
    Le « Velirano » est en marche. Le Chef de l’Etat ne chôme pas. Accompagné de son épouse Mialy, fidèlement à ses côtés, Rajoelina Andry arpente monts et vallées et veille à la concrétisation de ses engagements. En homme de parole, le Président ne baisse pas les bras. Certains curieux se posent même la question « notre Président dispose-t-il un instant pour un petit somme réparateur dans la journée ? »

A bout portant

AutoDiff