Publié dans Politique

Série de collisions dans la Capitale - 4 morts et 2 arrestations en deux soirées

Publié le vendredi, 06 septembre 2019

Entre les nuits de mercredi et jeudi derniers, une série de collisions ayant impliqué des motos a fait quatre morts et causé deux arrestations dans différents endroits de la Capitale. Vers 20h jeudi, juste à proximité du lycée Aceem à Manakambahiny, une camionnette qui faisait route sur Tsimbazaza s’est télescopée avec une moto Kinlon roulant en direction d’Ambanidia. Le motard de 37 ans s’en est sorti avec de très graves blessures. Ce qui a nécessité son évacuation d’urgence à l’hôpital. Malheureusement, ses blessures étaient telles que le trentenaire a succombé en cours de chemin. Quant au conducteur en cause, il était placé en garde à vue dans un poste de police.

 

La veille, on ne peut pas passer sous silence les terribles faits survenus vers 19h au niveau du pont Tsarasaotra, Cette fois, une Toyota Avanza était entrée en collision avec une moto de marque Jog Pro à une intersection de voies menant vers Imamba. Selon la Police, le choc fut terrible car il a fait éjecter les passagers du deux roues, un homme de 62 ans et une jeune femme de 20 ans, quelques mètres plus loin du point d’impact. Evacuées d’urgence à l’Hjra, les deux victimes ont malheureusement succombé des suites de leurs blessures une fois qu’elles ont été admises dans une unité de soins dans  ce centre hospitalier d’Ampefiloha. Le conducteur de la Toyota, lui, a préféré se rendre de son propre chef auprès de la Police à Tsaralalàna où il devait être encore soumis à une enquête.

 Toujours mercredi dernier, mais plutôt dans l’après-midi, une moto Jog qui a mis le cap sur Anosizato a failli se tamponner avec un vélo qui l’a croisée. Dans un ultime réflexe, le motocycliste de 38 ans a cherché à esquiver la bicyclette, mais la brusque manœuvre dont il était lui-même l’auteur a provoqué sa propre chute. Il s’en était sorti avec un sévère traumatisme crânien incriminé à la violence de sa chute.  On l’a transporté à l’hôpital mais le trentenaire n’a pas finalement tenu le coup et a rendu l’âme quelques moments après son admission dans ce centre de soins.

Franck Roland

Fil infos

  • Nouvel ordre économique mondial - Le Président Rajoelina appelle les pays à l’action
  • Incitation à la haine et diffamation - L'Administration douanière reste de marbre
  • Ambinaninony Brickaville - La propriété d’une lanceuse d’alerte incendiée
  • ONU Commerce et développement - Début du forum des dirigeants à Genève
  • Elections législatives - La débâcle de l’Opposition 
  • ACTU-BREVES
  • Parti TGV - A la recherche d'un nouveau souffle
  • Actu-brèves
  • Forum des dirigeants mondiaux à Genève - Madagascar placé en première ligne
  • 60ème anniversaire de la CNUCED - Le couple présidentiel attendu à Genève 

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • De l’austérité absolue !
    Pour la énième fois, nous revenons à la charge sur la nécessité absolue d’appliquer la gestion budgétaire basée sur une politique sévère d’austérité.Les députés ont voté sans amendement le projet de Loi de Finances rectificative 2024. Deux points majeurs font la une de cette loi des finances votée à savoir, les coupes budgétaires drastiques et les subventions revues à la hausse accordées à la JIRAMA. Au total 272, 32 milliards d’Ar ont été amputés des finances publiques de l’Etat. Des coupes qui permettront au Gouvernement de faire face à d’autres dépenses beaucoup plus urgentes. Ce sont des mesures encourageantes, des initiatives courageuses mais quelque part impopulaires. Certes, elles vont provoquer de sourdes grognes au niveau de certains ministères. Mais, en vertu de l’austérité absolue, il faut le faire. Nous dirions même qu’il fallait oser aller encore plus loin. N’oublions pas que le Président Rajoelina fraîchement élu en 2018, avait décidé…

A bout portant

AutoDiff