Publié dans Politique

Forum des investisseurs - Madagascar mise sur l’écotourisme

Publié le mardi, 17 septembre 2019

Un nouveau souffle pour le secteur du tourisme. Wave Madagascar, le forum des investisseurs dans le domaine du tourisme et des transports, a commencé hier, au Centre de conférence international (CCI) d’Ivato. L’objectif de cet événement est de trouver des investisseurs pour pouvoir développer le secteur touristique du pays. « Madagascar est aujourd’hui déterminé à émerger dans la filière touristique et à s’y imposer. La Grande île doit être la vitrine de développement de l’océan Indien. Pour cela, nous devons moderniser le secteur et déployer les efforts nécessaires pour l’amélioration de l’environnement des affaires, sécuriser les investissements et mettre en place un cadre juridique stable.

En effet, nous avons les réserves foncières propices aux investissements. Nous avons également une nature d’exception. Nous pouvons donc développer le tourisme de prestige avec les grandes marques hôtelières aux références et aux compétences internationales. Ce forum est une occasion pour mettre en avant les potentialités du pays aux yeux des investisseurs », soutient Andry Rajoelina, Président de la République de Madagascar, durant son discours d’ouverture.  Ainsi, plus d’une centaine d’investisseurs venus des quatre coins de la région comme Maurice, Dubaï ou encore des Emirats Arabes unis vont donc participer à cette première édition de « Wave Madagascar ». Des grandes marques comme Hilton, Radisson Group ou encore Vallat Group sont parmi les participants.

Opportunités

Madagascar a encore du retard, en termes de développement touristique, surtout en comparaison avec ses îles sœurs. Effectivement, le nombre de touristes enregistré  par Madagascar l’année dernière atteint tout juste les 290 000, alors que Maurice a reçu plus d’un million de touristes. Ce forum s’inscrit donc dans le développement du secteur touristique pour qu’il puisse contribuer au moins à 15% au PIB (Produit intérieur brut) du pays. Durant les quatre jours, les opportunités d’affaires seront présentées aux investisseurs. Pour l’écotourisme de luxe,  dix parcs nationaux gérés par Madagascar National Parks (MNP) seront présentés. Ces réserves sont notamment Isalo, Nosy Tanikely, Andasibe Mantadia, Ranomafana, la Montagne d’Ambre, Bemaraha, Tsimanampesotse, Ankarana, Nosy Hara ainsi que Lokobe. « Pour atteindre notre objectif des 500 000 touristes d’ici 5 ans, nous avons décidé de travailler sur cinq axes bien définis. La diversification des offres touristiques en fait partie. Dans cet axe, nous comptons notamment développer l’écotourisme de luxe en valorisant notre nature ainsi que le tourisme sportif » précise Joël Randriamandrato, ministre des Transports, du Tourisme et de la Météorologie.

En tout cas, dans cette initiative de faire de Madagascar une nouvelle destination pour des investissements d’avenir dans le tourisme d’affaires, l’écotourisme, le tourisme balnéaire et d’aventure, les procédures administratives seront simplifiées. « Une réglementation de ces investissements est en cours d’études. Mais si après ce forum, des opérateurs sont déjà prêts à investir, les contrats se feront alors de gré à gré. Nous verrons au fur et à mesure les conditions à mettre en place », conclut le ministre. D’ici là, les conférences s’enchaîneront.

Rova Randria

Fil infos

  • Descente inopinée à la maison de force de Tsiafahy - Le traitement de faveur de Mbola Rajaonah démasqué
  • Lutte contre la malnutrition - L'usine promise par le Président de la République embarquée
  • Assassinat de Danil Radjan - Des révélations de la famille en vue 
  • Sénatoriales - Sans surprise, le parti TIM officialise son boycott
  • Extradition de Raoul Arizaka Rabekoto - La partie malagasy attend la réaction des autorités françaises et suisses
  • Encadrement juridique des élections - La CENI avance des « amendements »
  • Détournements à la CNAPS - L’Exécutif amorphe contre Raoul Arizaka Rabekoto
  • Palais d'Iavoloha - L'ambassadeur « malgachophone » fait ses adieux
  • Carburants - L’Etat doit encore 83 milliards d’ariary aux pétroliers
  • KMF-CNOE – Etat malagasy - Le Conseil d’Etat se déclare incompétent

Editorial

  • En avant, la relance !
    Le pays suffoque. L'économie s'agenouille. La pandémie de Covid-19, la faucheuse, menace toujours. C'est dans une telle atmosphère moribonde que le peuple malagasy est appelé à avancer, à relever ensemble le défi de la relance. L'Etat desserre l'étau du confinement. Apparemment, le bilan de la Covid s'améliore au fil des jours. Le nombre de décès diminue considérablement jusqu'à descendre à zéro ces derniers jours. Certes, le bilan des nouveaux cas de contamination continue à garder son rythme mais les chiffres restent modérés jusqu'alors. Raison pour laquelle les décideurs politiques au niveau de l'Etat osent prendre des mesures courageuses dans le sens du déconfinement. Il en faut bien du fait que tout le pays risque de payer trop cher le coût d'un confinement continu.

A bout portant

AutoDiff