Publié dans Politique

Aviation - Air Austral, principale fossoyeuse d'Air Madagascar

Publié le vendredi, 18 octobre 2019

Des espoirs étaient nés pour le redressement d'Air Madagascar après la signature du partenariat stratégique avec Air Austral.  Cette dernière devait tirer la compagnie aérienne nationale malgache vers le haut. Actuellement, pourtant, Air Austral ressemble plus à un boulet au pied de la compagnie Air Madagascar, qu'à autre chose. Au rythme actuel, la compagnie réunionnaise tire la compagnie malgache inexorablement vers le fond. En effet, Air Madagascar est au bord de cessation de paiement par manque de fonds de roulement, actuellement.

 

A la date d'aujourd'hui, la compagnie aérienne malgache n'arrive pas à faire face à ses dépenses courantes et commence à reconstituer des nouvelles dettes qui s'élèvent aujourd'hui à 29,6 millions de dollars. Une situation incompréhensible vu que le taux de remplissage de la compagnie aérienne malgache est à 95% jusqu'à la fin de cette année. L'absence de fonds de roulement qu'Air Austral aurait dû verser depuis fin 2018, d'un montant total de 25,2millions de dollars, serait à l'origine du problème.

En urgence, les actionnaires principaux doivent débloquer la situation pour éviter qu'Air Madagascar tombe en faillite. Une situation qui ferait le bonheur d'Air Austral. L'actuel régime doit trouver des solutions, bien qu'on puisse imputer le souci et la faute au régime Rajaonarimampianina lequel a signé le contrat « opaque » et « plein de vice caché » avec la compagnie réunionnaise, qui est pointée du doigt par la Cour des comptes française. En tout cas, il est, à l'heure actuelle, impératif qu'Air Madagascar trouve 7 millions de dollars pour renflouer temporairement sa caisse et faire face à ses dépenses courantes. Ainsi, Air Austral doit injecter les 25,2 millions de dollars en plus des 7 millions de dollars.

Au-delà de l'aspect financier, c'est l'absence de changement perceptible au niveau des clients qui frappe aux yeux, deux ans après la signature de la convention de partenariat stratégique entre Air Madagascar et Air Austral. Selon une source informée, au moins un vol domestique est annulé chaque semaine à cause des pannes de l'ATR, l'avion d'occasion mis à la disposition d'Air Madagascar par la compagnie réunionnaise. Pourtant, faut-il signaler que cette dernière vient d'acquérir de nouveaux avions Airbus pour renforcer ses dessertes sur l'Océan Indien… Nous en reparlerons.

La Rédaction

Fil infos

  • « Sosialim – bahoaka » sur fond de contestation - Les Forces de l’ordre soupçonnent des troubles intentionnels
  • Conjoncture - Andry Rajoelina va au-devant d’une population mécontente
  • Dénigrement du régime Rajoelina - Amnésie internationale s’en mêle !
  • MATP - Chasse aux remblais illicite
  • Attachement au principe de souveraineté - Tentative de meurtre médiatique à l’endroit d’Andry Rajoelina
  • Magouilles dans la distribution d'aides sociales - Le Président Andry Rajoelina avertit les chefs de Fokontany
  • « Sosialim - bahoaka » à Antananarivo - Les aides de l'Etat s'enchaînent dans les 6 Arrondissements
  • Remaniement imminent - Qu'un vrai leader soit à la tête du ministère
  • Ministère de la Défense nationale - Mise en garde contre toute désinformation
  • Finance publique - Un cours magistral, signé Rindra Rabarinirinarison

La Une

Editorial

  • Bons réflexes
    A la guerre comme à la guerre ! On se défend par tous les moyens. On attaque sans état d’âme. Un seul objectif : la défaite de l’ennemi.Depuis le 20 mars 2020, le pays va en guerre. Etant une île et se gardant l’idée de s’immiscer dans les affaires des autres (Etats), Madagasikara n’est pas censé faire la guerre sauf qu’en cas exprès d’invasion étrangère. Toujours fidèle au sacro-saint principe de Non-alignement et de la Non-immixtion dans les affaires d’autrui, la République de Madagasikara joue la carte de la neutralité. Toutefois, la République Malagasy dispose d’une Armée et se réserve le droit de riposter contre toute attaque de quelque nature que ce soit. Quoi qu’il en soit, l’Armée offre ses compétences pour prêter main-forte en cas de nécessité dans l’intérêt supérieur de la Nation. La guerre que nous menons, en ce moment, est une guerre atypique sinon insolite mais virulente.…

A bout portant

AutoDiff