Publié dans Société

2 millions de personnes affectées du coronavirus - L’OMS apporte des précisions

Publié le vendredi, 03 avril 2020

2 millions personnes pourraient être affectées sur le plan sanitaire, économique et social par l’épidémie, si aucune intervention n’est faite. Ce communiqué de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), en début de cette semaine, a causé une panique générale chez la population. Afin de se justifier, l’OMS a tenu à préciser, dans son communiqué datant d’hier, que cette estimation concerne le domaine sanitaire, économique et social et non pas le nombre de malades du coronavirus. D’ailleurs, le Professeur Vololontiana Marie Danielle a affirmé qu’il est impossible que Madagascar atteigne ce pic.

 

L’OMS félicite les efforts de l’Etat qui contribue à freiner la propagation de la pandémie à Madagascar et réitère son engagement à nous accompagner pour préserver la santé de la population. Un engagement témoigné par l’appui de différentes activités, notamment la formation des militaires au sein de l’école de santé pour appuyer les équipes d’investigation au sein de la Direction de la veille sanitaire et de la surveillance épidémiologique (DVSSE) de Madagascar, le suivi des personnes mises en observation, l’appui aux équipes  d’investigation des cas confirmés et leurs contacts, la gestion des données, la collecte et l’analyse des rumeurs rapportés. Récemment, l’OMS a déjà appuyé la mise en place d’un système de distribution avec le stockage des intrants médicaux, la distribution de kits PPE (« Personal Protective Equipment ») pour les équipes mobiles et les barrages sanitaires, le traitement de la requête d’achat de matériels nécessaires pour l’Institut Pasteur de Madagascar (IPM) afin d’effectuer 5 000 tests de Covid-19 et la dotation de matériels pour assurer 20 000 tests rapides.

Anatra R.

 

Fil infos

  • Concrétisation des « Velirano » - Une volonté présidentielle intacte à toute épreuve !
  • Kere dans le Sud - Le Gouvernement opte pour des solutions radicales et maximales
  • Peste bubonique - Cinq décès à Morarano Gara
  • Exportation illicite - 15 kilos d'or interceptés par les autorités
  • Projet Tana-Masoandro - Le site idéal a toujours été Imerintsiatosika
  • Rapatriement de devises - 3250 sociétés en situation d'irrégularité
  • Lutte contre le Kere dans le Sud - Les partenaires techniques et financiers derrière le régime
  • Coopération Madagascar – Nations unies - Un plan cadre pour la période 2021 – 2023 en gestation
  • Sénatoriales - La liste IRMAR lance sa campagne
  • Projet Ambatovy - Production de 3000 tonnes de nickel au cours du premier trimestre 2021

Editorial

  • Elu ou nommé, faux débat !
    Ces derniers temps, à l’approche des sénatoriales, les esprits s’échauffent et les faux débats pullulent. A mesure que la date du 11 décembre se précise, les fumées noires qui s’échappent du volcan en éveil alourdissent et noircissent l’atmosphère. On étouffe.A l’allure où vont les choses de la politique, les poids lourds de l’opposition risquent fort de se retrouver à la touche. En s’élargissant davantage, la plate-forme acquise à la cause défendue par le jeune président Rajoelina Andry Nirina occupera le terrain. La hantise de l’exclusion déclenche chez les activistes du RMDM une hystérie. A eux s’ajoutent les ténors du Groupe de Panorama dont la traversée du désert risque de se prolonger indéfiniment. Et alors, tous les moyens sont bons pour tenter de déstabiliser le pouvoir. L’entame de la campagne électorale, depuis hier 19 novembre, fait monter d’un cran la tension. Aussi étrange qu’inquiétant soit-il mais vrai, un certain remous s’invite…

A bout portant

AutoDiff