Publié dans Société

Tentative de vol et effraction à la Cité d’Ankatso - Un suspect victime de la foudre populaire

Publié le dimanche, 19 avril 2020

La zone de la Cité des étudiants de l’université d’Ankatso était en ébullition samedi matin, dernier. Un homme de 40 ans y était aperçu par des riverains. Il a tenté de voler dans l’appartement d’un universitaire, alors absent des lieux. Le suspect avait déjà réussi à évacuer un frigidaire à l’extérieur lorsque les riverains l’ont surpris.  Il n’a même pas eu le temps de transporter le lourd objet avec lui dans sa fuite car une meute de personnes aveuglées par la colère,  était  déjà sur lui pour lui déverser leur colère.  Les coups pleuvaient et la victime, qui était désarmée, donc totalement livrée à la merci du fokonolona, y a failli laisser des plumes.

Les habitants, qui sont constitués d’étudiants n’ayant pas regagné les régions d’où ils viennent, étaient particulièrement impitoyables envers le suspect : ils l’ont battu sans ménagement, lui ont transpercé le dos avec une barre de fer, enfin bien pire encore, l’ont presque scalpé à une cuisse. Malgré donc la sensibilisation sinon les sérieux avertissements  des autorités, les riverains, comme dans pareille situation, n’ont même pas daigné à appeler la Police mais ont préféré  se  comporter toujours comme des  justiciers. Néanmoins, certains ont eu quand même le réflexe d’informer les Forces de l’ordre. C’était une patrouille mobile de police communale qui a répondu, en premier à l’appel, avant que des éléments de la Police nationale, n’arrivent finalement, eux aussi sur place pour ramener à la fois l’ordre et conduire la victime, tout en sang à l’hôpital. 

D’après un habitant de cette cité estudiantine, ses complices ont réussi à s’échapper au moment de l’alerte. Ces bandits ont profité à ce que beaucoup d’universitaires étaient rentrés dans leurs régions d’origine pour cause de Covid-19, pour faire effraction dans le logement  vide des locataires. Ces faits révèlent une fois de plus que le fait de se hasarder à voler dans les logements des universitaires d’Ankatso, est souvent synonyme de la mort pour des malfaiteurs imprudents. Jointe au téléphone hier, la Police a affirmé que la victime serait encore sous soins et qu’il faudra attendre son rétablissement avant qu’on puisse parler d’une enquête.

Franck  R.

Fil infos

  • Code de la communication médiatisée - La boucle est bouclée
  • Flambée des cas de Covid-19 en Europe - Crainte sur la réouverture du ciel malagasy !
  • Maire d’Antananarivo - Le grand « moral » de Naina Andriantsitohaina
  • Sénatoriales - De quoi a peur le Groupe du Panorama ?
  • Affaire Raoul Arizaka Rabekoto - L'INSCAE réagit et précise
  • Tovonanahary Rabetsitonta sur la pandémie - « Les mesures préconisées par l'Etat malagasy ont été efficaces »
  • Covid-19 - Le PM expose le cas malagasy à l'AG des Nations unies
  • Descente inopinée à la maison de force de Tsiafahy - Le traitement de faveur de Mbola Rajaonah démasqué
  • Lutte contre la malnutrition - L'usine promise par le Président de la République embarquée
  • Assassinat de Danil Radjan - Des révélations de la famille en vue 

Editorial

  • Immunité et impunité !
    Le régime MAPAR de Rajoelina Andry Nirina s’investit énormément. En moins de deux ans au pouvoir, d’immenses progrès s’inscrivent déjà sur le tableau des résultats. D’énormes efforts ont été consentis et continuent afin d’exécuter, à la lettre, les termes du « Velirano ». Mais, beaucoup reste à faire et le parcours, encore loin et long, parsemé d’embûches, s’annonce âpre et éreintant. Du courage, de la volonté et de la bravoure, il en faut certainement.Le combat contre toute forme de malversation est une lutte de longue haleine. En dépit des tirs aveugles des détracteurs, la bataille bat son plein. Durant la campagne électorale, le candidat n°13 s’était engagé fermement à lutter contre la corruption comme étant la base de toute action destructive. En tandem du mal avec l’impunité, la corruption résiste. Et quand l’impunité croise en chemin l’immunité, le combat se corse davantage. Conscient de l’effet dévastateur, de la gravité sinon…

A bout portant

AutoDiff