Publié dans Société

"Akany Enfants de Joie" Toamasina - Le parti Freedom à la rescousse

Publié le mardi, 27 octobre 2020

Marraine des enfants pris en charge auprès de l’« Akany Enfants de Joie » Andranomadio Toamasina, Lalatiana Andriatongarivo, présidente du parti Freedom accompagnée de ses représentants de la côte Est s’y est rendue ce week-end. Etant donné que le centre s’appuie sur des aides extérieures et que son fonctionnement dépend des actions de bénévolat, la délégation de cette formation politique est venue à leur rescousse.

Dans le but d’épanouir les 33 orphelins accueillis par ledit centre ainsi que 400 élèves inscrits dans l’établissement scolaire rattaché à l’Akany, un poste téléviseur à partir de lequel les enfants vont suivre en temps réel la réalité nationale et internationale a été offert. Particulièrement pour 400 élèves, le parti Freedom leur a remis des fournitures scolaires ainsi que des livres éducatifs.  « Nous promettons d’être toujours présents. Nous allons œuvrer principalement à la réhabilitation du centre d’accueil qui se trouve actuellement dans un état de détérioration », a promis Lalatiana Andriatongarivo lors de ce passage au centre. 

Outre les enfants défavorisés, le centre prend également en charge des adultes dont trois femmes et un homme qui rencontrent de grandes difficultés financières entre autres. Affectés par leurs histoires, le parti Freedom a aussi promis de leur accompagner notamment à développer des activités génératrices de revenus qui leur permettront d’avoir une indépendance économique. 

Au moment de la séparation, les responsables de l’Akany Enfants de Joie Toamasina ainsi que les enseignants bénévoles n’ont pas manqué de saluer cette action entreprise par ce parti politique. 

Recueillis par K.R.

Fil infos

  • Lalatiana Rakotondrazafy Andriatongarivo - « Paul Rafanoharana n’a jamais été conseiller du Président de la HAT »
  • Menaces intérieures et extérieures - Les Forces armées derrière le Président
  • Ralaialitiana Andrianarisoa, témoin d’histoire - « La mise en cause des intérêts économiques de sociétés étrangères entraîne à chaque fois la déstabilisation du régime »
  • Tentative d’élimination physique du Président Rajoelina - « Un tel projet va à l’encontre des valeurs malagasy »
  • Cardinal Tsarahazana Désiré à Iavoloha - « Les catholiques s’opposent à la violence et l’attentat à la vie »
  • Kidnapping à Anjozorobe - Un suspect échappe de la protection des Forces et meurt lynché
  • Présidents en exercice à Madagascar - Au moins quatre attentats manqués depuis 1975
  • Conjoncture - Une inflation à surveiller de très près !
  • Tentative d'élimination physique du Président - 11 gendarmes dont 4 GSIS et deux généraux auditionnés
  • Mobilisation pour le Sud - Vers la capitalisation des ressources en eau

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Trop de princes !
    Que la triste et choquante tentative d’élimination physique de la personne du Chef de l’Etat ne nous voile pas les réalités toujours compliquées et encore difficiles vécues par les concitoyens. Qu’il nous soit permis de dresser sans état d’âme, ni complaisance ou détours le tableau qui met en relief la vie nationale vue surtout sous l’angle du train de vie des « Mpitondra Fanjakana ». Et qu’il nous soit admis également de rappeler, en toute humilité et en toute franchise, les consignes decelui à qui le peuple a confié son pouvoir et son avenir.La population vit dans une ambiance des plus tordues. Les effets délétères de la pandémie corsent tous les secteurs des activités économiques dont le tourisme qui littéralement s’agenouille. Les opérateurs attirent sérieusement l’attention des décideurs que leurs chiffres d’affaires ont baissé d’au moins 56 %. Le nombre des sans-emplois gonflent. Le coût de la vie, de son…

A bout portant

AutoDiff