Publié dans Société

Détournement, faux et abus de fonction - Deux agents de l’ACM placés sous mandat de dépôt

Publié le vendredi, 20 novembre 2020

Jeudi dernier, 18 agents de l’Aviation civile de Madagascar ou ACM ont été auditionnés devant le Parquet du Pôle anti-corruption ou PAC des 67 HA. A l’issue de cet interrogatoire marathon mené par le juge d’instruction, deux suspects ont été finalement placés sous mandat de dépôt à Antanimora pour différents chefs d’inculpation : détournement de deniers publics, faux en écriture publique, abus de fonction et évidemment faux et usage de faux. En revanche, les 16 autres accusés dont un ex-Dg de l’ACM ont obtenu une liberté provisoire. « Ce qui ne veut pas dire que l’affaire soit bouclée. Au contraire, le cas est loin de l’être car l’enquête va se poursuivre et cela risque de prendre du temps », confie le procureur au sein du PAC à ce sujet.

Le pot-aux-roses a pu être étalé au grand jour à la suite d’un audit interne, mais surtout grâce à la dénonciation des suspects à propos de leurs agissements ou autres irrégularités supposées.  Cependant, notre source n’a fait aucune mention de la valeur ou du montant détourné, étant donné que l’argent volé provient de différentes pratiques  non orthodoxes ou autres fraudes, du point de vue formalités, et n’a pas été puisé en bloc d’une unique source comme le public a l’habitude de voir dans pareille circonstance.

Notons que le déferrement des concernés aurait dû se tenir il y a déjà quelques mois plus tôt. Cependant, il a dû être reporté plus récemment car il a fallu attendre que certaines personnes impliquées, et qui étaient encore en mission selon l’information reçue, soient désormais sur place. Outre cela, il a fallu également patienter quant aux différentes procédures menant vers la constitution des éléments, sinon les pièces manquantes du dossier avant que le Parquet du Pôle anti-corruption ait pu relancer l’affaire.

Notons aussi que la plupart des accusés, tout au long de cette longue période comprise entre la date initiale prévue pour le déferrement et jeudi dernier, ont bénéficié d’une liberté provisoire, tandis que d’autres ont été placés sous contrôle judiciaire.

Franck R.

Fil infos

  • Education, violences sur les mineurs, Kere, … - Le Président Rajoelina répond aux questions d’une trentaine d’enfants
  • Problèmes d’approvisionnement en eau de Fianarantsoa - Les solutions urgentes instaurées
  • Scrutin du 11 décembre - Les téléphones interdits dans l’isoloir
  • Sénatoriales - Vers la razzia IRMAR !
  • Exploitation halieutique - Un investisseur étranger arnaqué de plusieurs milliards ariary
  • Pénurie d’eau à Fianarantsoa - Henri Rasamoelina décèle des issues environnementales
  • Trafic de tortues - Quatre personnes placées sous mandat de dépôt à Fianarantsoa
  • Transport aérien - Les défaillances d'Air Madagascar mises à nu
  • Confédération africaine de football - Victime d’un attentat prémédité, Ahmad riposte
  • Conjoncture - Des problèmes sociaux à régler

La Une

Editorial

  • Elu ou nommé, faux débat !
    Ces derniers temps, à l’approche des sénatoriales, les esprits s’échauffent et les faux débats pullulent. A mesure que la date du 11 décembre se précise, les fumées noires qui s’échappent du volcan en éveil alourdissent et noircissent l’atmosphère. On étouffe.A l’allure où vont les choses de la politique, les poids lourds de l’opposition risquent fort de se retrouver à la touche. En s’élargissant davantage, la plate-forme acquise à la cause défendue par le jeune président Rajoelina Andry Nirina occupera le terrain. La hantise de l’exclusion déclenche chez les activistes du RMDM une hystérie. A eux s’ajoutent les ténors du Groupe de Panorama dont la traversée du désert risque de se prolonger indéfiniment. Et alors, tous les moyens sont bons pour tenter de déstabiliser le pouvoir. L’entame de la campagne électorale, depuis hier 19 novembre, fait monter d’un cran la tension. Aussi étrange qu’inquiétant soit-il mais vrai, un certain remous s’invite…

A bout portant

AutoDiff