Publié dans Société

Entrée et sortie à Madagascar - L’ambassade en France remet la pendule à l’heure

Publié le vendredi, 20 novembre 2020

Depuis le 1er novembre, les frontières aériennes malagasy sont fermées à l’exception de l’aéroport de Nosy Be où les touristes peuvent débarquer. Dans un communiqué datant d’hier et faisant l’objet de la suspension des vols de rapatriement, l’Ambassade de Madagascar en France a tenu à rappeler les mesures s’y rapportant. « Conformément à la note émise par l’Aviation civile de Madagascar (ACM), il est à rappeler que les vols de rapatriement sont suspendus jusqu’à nouvel ordre et que les frontières malagasy sont maintenues fermées, à l’exception de Nosy Be et ce uniquement pour les touristes. A ce propos, il sied de souligner que les visiteurs étrangers ne pourront pas sortir de Nosy Be ».

L’ambassade malagasy située dans l’Hexagone a également évoqué qu’aucune autorisation d’entrée sur le territoire malagasy ne sera accordée, que ce soit pour une entrée à Antananarivo ou à Nosy Be pour les ressortissants malagasy et les résidents étrangers voulant rentrer au pays. Elle a également mentionné que seul le personnel diplomatique accrédité à Madagascar est autorisé à entrer sur le territoire pour rejoindre son poste d’affectation respectif. « Ce communiqué a été publié afin de rappeler à la communauté française les mesures prises actuellement face à la recrudescence des cas de Covid-19, et surtout pour la rassurer que l’ambassade et le consulat restent disponibles pour toute information et en cas de besoin », souligne Alice Perez, chargée de communication et de relations presse de l’Ambassade de France/Chancellerie diplomatique. 

Il est à rappeler que le Ministère des Transports, du Tourisme et de la Météorologique a récemment annoncé qu’il est possible d’obtenir une dérogation spéciale pour pouvoir entrer à Madagascar. Un comité spécial se charge de définir les critères d’entrée et d’étudier le dossier de chaque demandeur. Et c’est le cas de la célèbre chanteuse Nomcebo Zikode qui effectue actuellement une tournée dans toute la Grande île.

Il en est de même pour les équipes nationales malagasy et ivoirienne ayant disputé les matchs aller et retour, dans le cadre de la 3ème journée des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations 2022.

Recueillis par K.R. 

Fil infos

  • Education, violences sur les mineurs, Kere, … - Le Président Rajoelina répond aux questions d’une trentaine d’enfants
  • Problèmes d’approvisionnement en eau de Fianarantsoa - Les solutions urgentes instaurées
  • Scrutin du 11 décembre - Les téléphones interdits dans l’isoloir
  • Sénatoriales - Vers la razzia IRMAR !
  • Exploitation halieutique - Un investisseur étranger arnaqué de plusieurs milliards ariary
  • Pénurie d’eau à Fianarantsoa - Henri Rasamoelina décèle des issues environnementales
  • Trafic de tortues - Quatre personnes placées sous mandat de dépôt à Fianarantsoa
  • Transport aérien - Les défaillances d'Air Madagascar mises à nu
  • Confédération africaine de football - Victime d’un attentat prémédité, Ahmad riposte
  • Conjoncture - Des problèmes sociaux à régler

La Une

Editorial

  • Elu ou nommé, faux débat !
    Ces derniers temps, à l’approche des sénatoriales, les esprits s’échauffent et les faux débats pullulent. A mesure que la date du 11 décembre se précise, les fumées noires qui s’échappent du volcan en éveil alourdissent et noircissent l’atmosphère. On étouffe.A l’allure où vont les choses de la politique, les poids lourds de l’opposition risquent fort de se retrouver à la touche. En s’élargissant davantage, la plate-forme acquise à la cause défendue par le jeune président Rajoelina Andry Nirina occupera le terrain. La hantise de l’exclusion déclenche chez les activistes du RMDM une hystérie. A eux s’ajoutent les ténors du Groupe de Panorama dont la traversée du désert risque de se prolonger indéfiniment. Et alors, tous les moyens sont bons pour tenter de déstabiliser le pouvoir. L’entame de la campagne électorale, depuis hier 19 novembre, fait monter d’un cran la tension. Aussi étrange qu’inquiétant soit-il mais vrai, un certain remous s’invite…

A bout portant

AutoDiff