Publié dans Société

Contrebande supposée de gazole de la JIRAMA à Ambanja - Un agent de la JIRAMA mis en cause

Publié le vendredi, 20 novembre 2020

Une belle prise de la Gendarmerie mais aussi le service de renseignement de la JIRAMA en matière de lutte contre la contrebande de gazole appartenant à cette société d’Etat à Ambanja, mercredi dernier. En effet, les Forces de l’ordre ont mis la main sur des stocks de gazole cachés dans trois différents foyers locaux, selon une information officielle de la JIRAMA. L’un de ces ménages appartiendrait à un agent même de cette société d’électricité et d’eau. Chez ce dernier, les enquêteurs de la Gendarmerie ont découvert 60 litres de ce combustible ainsi que 146 jerricans vides. Au total, 80 litres de gas-oil ont été trouvés chez le concerné.

Par ailleurs, les gendarmes ont confisqué 12 autres jerricans également vides dans le deuxième foyer tandis qu’un jerrican encore rempli et 8 autres déjà vides de leur contenu dans le troisième. Deux personnes suspectées dans l’affaire avaient été arrêtées sur le champ. Leur audition par les gendarmes leur a permis de dénoncer cet employé de la JIRAMA comme ayant été leur complice. Cependant, le concerné aurait pris la fuite et il est actuellement recherché.

Ce n’est pas la première fois que le gazole de la JIRAMA a été détourné, notamment dans les régions. Parfois, la complicité interne cause un  lourd préjudice à la société d’Etat. Il y a quelques mois de cela, une affaire similaire s’est produite dans une localité du Sud-Est du pays où c’est le conducteur d’un camion-citerne qui avait été impliqué.

Pour prévenir ce genre de situation, la JIRAMA invite le public à l’informer sur le 3547, sa ligne verte, ou bien encore par le biais de sa page Facebook officielle, ou à défaut aviser les autorités locales. Les dirigeants de cette société de distribution d’eau et d’électricité du pays préviennent qu’il n’y aura aucune tolérance ne sera accordée à ceux qui sont trempés dans des affaires similaires.

Franck R.

Fil infos

  • Education, violences sur les mineurs, Kere, … - Le Président Rajoelina répond aux questions d’une trentaine d’enfants
  • Problèmes d’approvisionnement en eau de Fianarantsoa - Les solutions urgentes instaurées
  • Scrutin du 11 décembre - Les téléphones interdits dans l’isoloir
  • Sénatoriales - Vers la razzia IRMAR !
  • Exploitation halieutique - Un investisseur étranger arnaqué de plusieurs milliards ariary
  • Pénurie d’eau à Fianarantsoa - Henri Rasamoelina décèle des issues environnementales
  • Trafic de tortues - Quatre personnes placées sous mandat de dépôt à Fianarantsoa
  • Transport aérien - Les défaillances d'Air Madagascar mises à nu
  • Confédération africaine de football - Victime d’un attentat prémédité, Ahmad riposte
  • Conjoncture - Des problèmes sociaux à régler

La Une

Editorial

  • Elu ou nommé, faux débat !
    Ces derniers temps, à l’approche des sénatoriales, les esprits s’échauffent et les faux débats pullulent. A mesure que la date du 11 décembre se précise, les fumées noires qui s’échappent du volcan en éveil alourdissent et noircissent l’atmosphère. On étouffe.A l’allure où vont les choses de la politique, les poids lourds de l’opposition risquent fort de se retrouver à la touche. En s’élargissant davantage, la plate-forme acquise à la cause défendue par le jeune président Rajoelina Andry Nirina occupera le terrain. La hantise de l’exclusion déclenche chez les activistes du RMDM une hystérie. A eux s’ajoutent les ténors du Groupe de Panorama dont la traversée du désert risque de se prolonger indéfiniment. Et alors, tous les moyens sont bons pour tenter de déstabiliser le pouvoir. L’entame de la campagne électorale, depuis hier 19 novembre, fait monter d’un cran la tension. Aussi étrange qu’inquiétant soit-il mais vrai, un certain remous s’invite…

A bout portant

AutoDiff