Publié dans Société

Projet « activités rentables » - Un fonds de départ pour 96 bénéficiaires

Publié le dimanche, 22 novembre 2020

Promouvoir les activités rentables afin que les bénéficiaires puissent avoir une autonomie financière. Tel est l’objectif du projet “ quartier précaire”, initié par la Commune urbaine d’Antananarivo (CUA) et l’ONG Positive Planet International. A l’issue d’une formation en éducation financière et micro entrepreneuriat, un appui technique et financier, 96 bénéficiaires pourront désormais monter leurs propres affaires. Outre la connaissance, ces jeunes ont reçu chacun une somme de 200 000 ariary en guise de fonds de départ pour les activités qu’ils ont choisies. Ils sont sortants de deux promotions différentes, dont une trentaine en 2019 et une soixantaine en 2020.

 

La formation s’est divisée en deux parties dont le volet social et l’économie. Durant la première phase, ces apprenants ont été informés sur l’existence du « centre Ilaiko » ou « Centre d’accès social » (CAS). « Ils ont été sensibilisés qu’il est important de consulter les centres spécialisés en cas de violence au niveau de la communauté. Non seulement pour porter des plaintes, mais aussi pour recevoir des conseils et connaitre la loi. Nous en disposons quelques-uns dans la Capitale », avance le responsable au sein de la CUA. Sur le volet économie, la formation concerne la dignité humaine, la connaissance des activités et travaux adaptés au niveau et besoin, ainsi que le choix des apprenants. Certains d’entre ces bénéficiaires sont issus du système RF2 (Rafitra fikojana rano sy fahadiovana) tandis que d’autres ont consulté le CAS. La remise de certificats pour ces apprenants s’est tenue, vendredi dernier, à l’Hôtel de ville à Analakely.

Selon une estimation de l’ONG Positive Planet International, 85 % des Malagasy vivent avec moins de 2 dollars par jour. En situation de grande fragilité, la population a peu de perspective durable de développement.

Anatra R.

Fil infos

  • Secteur halieutique - Des investisseurs « abandonnés » implorent le ministère
  • Nouvelle hausse des cas de Covid-19 - Appliquons les gestes qui sauvent !
  • Président de la République - Trois magistrats et un ancien ministre parmi les désignés sénateurs
  • Campagne de reboisement 2021- Coup d’envoi par le couple présidentiel à Taolagnaro
  • Trafic de 73,5 kg d’or - L’Opposition divague
  • Covid-19 - Un reconfinement pas à l’ordre du jour
  • Exécutif - Aucun remaniement gouvernemental à l’horizon - Halte à la désinformation dans l’affaire des 73.5kg d’or !
  • Sénateur Rakotondrainibe Andrianantenaina - « Le MMM sera une force de proposition au Sénat »
  • Cour administrative d’appel - Mise en place demandée par la Cour suprême
  • Donald Trump - Mis en accusation pour la seconde fois et isolé par les médias !
Pub droite 1

Editorial

  • Pour qui sonne… !
    Pour qui sonne le glas ! Le jour fatidique arrive. La session extraordinaire (la première d’ailleurs) du Sénat se tient en ce deuxième mardi comme le veut la Constitution. En effet, dans l’Art 78, par analogie aux dispositions légales qui régissent l’Assemblée nationale, le Sénat se réunit le deuxième mardi qui suit la proclamation des résultats. Une session spéciale qui, pour le cas présent, met fin définitivement à l’existence du Sénat (ancienne formule) et met sur les rails définitivement le Sénat (la nouvelle formule). Le Sénat est mort, vive le Sénat ! Et pour qui sonne… la sonnerie de la mort ? Le dernier bastion du régime HVM s’écroule et le dernier bataillon radicalisé défendant les causes de l’ancien régime bleu et surtout du Président déchu Rajaonarimampianina évacué. En 2015, au point culminant de la puissance sans partage du parti au pouvoir HVM, le régime Rajaonarimampianina saccagea la Chambre haute.…

A bout portant

AutoDiff