Publié dans Société

Covid-19 à Madagascar - Aucune trace de la nouvelle souche !

Publié le mardi, 05 janvier 2021


La découverte du variant du SRAS-CoV-2 au Royaume-Uni alerte depuis quelque temps le monde entier. Aux dernières nouvelles, Madagascar n’a encore recensé aucun cas de ce nouveau variant du coronavirus, a rassuré hier le docteur Vololoniaina Manuela Christophère, directeur de la veille sanitaire, de la surveillance épidémiologique et de la riposte (DVSSER) auprès du ministère de la Santé publique. « Nous n’avons pas encore détecté cette nouvelle souche du coronavirus. C’est toujours le variant ayant circulé depuis le début de cette épidémie qui contamine actuellement la population à Madagascar et cela malgré l’identification de quelques cas importés », a indiqué ce responsable. Il est à noter que ce variant observé récemment au Royaume-Uni et qui s’est propagé dans d’autres pays comporte 17 différences génétiques importantes par rapport au SRAS-CoV-2. Il pourrait être jusqu’à 70 % plus contagieux.
Toujours d’après ses explications, les frontières sont maintenu fermées jusqu’à nouvel ordre, empêchant ainsi une éventuelle contamination à cette souche différente. Ce sont toujours et à titre exclusif les vols de rapatriement qui continuent à être réalisés et dont les mesures restrictives sont appliquées à tous les passagers. « Les voyageurs débarquant à l’Aéroport international d’Ivato doivent subir la détection du virus SRAS-CoV-2 grâce au test PCR. En attendant le résultat de cette analyse effectuée en laboratoire, obtenu en 24 jusqu’à 48 heures, le passager reste confiné dans un établissement hospitalier. En cas d’obtention de résultat négatif, l’individu en question est libre de circuler. Dans le cas contraire, il sera immédiatement hospitalité afin de suivre un traitement adéquat », a avancé le Professeur Rakotovao Hanitrala Jean Louis, ministre de la Santé publique, au cours d’un autre point de presse effectué hier au siège du ministère situé à Ambohidahy. Effectivement, tous les cas confirmés sont désormais traités dans un hôpital, mettant ainsi fin au traitement à domicile. Pour Antananarivo, 4 grands établissements sanitaires, à savoir l’hôpital d’Anosiala, celui d’Andohatapenaka, l’hôpital Joseph Ravoahangy Andrianavalona (HJRA) et l’hôpital Joseph Raseta Befelatanana (HJRB) accueillent actuellement les personnes testées positives au coronavirus.
K.R.

Fil infos

  • 8 mars - Madagascar honore toujours ses femmes
  • Président Andry Rajoelina - « Que les forces des ténèbres soient vaincues »
  • Préfet de police d’Antananarivo - Le territoire de son ressort
  • Ministère de la Culture et de la Communication - Un tremplin vers la professionnalisation des artistes
  • Election du président de la Confédération africaine de football - La honte pour l’Afrique !
  • Construction illicite - Un Nabab nargue la Mairie d’Antananarivo
  • Indisponibilité de Soamandrakizay - Tant pis pour l’Opposition
  • Conseil des ministres - Le président de l’Université de Toamasina limogé
  • Etudes universitaires - L'époque où les bourses n'étaient pas systématiques !
  • Caisse de retraites civiles et militaires - Un déficit de 213 % l'année dernière

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Journée des combattantes
    8 mars, jour-J ! « Journée internationale de la femme » ce jour. Journée de l'année spécialement dédiée aux réflexions, sinon à la mise pour la énième fois sur le plateau du débat relatif aux droits fondamentaux du genre féminin. L'ONU, Organisation des Nations unies, adopte en Assemblée générale en 1977 une résolution historique reconnaissant la date de 8 mars comme étant une Journée mondiale de la femme. Et que tous les pays membres épris de liberté et respectant les droits humains, notamment ceux de la femme ont le devoir voire l'obligation de consacrer ce jour-là à une réflexion approfondie et à organiser ainsi des manifestations officielles se rapportant sur les droits de la femme. Madagasikara tient, tous les ans, à rendre hommage à cette journée hautement symbolique.

A bout portant

AutoDiff