Publié dans Société

Lauréats aux examens officiels - Récompenses octroyées par le Président Rajoelina…

Publié le vendredi, 15 janvier 2021



Accueillis comme il se doit au Palais d’Etat d’Iavoloha. Les 66 lauréats aux examens officiels du CEPE, BEPC et Baccalauréat de la session 2020 ainsi que les 40 enseignants méritants ont pu rencontrer le Président de la République Andry Rajoelina, hier. Une cérémonie en leur honneur a été organisée au Palais d’Etat, suivie d’un déjeuner. Une occasion pour le Chef de l’Etat de récompenser ces meilleurs élèves et ces enseignants méritants qui ont su briller et donner le meilleur d’eux-mêmes. Ceci malgré la pandémie de la Covid-19. Les deux majors de chaque examen officiel ont reçu chacun un livret de compte épargne avec une somme conséquente au premier dépôt. La benjamine de la session, une jeune fille âgée de 13 ans, inscrite à Antananarivo et qui a décroché son Bac avec une moyenne de 13,64/20, soit une mention Assez-bien, figure également parmi les récompensés aux côtés des majors.
Quant aux lauréats, ceux du Baccalauréat ont reçu chacun un ordinateur portable et une clé 4G avec une année de connexion à Internet, sans oublier les dictionnaires et autres manuels pédagogiques. De plus, ils bénéficieront d’un soutien pour l’obtention de bourses extérieures ou locales ou encore pour faciliter leur intégration dans les universités publiques ou privées de leur choix. Pour les lauréats du CEPE et du BEPC, ils sont dotés chacun d’une tablette, d’une clé 4G avec un an de connexion à Internet ainsi que deS manuels. Chacun des enseignants méritants a, pour sa part, reçu un ordinateur portable avec une clé 4G avec 1 an de connexion ainsi que des manuels.
La cérémonie d’hier a été une occasion pour le Président Rajoelina de rappeler ses engagements dans le domaine éducatif. « Améliorer la qualité de l’éducation fait partie des priorités de l’Etat. Divers projets sont menés pour ce faire, dont la construction d’infrastructures, la dotation d’équipements, kits scolaires et manuels pédagogiques, etc. Depuis l’année dernière, tous les élèves en classe d’examen inscrits auprès des établissements publics ont été dotés de manuels pédagogiques. Il en est de même pour la dotation d’équipements, dont des chaussures notamment pour les élèves qui font quotidiennement des kilomètres à pied pour rejoindre l’école », rappelle le Chef de l’Etat lors de son discours. Il n’a pas manqué d’adresser des messages aux élèves, axés sur la force, la concentration et la volonté d’étudier.
Pour information, ces lauréats 2020 ont été sélectionnés à partir des résultats officiels des examens au niveau des différentes structures compétentes. La meilleure moyenne pour le CEPE a été de 19,9/20, contre 18,77/20 pour le BEPC et 17,63/20 pour le Baccalauréat. Quant aux sélections des enseignants, il y avait eu l’identification des élèves ayant obtenu la meilleure moyenne par Région afin de trouver leur enseignant, pour le niveau primaire, et la meilleure note afin de trouver leur enseignant pour le niveau Troisième et Terminale. Leur sélection et récompenses à travers un séjour à Antananarivo entrent dans le cadre des programmes « Sangany » et « Voafehiko », actuellement à leur 2ème édition.

Recueillis par Patricia Ramavonirina

Fil infos

  • Construction illicite - Un Nabab nargue la Mairie d’Antananarivo
  • Indisponibilité de Soamandrakizay - Tant pis pour l’Opposition
  • Conseil des ministres - Le président de l’Université de Toamasina limogé
  • Etudes universitaires - L'époque où les bourses n'étaient pas systématiques !
  • Caisse de retraites civiles et militaires - Un déficit de 213 % l'année dernière
  • Barea de Madagascar - Ne tirez pas sur l’artiste Dupuis !
  • Tests Covid-19 - Attention aux faux négatifs !
  • Education - 500 000 ariary d’aides spéciales pour chaque maître FRAM
  • Marc Randrianisa recherché - Pour appel au meurtre contre Mialy R. et ses enfants
  • Pillage à Toliara - 30 auteurs du forfait arrêtés

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • De Marc à Marco …
    Il n’y a qu’un pas à faire ! Plus précisément, un brin de cheveu à repérer ! Entre Marc Ravalomanana (MR) et Marc Randrianisa (MR), le même sigle, la ressemblance frappe trop du moins par un prénom drôlement identique « Marc » et dans le mode pensée ainsi que la manière d’agir bizarrement le même. Si le premier ne jure que par la chute du régime « Orange » autrement dit la mort politique de Rajoelina Andry, le second s’entiche à attenter à la vie (physiquement) de Rajoelina et à sa petite famille. Si le premier Marc, au nom d’une vengeance viscérale, se caressait discrètement l’idée de voir se réaliser son macabre projet et agissait ouvertement pour le concrétiser et cela depuis 2007-2009 tandis que le second Marc depuis 2009 couve l’idée diabolique d’abattre Rajoelina, lui et ses proches. Enfin, si le premier s’était « enfui » au pays de…

A bout portant

AutoDiff