Publié dans Société

« Akaiky Banky » - Une agence bancaire au format allégé

Publié le lundi, 08 février 2021

Nouveau concept plus accessible. Au cours des derniers mois, Société Générale Madagasikara a lancé son nouveau format allégé d’agence « Akaiky Banky ». Cette agence « light » a été déployée afin de vulgariser les services bancaires auprès d’un grand public plus large.

Les agences bancaires ordinaires et classiques sont notamment intimidantes pour certaines personnes, freinant l’accès aux produits financiers. Tous les services bancaires comme l’ouverture d’un compte ou la demande d’un prêt y sont accessibles. « En choisissant d’adapter notre modèle d’agence dans un format plus allégé, nous voulons offrir une réponse adaptée aux besoins réels de la population, à savoir des services essentiels et de proximité.  Cette initiative concrétise ainsi la raison d’être du groupe Société Générale qui est de construire ensemble avec ses clients un avenir meilleur et durable en apportant des solutions financières responsables et innovantes », témoigne Tina Dreyer, directeur de la clientèle, des particuliers et professionnels au sein de la Société Générale Madagasikara.

Deux agences « Akaiky Banky » sont déjà installées à Ambatolampy et à Anosiala. Le déploiement de ces nouvelles agences fait partie intégrante de la stratégie de la banque, orientée vers la satisfaction client et innovation au service des clients. Cette stratégie s’additionne aux différents dispositifs de transformation mis en place par la banque afin de favoriser l’accès aux services financiers pour ses clients et futurs clients. 

Rova Randria

Fil infos

  • Maharante Jean de Dieu - Un présumé auteur de détournement accueilli comme un VIP
  • Massacre à Iabohazo-Farafangana - Le chef de bande éliminé
  • Tanamasoandro-Tsimahabeomby - L’abattoir aux normes inauguré
  • Circulation dans la Capitale - 16 cas d’accidents mortels en un mois
  • Série de kidnappings - L’Alaotra-Mangoro toujours sur le qui-vive
  • Développement local - Descente du Premier ministre dans l’Atsimo-Atsinanana
  • 3e décennie du développement de l’industrie en Afrique - Le Président Rajoelina adoubé par l’ONUDI
  • Massacre à Farafangana  - 7 enfants tués à coups de couteau
  • Massacre à Ankazobe - Elimination d’un présumé meurtrier dangereux
  • Projet « cuisson propre et reboisement » - Andry Rajoelina et Abdulhamid Alkhaifa sur la même longueur d’onde

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Paradis des faux prophètes !
    La Grande île serait-elle l’endroit idéal pour l’épanouissement des activités des charlatans religieux ? En réalité, l’Afrique francophone et anglophone confondue est le dépotoir des faux prophètes !Un confrère titrait un jour son Edito « Les faux prophètes pullulent dans les rues ». Effectivement, le pays grouille d’escrocs qui s’autoproclament pasteurs et qui s’enrichissent sur le dos pauvres gens. Ce jeune vendeur d’appareils de sonorisation d’occasion dans les Arcades, au début des années 90, qui devient par magie pasteur. Trente ans après, il se trouve à la tête d’une puissante église nommée « Apokalypsy ». Mailhol André Christian Dieudonné, car il s’agit de lui, membre d’un nébuleux groupe « Eksodosy », ex- fidèle de l’église adventiste qui, par la suite, se dit prophète continue d’embobiner des milliers de fidèles malgré le ratage de sa prophétie annonçant qu’il sera Président de la République, selon la volonté divine, en 2013. Sa communauté…

A bout portant

AutoDiff