Publié dans Société

Projet « Avotse » dans le Sud - Mialy Rajoelina honore les réalisations

Publié le mardi, 20 juillet 2021

Behodatse et Ankazombalala sous le feu des projecteurs. Ces 2 Fokontany situés dans la Commune d'Anjampaly, District de Tsihombe, ont accueilli hier une délégation conduite par Mialy Rajoelina, Première dame et non moins présidente fondatrice de l'association Fitia. Figurant parmi les localités fortement frappées par le « Kere », ces Fokontany ont aussi bénéficié de diverses activités pour y faire face. La construction d'écoles primaires publiques (EPP) aux normes constitue l'une de ces activités mises en œuvre dans le cadre du projet « Avotse » de l'association Fitia.

 

« Après les diverses visites dans le Sud pour constater de visu la situation et pour y apporter des réponses d'urgence, j'étais motivée à concevoir le projet "Avotse". 20 localités, dont 7 dans l'Anôsy et 13 dans l'Androy, sont les bénéficiaires des activités entreprises dans ce cadre, en collaboration avec les partenaires et opérateurs. La construction d'EPP aux normes en fait partie », s'est exprimé la Première dame, hier lors de sa visite à Behodatse. « J'ai pu constater que les élèves suivent les cours dans des conditions précaires, avec la vétusté des infrastructures scolaires. Certains écoliers suivent même les cours en plein air, dans des coins à l'abri du soleil ou sous les arbres. Un tel environnement constitue un blocage à la concentration des élèves, sans oublier la famine. Il me tient à cœur d'apporter des solutions, dont la redynamisation des cantines scolaires où les écoliers peuvent manger gratuitement du "Koba Aina" au petit déjeuner et du riz avec du mets au déjeuner », a-t-elle ajouté.

Après la signature des conventions de partenariat avec divers collaborateurs au Novotel Ivandry en mars dernier, les travaux de construction des 2 EPP implantées à Behodatse et Ankazombalala ont pu se faire en quelques mois, et cela grâce à la collaboration entre l'association Fitia, l'Organisation internationale du travail (OIT) et la Fondation Viseo. Les jeunes natifs de Tsihombe ont été priorisés dans le recrutement des mains-d'œuvres. Ces établissements scolaires sont actuellement prêts à l'emploi. Désormais, les élèves ne sont plus contraints de suivre des cours dans des infrastructures vétustes, avec des toitures en paille engendrant des fuites durant la saison des pluies. Cette situation a même entraîné la suspension des cours pendant 2 à 3 mois, mais ce ne sera plus le cas.

D'un autre côté, la famine favorise le taux d'absentéisme, voire l'abandon scolaire, dans ces localités. Mais la situation a pu se redresser depuis la réouverture des cantines scolaires en janvier dernier. L'assiduité ainsi que la concertation en classe se sont améliorées. Pour l'EPP de Behodatse, le taux de réussite à l'examen du CEPE s'est élevé à 63,63 % cette année, d'après Jérôme Emilien Mananjato, directeur de l'établissement.

L'inauguration des nouvelles infrastructures s'est tenue hier. Une occasion pour la délégation conduite par la Première dame de distribuer du « Koba Aina » pour les écoliers ainsi que de remettre des lampes solaires, dans le cadre du projet « Hazavana ho anao », outre le soutien pour les ménages auprès de ces 2 Fokontany. Pour information, le projet « Avotse » inclut la lutte contre le « Kere », le travail des enfants ainsi que l'abandon scolaire dans le Sud. Il vise à venir en aide aux habitants affaiblis par le « Kere » et l'insécurité alimentaire grandissante.

Recueillis par Patricia Ramavonirina

Fil infos

  • Famine dans le Sud  - Le Président aborde l’urgence avec les partenaires internationaux
  • Trouble et insécurité - Mise en garde du ministère de la Justice
  • Lutte contre les trafics de ressources - Le ministre des Transports rappelé à l'ordre !
  • Aéroport international Ivato - Un Français extradé tente de se mutiler
  • Tentative d'exportation illicite - Des pierres précieuses d'une valeur de 500 000 dollars interceptées
  • Assemblée nationale - Vers un nouveau face-à-face houleux avec l’Exécutif 
  • Accident dans le cortège présidentiel - Le petit Tsihoarana succombe à ses blessures
  • Forêt d’Ankarafantsika - Au moins 3 250 hectares ravagés par le feu
  • Norbert Lala Ratsirahonana - “ Non à l’impunité ! ”
  • Gouverneur de Betsiboka - La lutte contre le grand banditisme érigée en priorité

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • L’inévitable rappel !
    La Présidence fonce dans le tas. Conscient du degré alarmant du laxisme dans certains secteurs de l’administration, le sommet de l’Etat se décide, enfin, à prendre la situation en main. Un ministre fait même l’objet d’un rappel à l’ordre de la Présidence. Il fallait à tout prix prendre le taureau par les cornes.

A bout portant

AutoDiff