Publié dans Société

Tentative de meurtre à Alasora - La victime arrachée à la mort in extrémis

Publié le mardi, 07 septembre 2021

C’était l’effusion de sang chez une commerçante, dans la nuit du dimanche dernier à Alasora. Des bandits constitués par un couple ont fait irruption chez elle dans le but de l’éliminer de manière la plus barbare. Mais la tentative des tueurs a finalement échoué car quelqu’un a pu donner l’alerte, provoquant ainsi une intervention de la Police.  D’ailleurs, cette intervention assez rapide a permis d’arracher la victime, qui était déjà en sang, d’une mort atroce.

 

Au moment où les Forces de l’ordre ont débarqué sur les lieux, elles ont surpris encore le couple en plein méfait, c’est-à-dire en train de s’acharner sur la dame, complètement livrée à sa merci. “Les assaillants avaient encore un bout de couteau souillé de sang entre les mains lorsque les policiers ont pénétré dans l’appartement de la victime”, rapporte une source policière.

Celle-ci était sûre que si les Forces de l’ordre avaient traîné en chemin, la commerçante ne serait certainement plus de ce monde. Les époux en cause ont été arrêtés sur le champ tandis que la victime a été transportée d’urgence à l’hôpital. Actuellement, elle est tirée d’affaire, du moins jusqu’à ce que la Police le confirme.

Parallèlement, l’enquête sur cette affaire démarre. Les premiers éléments de celle-ci ont révélé que le comportement des époux en cause aurait été motivé par la convoitise. D’abord, ils sont des clients habituels qui viennent faire fréquemment leur achat chez cette négociante. Puisqu’ils réalisent la quantité d’argent liquide brassée par celle-ci, l’idée leur était donc venue afin de l’attaquer pour la voler, quitte à la tuer simplement. Sitôt leur audition par les enquêteurs de la brigade criminelle scellée, les époux seront immédiatement traduits devant la justice.

L’insécurité tend à regagner du terrain à Alasora. Et cette commerçante n’a pas été la seule à payer le plus lourd tribut à ces assauts similaires de bandits. Récemment aussi, un gang armé a pris le foyer d’un particulier à Miadana. Ce dernier fut brutalisé à l’aide d’une barre à pince tandis que les agresseurs se sont enfuis avec la somme de 900 000 ariary ainsi que des cartes de crédit.

Franck R. 

Fil infos

  • Vol d’or au ministère des Mines - Les responsables successifs s’en lavent les mains
  • Drame à Nosy Varika - Une mère de famille et ses fillettes meurent calcinées
  • Accident routier au fasan’ny Karàna - Un motocycliste broyé par un poids lourd
  • Autoroute Antananarivo - Toamasina Contrat signé incessamment
  • Assassinat d’une jeune fille à Moramanga - L’ex-petit ami à Tsiafahy
  • Commune urbaine d’Antananarivo - Un millier de caméras pour surveiller les rues de Tana
  • Tribunal de Nîmes - Un Malagasy condamné à 7ans d’emprisonnement pour agression sexuelle
  • Paiement des bourses universitaires - Trente milliards d’ariary d’économies grâce à la digitalisation
  • Moramanga - Le sosie de Jerry Marcoss décapité
  • Fête de l’indépendance - Circulation perturbée à Anosy et Mahamasina

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Identité nationale
    Que la fête commence ! Que les choses sérieuses débutent ! Bref, que le plat de résistance soit servi ! Le clou des cérémonies de la célébration de la Fête nationale arrive ce jour de 25 juin, la veille de la date du Soixante-deuxième anniversaire du retour à la souveraineté nationale. En effet, après avoir été colonisée pendant 64 ans, la Grande île accède le 26 juin 1960 à l’autodétermination.

A bout portant

AutoDiff