Publié dans Société

Groupe Mahaleo - Fin du deuil marquée par la projection d’un film

Publié le mercredi, 22 septembre 2021


« Ce n’est pas du cinéma, c’est notre vie ». C’est à travers ces propos que Bekoto a résumé le film « Mahalaeo », réalisé par César Paes et Raymond Rajaonarivelo. Sorti en 2005, il n’a jamais été projeté en salle à Madagascar. Une avant-première se tiendra ce vendredi à 19h chez Cinepax Madagascar, à Ambodivona. La séance sera précédée d’un mini concert en compagnie de Dama et Bekoto.
Ce film ouvre la célébration du 50e anniversaire du groupe. «  Après tant de tristesse, de malheur, nous avons décidé de sortir du deuil. Et la projection de ce film est notre façon de ranimer le groupe Mahaleo », soutient Bekoto. D’une durée de 90 minutes, il parle de leur profession, leur vie personnelle et celui du groupe. Les sept musiciens du groupe ont toujours refusé le show business malgré 30 ans de succès et ont choisi de s’engager dans le développement de leur pays. Ces précurseurs du blues sont aussi des médecins, chirurgiens, agriculteur, sociologue ou député.  « ‘‘Mahaleo’’ est un film pour partager à toute l’humanité les activités des sept musiciens du groupe et la pure poésie de leurs chansons. Il est aussi une histoire d’amitié. », selon Raymond Rajaonarivelo. A noter que 1 an a suffi pour réaliser ce film.
Pour Cesar Paes, « Le groupe Mahaleo est un révélateur de l’identité malagasy. Le public de tous âges chante et mime les paroles. Ils s’approprient leurs paroles dans leur bouche, elles sonnent juste, ce sont eux qui interpellent les politiciens ou les militaires, eux qui racontent la vie des délinquants, eux qui reçoivent sur leur poitrine « les griffures de l’amour » ou racontent les douleurs de l’accouchement … Ils nous permettent de poser un autre regard sur Madagascar. »
Les chansons des Mahaleo ont été le levain du soulèvement de 1972 qui a provoqué la chute du régime néo colonial  à Madagascar. Aujourd’hui, elles continuent de bercer la vie des malagasy.  « Mahaleo » signifie libre, indépendant et autonome. Guidé par la force et l’émotion de leurs chansons, le film est un portrait de Madagascar aujourd’hui.
 Anatra R.

Fil infos

  • Décentralisation - Beaucoup de Communes en infraction
  • Travailleurs migrants - Régulation stricte des sorties du territoire
  • Fihariana - Intervention d’experts en génétique pour la filière laitière
  • Président Rajoelina à Ihosy - « Un homme politique pense aux élections, un homme d’Etat pense aux futures générations »
  • Blocage des routes à Taolagnaro - Des agents des Forces de l’ordre séquestrés puis relâchés
  • Désinformation - Des outils de vérification à la portée de tous
  • La « Vérité » de la semaine
  • Réhabilitation de la RN13 - Feu vert de l’Union européenne !
  • Blocage des routes - QMM passe en mode service minimum
  • Prix du carburant à la pompe - Les consommateurs s’attendent à un coup de massue

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Où en sommes-nous ?
    L’UE regrette ! Le RSF enfonce ! Le CSI déplore ! Certaine presse étrangère et certains activistes des réseaux sociaux accusent !Au fait, où en sommes-nous dans la bataille contre les grands maux qui minent et bloquent le réel démarrage vers l’essor et le développement du pays ? En est-on resté au stade des grands mots dans la lutte sans merci contre les grands maux à savoir la corruption, l’impunité, le non-respect de l’Etat de droit, de la liberté d’expression, de la démocratie ? Le tableau ne luit pas assez comme nous l’entendions. Les différents rapports d’Institution et d’organisme étranger ainsi que des Institutions en charge de la lutte contre toute forme de malversation et certaine Société civile du pays ne vont pas dans le sens de notre faveur sinon notre souhait. Ou bien, on se prend pour le mal aimé des autres et en revanche on dénonce ! Ou…

A bout portant

AutoDiff