Publié dans Société

 100ème anniversaire de Rado - « Hafatra » et « Ando » rééditées

Publié le vendredi, 01 octobre 2021

Les œuvres de Georges Andriamanantena, connu sous son nom de plume Rado, commencent à disparaître sur le marché du livre. Cependant, elles ont bercé toute une génération et ont été la source de l'inspiration pour plusieurs artistes et écrivains, entre autres « Voninkazo Adaladala », « Hafatra », « Raha ho avy Ralala ny taona hodiako », «  Tsy maintsy mipoaka ny sarom-bilany ».

Dans le cadre de la célébration du centenaire de ce légendaire journaliste, écrivain et poète, ses enfants ont décidé de rééditer ses œuvres. Il s'agit de «  Hafatra » et «  Ando » qui sont actuellement introuvables dans les librairies, mais figurant parmi ses meilleurs poésies. « Outre une sorte de levée de fonds dans le cadre de la célébration de ses 100 ans en 2023, c'est un honneur pour nous de pouvoir le faire pour que la génération actuelle connaisse les œuvres de ce grand homme de la littérature malagasy », soutient Solofo Andriamanantena, son fils. Le recueil de poésies « Hafatra » sera reproduit en CD audio. Il contiendra 24 poésies, tandis que « Ando » est un livre de récitation pour les enfants.

Pour cette première étape, 500 CD audio et livres seront dispatchés dans tout Madagascar. Ce n'est que le commencement, mais ses descendants sont encore en train de concocter plusieurs projets comme la réédition de chansons évangéliques et l'organisation de spectacles. Eventuellement, Rado avait écrit au moins sept pièces dont certaines d'entre elles étaient apparues dans des journaux comme «  Hehy » et « Imongo vaovao ». Celles-ci seront ainsi réassemblées et reproduites.

Georges Andriamanantena est né le 1er octobre 1923 à Antananarivo. Il est le dernier-né d'une famille de 5 enfants. En 1960, il faisait des études de journalisme à Strasbourg (France) puis exerçait le métier de journaliste jusqu'en 1978 où il commençait à se consacrer à la littérature. Il était devenu membre de l'« Akademia malagasy » en 1988. Rado était un écrivain essentiellement d'expression malagasy et un défenseur de la culture. Il avait sorti dix ouvrages contenant ses poèmes qui sont au programme des classes du second cycle de l'enseignement secondaire à Madagascar. Ces œuvres sont « Dinitra » (1973), « Ando » (1977), « Zo » (1989), « Sedra » (1993), « Ny teny malagasy » (1994), « Tsy maintsy mipoaka ny sarom-bilany » (2002), « Voninkazo adaladala » (2003), « Fiteny roa » (2005), traduite en « Deux langues ».

Anatra R.

Fil infos

  • Les actus en bref
  • Disparition de 36 kg d’or et 64.000 litres de gasoil - Des "magiciens" à Madagascar !
  • Lutte antiacridienne - Un pesticide controversé utilisé à Madagascar
  • Face-à-face entre les députés et le Gouvernement - La JIRAMA sous le feu des critiques !
  • Ministère des Affaires étrangères - Les grévistes veulent changer d’interlocuteur
  • Trafic de bois précieux - 3 individus interpellés avec un chargement de palissandre
  • Grâce présidentielle - Remises de peine pour 11 316 détenus
  • Une jeune femme de 22 ans remporte un « trano mora » - « Je suis abasourdie »
  • Exportation de vanille - Des licences refusées pour non-rapatriement de devises
  • Vol d’or au ministère des Mines - Les responsables successifs s’en lavent les mains

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Sur la braise !
    La vie reprend son cours. Une reprise difficile pour certains. Sur le chaudron voire sur la poudrière pour d’autres. En tout cas, c’est la galère dans l’ensemble !Dès le lendemain, sans faute, de la date de la célébration de la Fête nationale, les vicissitudes des délestages reviennent au galop. Les coupures d’eau, du matin jusqu’au beau milieu de l’après-midi gâche les travaux de la vie quotidienne des ménages. Les coupures d’électricité qui prennent toujours au dépourvu chacun dans ses activités à la maison, à l’atelier, à la coiffure, à l’épicerie, etc., continuent de faire des ravages. Et le ras-le-bol remonte en surface.Mais, l’évènement phare de ce retour à la vie … anormale revient à la séance de « face-à-face » entre les membres de l’Exécutif et les élus du Parlement de la Chambre basse. Incontestablement, c’est le point d’orgue de la semaine qui concentre les attentions de l’opinion publique. Les…

A bout portant

AutoDiff