Publié dans Société

Accident de la route - Les conducteurs de la ligne B47 formés

Publié le mardi, 05 octobre 2021

La non-maîtrise du Code de la route, la négligence ainsi que la fatigue figurent parmi les causes des accidents de la circulation. Afin de remédier à cette situation, l'Agence des transports terrestres (ATT), la Direction générale de la sécurité routière (DGSR) et le Comité des entreprises d'assurances à Madagascar se sont donné la main pour mettre en place une opération de prévention et de suivi des transports terrestres.

Pour cette première étape, les conducteurs issus de la coopérative KOMPIAMA, à laquelle appartient la ligne B47 reliant Fianarantsoa et Antananarivo, ont reçu une formation. Celle-ci est axée sur les comportements dignes d'un conducteur professionnel, les rappels sur le Code de la route ainsi que les différentes raisons qui engendrent les accidents de la circulation. Après cette formation, un suivi sera effectué régulièrement afin de scruter de près les attitudes des conducteurs au sein de cette coopérative.

Selon une information recueillie auprès de la DGSR, il s'agit d'une première étape dans le cadre de la formation des conducteurs puisque le projet se poursuivra au sein des autres coopératives. En rappel, la licence pour la ligne B47 reliant Antananarivo et Fianarantsoa a été suspendue. En conséquence, tous les véhicules appartenant à cette ligne ne pourront plus exercer jusqu'à la levée de la sanction. Cette sanction a été appliquée dans l'immédiat et a déjà été transmise à tous les départements exerçant dans le domaine du transport, comme l'Agence des transports terrestres (ATT) de la Région de Haute-Matsiatra, les différentes coopératives ainsi que les responsables locaux.

Cette mesure a été prise suite à une collision entre un taxi-brousse de la coopérative KOMPIAMA et un camion semi-remorque, survenue le 25 septembre dernier à Anteza, dans le District d'Ambohimahasoa.

Anatra R.

Fil infos

  • Transport aérien - Madagascar Airlines renforce sa flotte avec un Embraer neuf 
  • Douane - Les trafics de matières nucléaires à la loupe
  • Ministre Tinoka Roberto - De l’huile sur le feu de la déception
  • Christine Razanamahasoa - Coup de couteau dans le dos de Rajoelina
  • Développement - « Madagascar peut dépasser ses voisins africains » selon la Banque mondiale
  • Forfait de Madagascar aux jeux de la CJSOI - Que les responsables soient sanctionnés !
  • Hajo Andrianainarivelo - «  L'une des mesures phares pour Madagascar, c'est d'établir une bonne gouvernance ! »
  • Drogue dure - La méthamphétamine s'achète à 150 000 ariary le gramme
  • Coupures incessantes de l’électricité - Les usagers de la JIRAMA se rebellent !
  • Grève du personnel du Sénat - L'adoption du projet de loi des Finances reportée
Pub droite 1

Editorial

  • Quid du sort de l’environnement !
    Le pays se dégrade. Un constat amer pour tout citoyen jaloux de l’avenir de la Nation. A en croire l’article dûment élaboré par notre confrère tout récemment « Destruction de l’environnement » (vendredi 2 décembre), la machine environnementale de la Grande île tourne à la vitesse marche arrière. Un article qui se doit vivement d’interpeller tous les acteurs de développement du pays dont entre autres les autorités publiques, les élus, la Société civile, les mouvements associatifs, les lanceurs d’information, les simples citoyens, la communauté de base, etc.

A bout portant

AutoDiff