Publié dans Société

Escroquerie - Roco Donatien appréhendé par la Police

Publié le vendredi, 08 octobre 2021


Quelques heures après la publication de l’avis de recherche à l’endroit de Roco Donatien, alias « Roco Danse Encore », par la Police nationale, cet individu - impliqué dans la falsification de papiers de véhicules - a été arrêté très tôt le matin, hier à Ambohidahy. Aux dernières nouvelles, il a été entendu par la Police économique. Toutefois, aucun détail de son enquête n’a été révélé. Il nous a été juste informé que son déferrement serait prévu se tenir ce lundi.
Les informations partagées par les Forces de l’ordre ont révélé qu’une plainte a été déjà déposée par sa femme auprès de la Police des mœurs et de la protection des mineurs (PMPM), située à Tsaralalàna pour violence conjugale en 2017. Mais afin de préserver leur vie de famille, cette incrimination a été retirée au cours de l’enquête. Malheureusement, le suspect a continué de répandre de la brutalité envers sa famille, mais aucune dénonciation n’a plus été enregistrée depuis. Entre-temps, il a complétement démuni sa propre femme qui est issue d’une famille fortunée, et s’est même enfui avec sa voiture, une Audi Q7 dont il s’est ensuite accaparé. En 2018, il a fini par abandonner son foyer conjugal. Et cela fait trois ans qu’il n’a plus donné de ses nouvelles jusqu’à ce qu’il ait été arrêté hier. A titre d’information, ce jeune homme a été gérant d’une école de danse dans la Capitale, puis vendeur de voitures de luxe d’occasion. Bien qu’il soit reconnu comme une personnalité publique, les gens à l’affût de l’actualité attendent impatiemment son sentence.
Recueillis par K.R.

Fil infos

  • Inondations à Antananarivo - La nécessité d’une nouvelle ville devient pressante 
  • Gestion des catastrophes - L’Exécutif appelle le BNGRC à une meilleure anticipation
  • Impôt - Le GEM suggère d’assouplir les incitations fiscales
  • Montée des eaux à Antananarivo - Le BNGRC pris de court ?
  • Président Rajoelina aux côtés des sinistrés - « Nous devons rester unis dans les moments difficiles »
  • Sinistrés des intempéries à Antananarivo - Le Président Rajoelina appelle à la solidarité de tous 
  • Drame maritime de Soanierana-Ivongo - L'armateur demeure introuvable !
  • Inondations des plaines d’Antananarivo - 53,2 milliards d’ariary investis en 2017-2020
  • Montée des eaux à Antananarivo - Les remblayages illicites pointés du doigt
  • Décès du Général de corps d’armée Herilanto Raveloharison - La République perd un grand serviteur

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Un front de trop !
    Alors que les dirigeants du pays s’affairent à affronter l’urgence sanitaire et l’urgence de la reforestation, deux urgences nationales, voilà qu’une troisième urgence nationale pointe son nez : la montée des eaux. Bref, le régime se trouve en face de trois fronts de guerre qu’il faille attaquer en simultané. Evidemment, il faut avoir la tête posée et les reins solides. En somme, c’est l’avantage pour un pays d’avoir un dirigeant jeune en pleine possession de ses facultés intellectuelles et physiques.

A bout portant

AutoDiff