Publié dans Société

Transport Antananarivo-Fianarantsoa  - La ligne B47 reprend sa route !

Publié le lundi, 11 octobre 2021

Après 10 jours de suspension, la coopérative Kompiama à laquelle appartient la Ligne B47 reliant Antananarivo à Fianarantsoa a repris ses activités depuis la fin de semaine dernière. D’après Rija Daniel Ralalason, responsable au sein de cette coopérative, elle a décidé de renforcer la surveillance afin de protéger les passagers. « Nous sommes prêts à améliorer notre service afin de satisfaire nos clients. D’ailleurs, ils sont libres de choisir les coopératives qui leur conviennent. Laissant-les choisir », soutient-il sur sa page Facebook.  

 

Dans le cadre du projet mis en place par le ministère des Transports et la Direction générale de la sécurité routière (DGSR), les transporteurs ont bénéficié d’une formation d’une semaine.  Il s’agit des présidents de coopérative, bagagistes, chauffeurs, propriétaires de véhicules ainsi que les secrétaires.  Mais cela ne s’arrête pas là. Un suivi sur le comportement des transporteurs est de rigueur. Ainsi, à travers son intervention sur une chaîne privée de la Capitale, le président de l’Association des transporteurs malagasy (ASTRAM) a parlé d’un projet de mise en place de GPS, sur tous les véhicules exerçant sur la ligne nationale, est en vue avec le ministère de tutelle. L’objectif est de surveiller la limitation de vitesse desdits véhicules.

En rappel, l’accident de la circulation ayant fait 12 victimes sur l’axe Antananarivo – Fianarantsoa survenue le 25 septembre dernier à Anteza, dans le District d’Ambohimahasoa. Plusieurs descentes ont été effectuées à Fianarantsoa afin de constater de visu la réalité sur les lieux du drame et dans les hôpitaux où les victimes sont prises en charge. De son côté, la ligne a été sanctionnée à travers un arrêt d’activité pendant 10 jours, et ce, à la demande des autorités. Dans le cadre de la lutte contre les attaques sur les routes nationales et les accidents de la circulation, la DGSR a effectué une descente inopinée au niveau de la RN7, plus précisément d’Antsirabe à Fianarantsoa. A la date du 27 septembre au 1er octobre, 680 véhicules ont subi un contrôle. Et 52 d’entre eux ont présenté des défaillances techniques et mécaniques.

 Anatra R.

Fil infos

  • Aide aux sinistrés - Le Président incite les églises à l'hospitalité
  • Axe Antananarivo-Toamasina - La circulation rétablie !
  • Coupure sur la RN2 - Un pont « Bailey » pour rétablir la circulation
  • Ligne aérienne Réunion-Antananarivo - Le coût du billet fait grincer des dents
  • Débordement du barrage d’Antelomita - Evacuation immédiate des riverains de l’Ikopa
  • Dégâts des intempéries sur la Route nationale - Les stocks de carburant suffisants pour la Capitale
  • Rajoelina dans les bas-quartiers - Le courant passe toujours !
  • Inondations à Antananarivo - La nécessité d’une nouvelle ville devient pressante 
  • Gestion des catastrophes - L’Exécutif appelle le BNGRC à une meilleure anticipation
  • Impôt - Le GEM suggère d’assouplir les incitations fiscales

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Velirano dérange !
    Les projets phares du Président Rajoelina perturbent. Dans la perspective de démarrage de gros chantiers promis par le candidat portant le dossard numéro 13 du MAPAR, certains acteurs politiques locaux, aux esprits obtus animés par l'obscurantisme, lèvent les boucliers. Sous d'autres cieux également, certains parlementaires de l'ancienne puissance coloniale montent au créneau et se permettent de remettre en cause un des projets-clés du régime. En effet, Velirano dérange ! On ne se prive pas par tous les moyens de le gêner et de lui jeter des bâtons dans les roues.

A bout portant

AutoDiff