Publié dans Société

Maladie infectieuse - Hausse inquiétante des cas de toxoplasmose

Publié le mercredi, 03 novembre 2021

70 à 80 cas par jour. Un cabinet médical en centre-ville a enregistré ces cas de toxoplasmose au mois de mars et avril 2020, selon ses statistiques. Actuellement, 4 à 5 cas par jour y sont diagnostiqués, résultats d’analyse à l’appui. Cette maladie parasitaire contagieuse connait une hausse inquiétante des cas, notamment depuis l’année dernière, à cause du laisser-aller et la négligence de tout un chacun, selon les informations recueillies. La toxoplasmose est due à un parasite appelé « Toxoplasma Gondii », transmis par les chats. Mais il n’y a pas que cet animal domestique qui transmet ce parasite, mais également le fait de manger de la viande mal cuite ou des fruits et légumes mal lavés. A cela s’ajoute la défécation à l’air libre ou encore le manque d’hygiène, notamment des mains.

 

« Les migraines persistantes, les crises convulsives jusqu’à évanouissement pour certains, la perte de mémoire voire le retard intellectuel chez l’enfant constituent les principaux symptômes cliniques de cette maladie infectieuse. D’autres patients présentent des démangeaisons, des toux permanents ou encore des problèmes de vue », informe le Dr Domoina Soa Kanto Rakotonoely, clinicien. Pour les femmes, cette maladie pourrait être à l’origine de troubles hormonaux et des malformations congénitales pour les nouveau-nés.

Des patients en témoignent

« J’avais des migraines permanentes pendant des mois en 2020. Différents médecins m’ont prescrit des médicaments anti-inflammatoires, mais cela n’a pas changé grand-chose. Récemment, j’avais des boutons et démangeaisons sur plusieurs parties de mon corps. L’on m’a donné des médicaments pour le traitement de la gale, mais en vain. Finalement, un médecin m’a ordonné une analyse sanguine dont les résultats prouvent que j’ai la toxoplasmose », nous confie Aurhan R., étudiant résidant à Antananarivo. Ce jeune homme âgé de 20 ans suit actuellement un traitement y afférent. « Les migraines et crises se sont allégées depuis que j’ai pris les médicaments, ces 3 derniers jours », affirme-t-il.

 Pour sa part, F.R. pensait avoir la fatigue générale. « Je me suis évanouie en plein centre- ville, au mois d’octobre, suite à un vertige et une migraine atroce. J’ai dû prendre quelques jours de repos, avant que le médecin me recommande une analyse sanguine. Les résultats prouvent que je suis affectée par la toxoplasmose », témoigne cette jeune femme, travaillant dans l’audiovisuel. « J’ai dépensé environ 8 millions d’ariary pour divers traitements en 2020 à Sambava. Au final, j’ai décidé de rejoindre la Capitale pour faire des analyses, sur ordonnance médicale. Les résultats confirment que je suis atteint de toxoplasmose », affirme B.A., fonctionnaire dans la SAVA.

Pour informations, seuls les examens paracliniques, entre autres l’analyse sanguine et le scanner cérébral, confirment l’existence de cette maladie infectieuse. Mais à Madagascar, la première option reste la plus pratiquée puisque la seconde s’avère inaccessible pour la majorité, avec les coûts exorbitants. Le traitement est, quant à lui, plus accessible.

Patricia Ramavonirina

Fil infos

  • Les actus en bref
  • Couple Rajoelina - Echange convivial avec le couple Biden
  • Pénurie d’eau - Le pire est à craindre
  • Affaire 73,5 kilos d’or - Le procès remis aux calendes grecques 
  • Rapport de la mission de suivi électoral  - L’UE insiste sur la mise en œuvre des recommandations 
  • JIRAMA - Andekaleka se dote d’un quatrième générateur
  • Commerce - L’Algérie lorgne sur la vanille malagasy
  • Rajoelina à la tribune des Nations Unies - Interpellation sur le prix du baril de pétrole
  • Disparition du plus petit primate au monde - La honte pour Madagascar !
  • Discours à la tribune des Nations unies - Rajoelina dans le même panel que Biden et Kagamé

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Fia…ble !
    On ne peut pas passer inaperçu l’évènement majeur de la semaine dernière, la FIA. En fait de jeudi à dimanche, la Foire internationale de l’agriculture (FIA) s’est tenue au Parc des expositions à Tanjombato. Quand on parle d’Agriculture, ce grand ensemble qui englobe toutes les activités du monde rural dans tous ses états. Sont inclus à l’intérieur de ces activités dites agricoles la culture, la pêche et l’élevage qui se souscrit au sein de l’économie « verte » et « bleue ». Avec l’évolution des activités exigées par la demande sans cesse croissante des besoins de l’homme, l’agribusiness apparait et commence à occuper du terrain. De toute façon, l’agriculture représente un domaine de priorité surtout pour un pays comme Madagasikara. L’initiative entrant dans le cadre pour l’épanouir est toujours très appréciée et fiable. Les actions de l’Agence Première Ligne font partie des stratégies à encourager. En principe, l’agriculture est un…

A bout portant

AutoDiff