Publié dans Société

Immunisation contre la Covid-19 - La population se fait vacciner par obligation et non par conviction

Publié le mercredi, 03 novembre 2021

La campagne vaccinale contre la Covid-19 a débuté le mois de mai dernier sur le territoire national. Malheureusement, même avec trois vaccins au choix, l’AstraZeneca, le Janssen et le Sinopharm, la population demeure toujours indécise quant à son choix de recevoir l'injection. « L’administration des doses s’effectue par obligation et non par conviction.

Les individus qui se présentent auprès des centres de vaccination constituent soit d’une personne programmant un voyage à l’étranger soit ses proches vaccinés ou encore ses employés le force à faire l’injection », a remarqué un médecin auprès d’un des vaccinodromes dans la Capitale. Et d’ajouter que les hésitants sont simplement ignorants ou égoïstes. Aux dernières nouvelles, le taux de couverture vaccinale contre la Covid-19 à Madagascar est de 2%, contre 4% en Afrique. Entre le 10 mai et le 27 octobre dernier, 325 084 individus sont vaccinés dont 197 001 avec le vaccin Covishield, 143 777 de l’Astrazeneca ainsi que 181 307 du Johnson &Johnson. Or, selon le Professeur Zely Arivelo Randriamanantany, ministre de la Santé publique, la Grande île prévoit d’immuniser un million de personnes jusqu'à la fin du mois de décembre 2021. Afin d’atteindre cet objectif, 11 000 personnes devraient être préservées quotidiennement. Malheureusement, la moyenne actuelle étant de 5 300 personnes vaccinées par jour.

Cependant, cette attitude de la population par rapport aux vaccins, caractérisée par l’hostilité, l’incertitude et le doute, favorise la propagation du virus. Les études scientifiques ont révélé qu’entre un groupe de personnes non-vaccinées et un groupe de personnes vaccinées, ce dernier possède moins de chance d'avoir du virus au niveau nasopharyngé ais l'efficacité n'est pas de 100%.  On peut malgré tout avoir un résultat positif au test PCR même si on est vacciné. Par contre, si on est vacciné, il y a beaucoup moins de chance d'être porteur asymptomatique. 

Début de l’injection de Sinopharm

Les 768.000 doses de Sinopharm disponibles à Madagascar vont être administrées à partir de ce jour dans la Région Analamanga.  Selon le Dr Lalie Raharimamonjy, directeur régional de la santé publique (DRSP) à Analamanga, seuls les vaccinodromes auprès du Centre Hospitalier Universitaire (CHU) Joseph Ravoahangy Andrianavalona (JRA) et Joseph Raseta Befelatanana (JRA) commenceront l’administration dudit vaccin à deux doses. Les autres structures de santé suivront cette campagne dès vendredi. Il faut noter que ledit vaccin figure parmi les quatre vaccins recommandés par l’Académie nationale de médecine (Anamem), trois sont disponibles à Madagascar. Entre-temps, l’administration du vaccin Johnson & Johnson se poursuit. Rappelons que Madagascar dispose en tout 636.000 doses dudit vaccin ne nécessitant qu’une seule injection.

D’après le directeur du Programme élargi de vaccination auprès du ministère de la Santé, en total 1 430 990 doses de vaccin sont reçus depuis le mois de mai. Des milliers de doses de Sinopharm, de Pfizer et de Johnson & Johnson sont encore attendus prochainement. Au total, 3 337 000 doses de vaccins seront à notre disposition jusqu’à la fin de l’année.

KR.

Fil infos

  • Les actus en bref
  • Couple Rajoelina - Echange convivial avec le couple Biden
  • Pénurie d’eau - Le pire est à craindre
  • Affaire 73,5 kilos d’or - Le procès remis aux calendes grecques 
  • Rapport de la mission de suivi électoral  - L’UE insiste sur la mise en œuvre des recommandations 
  • JIRAMA - Andekaleka se dote d’un quatrième générateur
  • Commerce - L’Algérie lorgne sur la vanille malagasy
  • Rajoelina à la tribune des Nations Unies - Interpellation sur le prix du baril de pétrole
  • Disparition du plus petit primate au monde - La honte pour Madagascar !
  • Discours à la tribune des Nations unies - Rajoelina dans le même panel que Biden et Kagamé

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Fia…ble !
    On ne peut pas passer inaperçu l’évènement majeur de la semaine dernière, la FIA. En fait de jeudi à dimanche, la Foire internationale de l’agriculture (FIA) s’est tenue au Parc des expositions à Tanjombato. Quand on parle d’Agriculture, ce grand ensemble qui englobe toutes les activités du monde rural dans tous ses états. Sont inclus à l’intérieur de ces activités dites agricoles la culture, la pêche et l’élevage qui se souscrit au sein de l’économie « verte » et « bleue ». Avec l’évolution des activités exigées par la demande sans cesse croissante des besoins de l’homme, l’agribusiness apparait et commence à occuper du terrain. De toute façon, l’agriculture représente un domaine de priorité surtout pour un pays comme Madagasikara. L’initiative entrant dans le cadre pour l’épanouir est toujours très appréciée et fiable. Les actions de l’Agence Première Ligne font partie des stratégies à encourager. En principe, l’agriculture est un…

A bout portant

AutoDiff