Publié dans Société

Covid-19 - Zéro décès et 40 nouvelles infections en 7 jours

Publié le dimanche, 15 mai 2022

Si les Tananariviens ont remarqué dernièrement l'augmentation des ambulances transportant des patients Covid-19 qui circulent en ville,  les statistiques partagées hier, par contre,  demeurent encore stables.  Selon le ministère de la Santé publique, du 7 au 13 mai, Madagascar n'a déploré aucun décès lié au coronavirus.  Cela veut dire qu'aucun patient ayant été victime de complication  respiratoire n'a succombé.  Le nombre officiel de décès lié au coronavirus reste ainsi à 1 393 à compter du mois de mars 2020.

En ce qui concerne les nouvelles contaminations,  sur cet intervalle de temps, les autorités sanitaires malagasy ont identifié 40 nouveaux porteurs du virus sur 4.832 tests effectués. La semaine dernière donc, le taux de positivité a été de 0,82 %. Par rapport à la semaine du 30 avril au 6 mai, une baisse des nouveaux cas est quand même constatée. Pour la énième semaine, la Région d’Analamanga se trouve en tête de liste avec 32 individus ayant contracté le virus. Les huit autres nouveaux cas positifs nouvellement sont localisés dans les Régions de Diana (3), Atsinanana (2)  ou encore Atsimo-Andrefana, Itasy et Amoron’i Mania qui comptent respectivement une seule personne infectée.

En outre, le dernier rapport du ministère de la Santé publique a également fait état de 111 patients testés positifs au coronavirus en cours de traitement. Ce qui fait 19 patients de plus par rapport à la semaine dernière.  Et malheureusement,  six personnes développent encore le syndrome de détresse respiratoire aiguë. Néanmoins, ces chiffres ne sont pas encore inquiétants même s’ils connaissent une légère hausse. Cependant, le relâchement des gestes barrières sanitaires constaté actuellement va favoriser la propagation du virus. Pire encore,  l'arrivée imminente de la période hivernale ne va pas alléger le réel danger face à sa circulation. C’est le cas de l'Afrique du Sud qui, dès le début de l’hiver, est déjà confronté à une hausse des cas de grippe voire de Covid-19. La vigilance sanitaire est ainsi de mise.

Recueillis par K.R.

 

Fil infos

  • Accident de minibus à Marovoalavo - Dix personnes décédées
  • Président Andry Rajoelina - « Madagascar n’est pas un pays en crise »
  • Crimes à Kelilalina - Trois enfants tués à coups de hache
  • Massacre à Ankazobe - 6 personnes placées sous MD
  • Tarif optima business - Les grands consommateurs grincent les dents
  • Trafic de drogue - Un dealer cache ses héroïnes sur son bébé
  • Incendie criminel à Ankazobe - Les arrestations se suivent
  • Union européenne - Giovanni Di Girolamo élevé au rang de Commandeur de l’Ordre national
  • Une attaque sur fond de vengeance !
  • Incendie criminel à Ankazobe - Quatre membres de la bande éliminés

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • 10 août, une aubaine… 
    Le pays rendra hommage aux victimes de la tuerie de Mandrimena (Andoharanofotsy) demain. En effet, le 10 août 1991, des dizaines voire des centaines, certains avancent même des milliers de concitoyens, ont été abattus de sang-froid par des éléments de la Garde présidentielle, à l’époque de l’Amiral Didier Ratsiraka, sur le terrain vague de Mandrimena, entre Andoharanofotsy et Iavoloha.Les dirigeants de la lutte populaire issus du « Hery velona Rasalama » conduits par feus Zafy Albert et Andriamanjato Richard décidèrent sur la place du 13 Mai, ce 10 août 1991, d’aller avec des milliers de manifestants rejoindre le Palais d’Iavoloha pour entamer une concertation directe avec le maitre des lieux à savoir Didier Ratsiraka, Président de la République démocratique, et ce afin de dénouer la crise qui a trop duré dans le cadre d’un dialogue direct. Seulement, l’affaire a mal tourné. Les éléments d’élite de la GRP, survolant par hélico,…

A bout portant

AutoDiff