Publié dans Société

Marché COUM 67 ha - Quelques rectifications à faire

Publié le mercredi, 03 août 2022

L’ouverture du nouveau marché d’artisanat au COUM 67 ha est prévue pour le début du mois de septembre prochain, selon le premier responsable dudit marché, Rakotomanana Emmanuel. D’après lui, quelques aménagements devraient être effectués avant que les commerçants puissent exercer de nouveau dans ce local. « On se concentre actuellement sur le recensement des commerçants avant de pouvoir sortir la liste définitive.

En effet, après la publication de la première liste, beaucoup se sont plaints que leurs noms ne sont pas enregistrés parmi les bénéficiaires de la nouvelle infrastructure, d’ailleurs, ils ont déjà exercé depuis longtemps dans cet endroit », soutient –il. A part cela, il y a aussi la construction de box à l’intérieur du bâtiment. Tous les travaux devraient être faits avant mi-septembre. Une fois que les occupants intègreront le local, le marché pour l’artisanat et les meubles au Maki Andohatapenaka sera fermé. Ce dernier qui a été ouvert pour accueillir provisoirement les occupants du COUM 67 ha durant la construction du marché.  Le marché du COUM aux 67 ha est construit sur une surface d’un ha, réparti sur deux niveaux. A l’intérieur se trouve un parking de 3 000 mètres carrés. Il pourrait accueillir jusqu’à 2 000 commerçants. Les 1 700 occupants du terrain sont priorisés, selon toujours le président du marché.

Digitalisation

Le projet de la digitalisation du marché, dans la Commune urbaine d’Antananarivo va bon train. En début de cette semaine, la Société municipale de gestion digitale (SMGD) a commencé la distribution des cartes numériques pour les commerçants occupant le marché Pochard. Ces derniers peuvent désormais payer les tickets par cette carte, selon leur moyen et disponibilité.  Il n’y a plus de transactions sur les marchés, favorisant auparavant les micmacs entre les agents de la CUA et les commerçants.  La SMGD se charge de la fabrication des cartes électroniques pour les commerçants d’Antananarivo. La délivrance de la carte électronique est gratuite. Les tickets restent à 500 ariary par jour. Comme les autres marchés, sous tutelle de la Commune urbaine d’Antananarivo, celui du COUM est aussi concerné par la digitalisation.

Anatra R.

Fil infos

  • Accident de minibus à Marovoalavo - Dix personnes décédées
  • Président Andry Rajoelina - « Madagascar n’est pas un pays en crise »
  • Crimes à Kelilalina - Trois enfants tués à coups de hache
  • Massacre à Ankazobe - 6 personnes placées sous MD
  • Tarif optima business - Les grands consommateurs grincent les dents
  • Trafic de drogue - Un dealer cache ses héroïnes sur son bébé
  • Incendie criminel à Ankazobe - Les arrestations se suivent
  • Union européenne - Giovanni Di Girolamo élevé au rang de Commandeur de l’Ordre national
  • Une attaque sur fond de vengeance !
  • Incendie criminel à Ankazobe - Quatre membres de la bande éliminés

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • 10 août, une aubaine… 
    Le pays rendra hommage aux victimes de la tuerie de Mandrimena (Andoharanofotsy) demain. En effet, le 10 août 1991, des dizaines voire des centaines, certains avancent même des milliers de concitoyens, ont été abattus de sang-froid par des éléments de la Garde présidentielle, à l’époque de l’Amiral Didier Ratsiraka, sur le terrain vague de Mandrimena, entre Andoharanofotsy et Iavoloha.Les dirigeants de la lutte populaire issus du « Hery velona Rasalama » conduits par feus Zafy Albert et Andriamanjato Richard décidèrent sur la place du 13 Mai, ce 10 août 1991, d’aller avec des milliers de manifestants rejoindre le Palais d’Iavoloha pour entamer une concertation directe avec le maitre des lieux à savoir Didier Ratsiraka, Président de la République démocratique, et ce afin de dénouer la crise qui a trop duré dans le cadre d’un dialogue direct. Seulement, l’affaire a mal tourné. Les éléments d’élite de la GRP, survolant par hélico,…

A bout portant

AutoDiff