Publié dans Société

Crash d’un Piper - Le pilote de 25 ans décède sur le coup

Publié le lundi, 23 janvier 2023


Un avion Piper PA28 de la compagnie privée Aéromarine,  immatriculé 5R AAR a fait un crash dans une zone de pinèdes, située entre le Fokontany d’Andasibe Bemasoandro et celui de Sahanindingana, dans l’Ouest de la Commune rurale d’ Andilanatoby, District d’Ambatondrazaka, vers 8h40 hier matin. Le monomoteur a décollé de l’aéroport d’Ivato pour mettre le cap sur Mananara, selon l’information. Le pilote, un homme de 25 ans, répondant au nom de Landry Razanajafy n’a pas survécu à cet accident dont la cause n’a pas été encore élucidée. Son corps déchiqueté sinon démembré a été ramassé près de l’appareil qui n’était plus qu’un amas de ferraille, ce qui témoigne la violence du choc. Il était le seul aux commandes au moment du drame.
Comme nous l’avons annoncé plus haut, le pilote a navigué seul. On ignore donc si le crash relève d’une erreur humaine sinon d’un problème mécanique sur l’avion. L’unique élément qui a filtré de ce drame, c’est que c’est la première fois que Landry a volé ainsi sans co-équipier. Et qu’il aurait eu un dernier contact avec l’Asecna, vers 7h30 du matin, soit une heure après le décollage.
A l’endroit du crash, des éléments des Forces de l’ordre y ont été dépêchés pour constater de visu les dégâts et aussi faire une éventuelle évacuation d’urgence si c’est nécessaire. On a assisté également à une mobilisation du Fokonolona mais également les responsables du quartier d’Andilanatoby.
Pour l’heure, la nature du vol n’a pas été communiqué, et que le ministère des Transports serait encore sur le point de réunir les éléments de l’enquête pour tenter d’éclairer le drame.
Il s’agit du premier accident d’avion survenu au cours de ces dernières années. En 2020, un autre petit avion a crashé en septembre, dans la ville d’Antsirabe. Les deux pilotes dont l’un, une femme, ont été blessés. Mais en 2018, le crash à Antanimeva-Ampangabe d’un avion bimoteur de la compagnie Madagascar Trans Air (MTA), a été le plus meurtrier : les 5 personnes qui étaient à bord de l’appareil ont perdu la vie.
Franck R.


Fil infos

  • Christian Ntsay - "La priorité de l'Etat est la population"
  • Ville de Moramanga - Parfum d’abus de fonction et de corruption
  • Vanille - Les fossoyeurs de la filière démasqués !
  • Pacte national pour l’alimentation et l’agriculture - Le Président Rajoelina convainc et obtient 534 millions de dollars des partenaires
  • Conjoncture politique - L’Opposition concocte un plan machiavélique
  • Sommet sur l’alimentation en Afrique - Le Président Rajoelina défend la cause des agriculteurs
  • Exportation de crabes - Redevances quadruplées en une année
  • Maroc - Le Parlement décide de reconsidérer ses relations avec le Parlement européen
  • Embardée d’un taxi-brousse sur la RN5 - Un bébé décède sur le coup
  • Présidentielle - Le vote de la diaspora malagasy se dessine

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Du déjà entendu !
    Redite. Ibidem. Récidive. La communauté internationale revient à la charge avec quelques nuances près. Une subtile note qui sonne après tout en litanie ou refrain du déjà entendu et qui, passez-nous les termes, frise à certains égards l’arnaque !SEM Arnaud Guillois, l’ambassadeur de France, en résidence à Antananarivo, au cours d’une conférence de presse tenue ce lundi 23 janvier à la Résidence de France, devait s’étaler au moins sur deux sujets essentiels relatifs aux défis et enjeux de l’année en cours. En fait, sur les deux thèmes majeurs évoqués à savoir l’élection (présidentielle) et les îles Eparses, Arnaud Guillois annonçait la couleur concernant la position officielle affichée par le Quai d’Orsay.De l’élection, notamment présidentielle, qui se tiendra normalement au cours du dernier trimestre de l’année 2023, l’ambassadeur Arnaud Guillois a bien voulu émettre son avis qui devait, soulignons-le encore une fois, légitimement refléter la position officielle de la France dont…

A bout portant

AutoDiff