Publié dans Société

Assassinat d’un loueur de voiture - 4 incriminés placés sous MD à Tsiafahy, 3 autres ont obtenu une LP

Publié le mercredi, 16 janvier 2019

Le sort des incriminés dans l’assassinat barbare du chauffeur-propriétaire d’une Hyundai Starex de location est provisoirement scellé. 4 prévenus considérés comme  auteurs ou complices de l’homicide ont été jetés à la prison de Tsiafahy, et ce, à titre provisoire, dans l’attente d’un procès. Par ailleurs, 3 autres dont une femme ont obtenu la liberté provisoire.Prévues au cours de la journée du mardi dernier, les auditions par le juge d’instruction des 7 personnes impliquées, n’ont eu finalement lieu et ne se sont donc terminées qu’hier après-midi au Tribunal d’Anosy. Les vacances judiciaires expliquent en partie cet ajournement de l’instruction du dossier. Ce qui fait que les concernés ont dû croupir encore dans leurs cellules de détention policière jusqu’à ce que l’affaire n’ait ainsi évolué de façon inattendue.

Rappelons que les accusés ont réussi à faire mordre à l’hameçon le conducteur de la Starex avec cette histoire de location« bidon » à dater du 8 janvier dernier. Leur piège paraissait ainsi comme une machine bien huilée car le transporteur était loin de se douter que l’annonce qu’ils ont faite sur Facebook à propos de leur soi-disant volonté de louer le véhicule, allait être par la suite fatale !

En acceptant de se rendre avec le véhicule au rendez-vous qu’ils lui ont fixé près du CDA à Andohatapenaka le mardi 10 janvier suivant, le malheureux était donc loin de réaliser qu’ils allaient l’éliminer quelques moments à peine après cela. Effectivement, c’était le cas. Heureusement que la Police et la gendarmerie se sont cette fois montrés plus solidaires pour coordonner les recherches. De plus, la technologie leur allait être d’une aide précieuse. Les traçabilités du Starex furent un succès grâce à l’entrée en lice du système de guidage électronique GPS.

C’était de cette manière que les traces du véhicule furent localisées du côté de Mahavelona à Ankazobe où les tueurs s’étaient d’ailleurs débarrassés du cadavre de la victime. Ces traçabilités leur aidant, il était plus facile aux Forces de l’ordre de remonter, l’une après l’autre, les pistes des suspects où c’était la dame qui fut épinglée la première. Elle serait une amie intime d’un des tueurs supposés. La balle est donc maintenant dans le camp de la Justice pour trancher sur le sort des 4 principaux incriminés dans cette affaire.

Franck Roland

Fil infos

  • Lalatiana Rakotondrazafy Andriatongarivo - « Paul Rafanoharana n’a jamais été conseiller du Président de la HAT »
  • Menaces intérieures et extérieures - Les Forces armées derrière le Président
  • Ralaialitiana Andrianarisoa, témoin d’histoire - « La mise en cause des intérêts économiques de sociétés étrangères entraîne à chaque fois la déstabilisation du régime »
  • Tentative d’élimination physique du Président Rajoelina - « Un tel projet va à l’encontre des valeurs malagasy »
  • Cardinal Tsarahazana Désiré à Iavoloha - « Les catholiques s’opposent à la violence et l’attentat à la vie »
  • Kidnapping à Anjozorobe - Un suspect échappe de la protection des Forces et meurt lynché
  • Présidents en exercice à Madagascar - Au moins quatre attentats manqués depuis 1975
  • Conjoncture - Une inflation à surveiller de très près !
  • Tentative d'élimination physique du Président - 11 gendarmes dont 4 GSIS et deux généraux auditionnés
  • Mobilisation pour le Sud - Vers la capitalisation des ressources en eau

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Trop de princes !
    Que la triste et choquante tentative d’élimination physique de la personne du Chef de l’Etat ne nous voile pas les réalités toujours compliquées et encore difficiles vécues par les concitoyens. Qu’il nous soit permis de dresser sans état d’âme, ni complaisance ou détours le tableau qui met en relief la vie nationale vue surtout sous l’angle du train de vie des « Mpitondra Fanjakana ». Et qu’il nous soit admis également de rappeler, en toute humilité et en toute franchise, les consignes decelui à qui le peuple a confié son pouvoir et son avenir.La population vit dans une ambiance des plus tordues. Les effets délétères de la pandémie corsent tous les secteurs des activités économiques dont le tourisme qui littéralement s’agenouille. Les opérateurs attirent sérieusement l’attention des décideurs que leurs chiffres d’affaires ont baissé d’au moins 56 %. Le nombre des sans-emplois gonflent. Le coût de la vie, de son…

A bout portant

AutoDiff