Publié dans Société

Paraky-Namontana - Un gang armé prend d’assaut plusieurs commerces

Publié le jeudi, 17 janvier 2019

Scène de panique générale vers 19h mercredi dans le quartier de l’Ouest  Mananjara (Paraky), près de Soanierana. Un gang composé de 5 individus équipés d’armes à feu y a semé la terreur en les faisant crépiter.Du coup, les gens couraient dans tous les sens afin d’échapper au terrible danger qui les a guettés à tout moment. A leurs yeux, le risque de récolter des balles perdues n’était donc pas à minimiser. Il s’agit d’une stratégie des assaillants afin qu’ils puissent s’assurer d’une plus grande liberté de manœuvre ou d’action. 

A commencer par leur incursion et leur méfait dans un petit magasin du coin. Là,  pendant que deux larrons ont monté la garde à l’extérieur, trois  autres  ont tout raflé à l’intérieur : somme d’argent, téléphones portables ainsi que d’autres objets se trouvant à la portée de leurs mains. Boutiquiers et clients qui y étaient présents, ont été dévalisés de cette façon.

Par la suite, le gang s’est dirigé, comme si de rien n’était vers Namontana où ils ont recommencé le même manège. Cette fois-ci, trois autres échoppes ont été visées. Le plus curieux dans tout cela, c’est que des témoins semblaient être tétanisés par la peur et auraient même oublié le réflexe d’alerter la Police.

A part donc ces hold-up spectaculaires dans le 4e Arrondissement, d’autres bandits ont parallèlement fait parler d’eux, cette fois dans le 8e. Là, un résident chinois s’était fait attaquer dans sa voiture lorsqu’un gang roulant à bord de moto lui a barré la voie, exactement comme ce qui est arrivé à un  autre chinois sur la voie express du Marais Masay, toujours mercredi dernier.

Tout cela montre donc une soudaine et inquiétante recrudescence des attaques armées dans la Capitale et ses environs. Les observateurs estiment que cette période transitoire où le pays allait changer de dirigeants, en soit une explication.

Franck Roland

Fil infos

  • Aide aux sinistrés - Le Président incite les églises à l'hospitalité
  • Axe Antananarivo-Toamasina - La circulation rétablie !
  • Coupure sur la RN2 - Un pont « Bailey » pour rétablir la circulation
  • Ligne aérienne Réunion-Antananarivo - Le coût du billet fait grincer des dents
  • Débordement du barrage d’Antelomita - Evacuation immédiate des riverains de l’Ikopa
  • Dégâts des intempéries sur la Route nationale - Les stocks de carburant suffisants pour la Capitale
  • Rajoelina dans les bas-quartiers - Le courant passe toujours !
  • Inondations à Antananarivo - La nécessité d’une nouvelle ville devient pressante 
  • Gestion des catastrophes - L’Exécutif appelle le BNGRC à une meilleure anticipation
  • Impôt - Le GEM suggère d’assouplir les incitations fiscales

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Velirano dérange !
    Les projets phares du Président Rajoelina perturbent. Dans la perspective de démarrage de gros chantiers promis par le candidat portant le dossard numéro 13 du MAPAR, certains acteurs politiques locaux, aux esprits obtus animés par l'obscurantisme, lèvent les boucliers. Sous d'autres cieux également, certains parlementaires de l'ancienne puissance coloniale montent au créneau et se permettent de remettre en cause un des projets-clés du régime. En effet, Velirano dérange ! On ne se prive pas par tous les moyens de le gêner et de lui jeter des bâtons dans les roues.

A bout portant

AutoDiff