Publié dans Société

Intempéries - Lourd bilan dans le Nord et le Sud-ouest

Publié le mercredi, 23 janvier 2019

Le mauvais temps qui s’est traduit par les fortes pluies enregistrées ces trois derniers jours, a lourdement affecté la partie Nord mais aussi le Sud-ouest du pays. Dans le Nord, l’axe RN6 est coupé dans trois différents points dont Marivorahona, situé à 13 km d’Ambilobe, Beramanja, une localité sise à 28 km de cette même ville, et enfin à l’embranchement Ambilobe-Vohémar. A Maevatanàna, les écoles ont  dû fermer en raison des inondations qui ont touché le secteur inondable de cette ville. Toutefois, il n’y eut encore officiellement de gens sinistrés dans cette ville.

A Mahajanga, la forte houle a entreposé des débris ou autres fragments de pierres sur l’artère principale des bords de mer. Et pourtant, il ne s’agissait pas encore de vents cycloniques alors que les dégâts qu’ils ont occasionnés sur les infrastructures à Mahajanga, sont considérables.



A Morondava, dans le Sud-ouest, toute la zone littorale de la localité de Nosikely est sous l’eau. Hier, vers 8h du matin, la marée a submergé une bonne partie de la zone résidentielle et des bâtiments administratifs, sans parler des conséquences des pluies diluviennes qui se sont abattues sur la Région depuis quelques jours. Hier, les pompiers et la Police municipale de Morondava se sont efforcés de sauver du matériel, ainsi que des archives de certains bureaux administratifs submergés.

F.R.


Fil infos

  • Corruption - 19 magistrats traduits en Conseil de discipline en 2020
  • Police nationale - Dotation de 550 nouveaux fusils
  • Campagne de vaccination anti-Covid-19 - Une dernière journée mouvementée
  • Fête nationale - Rappel à l'ordre nécessaire
  • Tanamasoandro - Les tracés débutent à Imerintsiatosika
  • Pont d’Ampasika - L’infrastructure menacée par l’extraction de sable
  • Examen du CEPE - Une évaluation finale avant la session officielle
  • Stade « Barea » - Le Président Andry Rajoelina réussit son pari !
  • Météo de la semaine - Température minimale à 3° Celsius pour les Hautes terres
  • Appui supplémentaire pour le Sud de Madagascar - Les Etats – Unis offrent 40 millions de dollars

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Consternation générale !
    L’Union européenne fait savoir par le biais de l’Ambassade de France qu’elle ne reconnait pas le vaccin Covishield. L’accès dans le territoire Schengen est formellement interdit à ceux ou celles qui présentent le passeport vaccinal portant le cachet Covishield. Seuls les vaccins Moderna, Pfizer, AstraZeneca et Johnson & Johnson sont accordés. Coup de bluff ou coup vache ? En tout cas, c’est la consternation générale ! Anxiété et inquiétude se mêlent dans les esprits. Madagasikara, l’un des pays ayant opté pour cet indésirable vaccin et qui vient d’achever la première phase, se trouve dans une situation d’embarras indescriptible. Evidemment, il faut s’attendre à une réaction sans détour de l’Etat malagasy. Il demande des explications à l’endroit de l’OMS et de l’UNICEF. Rappelons que Madagasikara s’inscrit dans l’initiative COVAX recommandée par les instances onusiennes ainsi que les partenaires européens. D’ailleurs, le choix a été fait en collaboration et sous la « …

A bout portant

AutoDiff