Publié dans Société

Ile Maurice - La passeuse malagasy et deux Mauriciens traduits devant le tribunal

Publié le lundi, 28 janvier 2019

Arrêtée deux jours plutôt avec 158g d’héroïne à l’aéroport de Plaisance à l’île Maurice, M.N.A (25 ans), cette jeune passeuse malagasy était traduite devant le tribunal de Mahébourg, le samedi 26 janvier dernier. Elle  avait dissimulé  la drogue dans ses parties intimes,  la poudre blanche étant placée dans un préservatif. Les autorités locales de répression contre le trafic de drogue l’ont interceptée à sa descente d’avion en provenance de la Capitale malagasy, via le vol MK 289. Et pourtant, la jeune femme n’en est qu’à sa première visite dans l’île voisine. A part cette dernière, deux Mauriciens, ses présumés complices dans le même trafic, avaient été traduits devant le tribunal de Port-Louis. Arrêtés le vendredi dernier, en même temps que la passeuse malagasy,

ils sont incriminés provisoirement de trafic de drogue. Les deux contacts mauriciens de la passeuse supposée sont venus prendre possession de la drogue que celle-ci a fait transiter à l’île Maurice, jeudi. Pour les mêmes autorités de répression de ce pays, il y a un doute sur le fait que les deux hommes de 18 et de 27 ans soient les commanditaires de ce trafic. Et pourtant,  tous les deux ont des antécédents en matière de trafic de drogue dont l’un avait été déjà arrêté en 2015 pour possession de chanvre indien, tandis que le second a été intercepté pour la première fois.

Recueillis par F.R.

Fil infos

  • Armée Malagasy - Haro sur les conspirations
  • Preuves accablantes contre Paul R. et consorts - « Madagascar Oil » confirme le projet de coup d’Etat
  • Christian Ntsay sur la tentative d’assassinat du Président - « Ce n’est pas du cinéma, il est question de vie ! »
  • Emprisonné en Roumanie - Radu Mazère conteste son extradition de Madagascar
  • Frontières malagasy - Réouverture incertaine 
  • Tentative d’élimination physique du Président Rajoelina - L’Etat-major des armées françaises lâche les deux officiers arrêtés
  • Tentative d’élimination physique du Président Rajoelina - Les pièces à conviction saisies : Des armes de guerre et des milliards d'ariary
  • Projet d’attentat contre le Président de la République - Condamnation tous azimuts
  • Restitution des îles Eparses - Pas un mot des “collabos” !
  • Tentative d’élimination physique du Président Andry Rajoelina - Des ressortissants malagasy et étrangers arrêtés

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • CUA, la résurrection !
    Antananarivo, la ville d’Andrianjaka, la Ville des Mille renaît-elle de ses cendres ! Guy Willy Razanamasy resurgit-il de sa tombe ! Ou plutôt, le maire Naina Andriantsitohaina jouit-il de la réincarnation du Lahimatoan’Iarivo ! Autant de questions qui taraudent l’esprit en constatant de visu la prouesse du premier magistrat de la ville et son équipe autour de l’assainissement de la Capitale.Les trottoirs de Soarano-Behoririka se dégarnissent. Ces étalagistes, les petits marchands informels qui occupaient indûment les trottoirs déménagent, à contrecœur évidemment. A coup de sifflets, de cris et des huées, ils ont occupé la rue mais les éléments de la Police municipale épaulés par ceux de la Police nationale maîtrisent la situation. En fait, ils déclinent carrément l’offre de la Commune à savoir les recaser au « Tsenaben’ny Behoririka », un nouveau et joli bâtiment « Manara-penitra », de surcroît, dédié pour. Ces étalagistes délogés jugent trop exigus le 1,5…

A bout portant

AutoDiff