Publié dans Société

Eglise protestante malgache en France - Le Révérend Dr. Seth Rasolondraibe élu président

Publié le mercredi, 06 février 2019

A l’issu du grand Synode du FPMA (Fiangonana protestanta malagasy aty andafy) à Bordeaux au mois de novembre dernier, le Révérend Dr. Seth Rasolondraibe est élu président de cette église. Il succède ainsi au Révérend Dr Jean Ravalitera, parti à la retraite. Le nouveau président du FPMA a fait la maîtrise en Théologie à la Faculté libre de théologie évangélique de Vaux-sur-Seine, et le doctorat à l’Ecole pratique des hautes études (EPHE), section des Sciences réligieuses à Paris, France. Le Révérend Dr Seth Rasolondraibe est pasteur de l’Eglise protestante malgache en France (FPMA) à Paris, depuis maintenant 30 ans et formateur dans le cadre du mouvement de réveil. 

L’Eglise unifiant les chrétiens malgaches résidant à l'étranger ou FPMA (Fiangonana protestanta  malagasy aty an-dafy) est issue des deux églises malgaches, FJKM et FLM. Les Pasteurs P. Rasolondraibe et A. Rabenoro sont les présidents d’honneur. Elle est devenue membre de la FFPM (Fiombonan’ny Fiangonana Protestanta Malagasy) en 1963. La FPMA a pour objet d’assurer l’exercice public de culte, d’enseigner le message et la pratique de l’évangile de Jésus christ, et de pourvoir aux frais et besoins de culte. 

 

 A l’initiative du Pasteur Daniel Ralibera, la réunion du premier Synode de l'Eglise Protestante en France devenue FPMA a eu lieu en 1959 à Villemétrie, et à l’issue de laquelle Michelson Ramanankasina fut élu 1er président. Cette église a célébré son 30e anniversaire à Orléans, en 1989. Une commémoration qui a été marquée d’une pierre blanche par l’instauration du nouveau logo FPMA. Suite à la décision du Comité Protestant à Antsirabe, le FPMA est devenue indépendante. Ce fut que la nouvelle constitution a été élaborée, durant le 26e synode à Rocheton. 

Actuellement, la FPMA fait partie du Conseil Oeucuménique des Eglises. L’an 2000 a été marqué par la 1ère consécration des 13 pasteurs au sein de la FPMA. Cette année, elle celèbre ses 60 ans d’existence.

Recueillis par Anatra R.

Fil infos

  • Corruption - 19 magistrats traduits en Conseil de discipline en 2020
  • Police nationale - Dotation de 550 nouveaux fusils
  • Campagne de vaccination anti-Covid-19 - Une dernière journée mouvementée
  • Fête nationale - Rappel à l'ordre nécessaire
  • Tanamasoandro - Les tracés débutent à Imerintsiatosika
  • Pont d’Ampasika - L’infrastructure menacée par l’extraction de sable
  • Examen du CEPE - Une évaluation finale avant la session officielle
  • Stade « Barea » - Le Président Andry Rajoelina réussit son pari !
  • Météo de la semaine - Température minimale à 3° Celsius pour les Hautes terres
  • Appui supplémentaire pour le Sud de Madagascar - Les Etats – Unis offrent 40 millions de dollars

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Consternation générale !
    L’Union européenne fait savoir par le biais de l’Ambassade de France qu’elle ne reconnait pas le vaccin Covishield. L’accès dans le territoire Schengen est formellement interdit à ceux ou celles qui présentent le passeport vaccinal portant le cachet Covishield. Seuls les vaccins Moderna, Pfizer, AstraZeneca et Johnson & Johnson sont accordés. Coup de bluff ou coup vache ? En tout cas, c’est la consternation générale ! Anxiété et inquiétude se mêlent dans les esprits. Madagasikara, l’un des pays ayant opté pour cet indésirable vaccin et qui vient d’achever la première phase, se trouve dans une situation d’embarras indescriptible. Evidemment, il faut s’attendre à une réaction sans détour de l’Etat malagasy. Il demande des explications à l’endroit de l’OMS et de l’UNICEF. Rappelons que Madagasikara s’inscrit dans l’initiative COVAX recommandée par les instances onusiennes ainsi que les partenaires européens. D’ailleurs, le choix a été fait en collaboration et sous la « …

A bout portant

AutoDiff