Publié dans Société

Antananarivo Renivohitra - Des mesures pour décongestionner la ville

Publié le mercredi, 20 février 2019

Pour remettre de l’ordre et décongestionner la ville, la Direction des transports et mobilité  urbaine  (DTMU) au sein de la Commune urbaine d’Antananarivo a publié une note de service, concernant le déplacement des arrêts- bus et Terminus, ainsi que le changement d’itinéraires pour quelques lignes reliant les périphéries avec le centre- ville.Depuis le début de cette semaine, le tronçon de route, reliant Ambodifilao et Soarano est interdit aux taxis- be. Pour cela, ils doivent emprunter directement l’Avenue Andrianampoinimerina, devant le pavillon Analakely, pour rejoindre leur ancien arrêt Soarano ou Behoririka. L’arrêt-bus «  Avenue 26 juin », devant la « Super music » Analakely est supprimé pour toutes les lignes usant cette partie de route. Celles empruntant la rue Andriandahifotsy à Mandrosoa Ambohijatovo et Sadiavahy à Ambohijatovo doivent rejoindre la rue Razafindriantsoa à Analakely  et Rabezavana (Hôtel Pacifique), avant de rejoindre leur arrêt : La Haute pour la ligne 190, Fimpa pour la 164, Cotral pour la 129, Alpha pour la 196. Toutefois, leur Terminus ne change pas, sauf pour les lignes Rova 134 et Ambinitsoa 133.

Ils sont transférés à Ambofilao, rue Rabefiraisana (Helena Analakely). Pour cette dernière, les taxis- be, empruntant Tsàralalana devront prendre directement la rue Rabefiraisana. Dans le sens contraire, ils devront emprunter l’Avenue Andrianampoinimerina, devant l’hôtel de ville, Analakely avant de rejoindre l’Avenue Rainibetsimisaraka, Gare Soarano et Petite vitesse. Même itinéraire pour la ligne Soamiafara 137. Pour la coopérative Kofimami 110 et 120, Fifiami 135 et 141, et Mitsinjo 144, l’ancien arrêt Rova 134 est à leur disposition. Les coopératives Scotat / Kofimava 105, Sitraka 109, Malakia 126 et 157, Minex 127, Cta / Cts 150, Cte 153, Miratrans 161, Mirindra 163, Mihary 165, Kofianata 180, Cat 183, Mitsimbina 186, Sotra Avotra 199, Kofin 125, Soamiafara 137, quant à elles, leur arrêts sont déplacés à l’Avenue Andrianampoinimerina, devant le pavillon d’Analakely.
Outre ce changement, les polices nationales et municipales, le DMTU ainsi que l’Easy park et les sapeurs -pompiers ont procédé, depuis, hier,  à la chasse des voitures d’occasion devant l’Arcade Analakely et l’Avenue de l’indépendance à Analakely. En conséquence, 16 voitures sont immobilisées par des taquets d’arrêt, 2 autres mis en fourrière. Les Bouffes mobiles, les ateliers de décodage, les garrottes exerçants dans cette partie ont été expulsés et ont reçu des avertissements. A noter que ces derniers ne disposent pas des autorisations. Avant cette procédure, des avertissements ont été donnés aux concernés. Face au désordre qui règne dans la Capitale, la Cua ne tolère plus aucune irrégularité, avance le directeur du Dmtu. Les contrôles sont, d’ailleurs renforcés, et l’assainissement ne s’arrêtera pas là.
Recueillis par Anatra R.

Fil infos

  • Corruption - 19 magistrats traduits en Conseil de discipline en 2020
  • Police nationale - Dotation de 550 nouveaux fusils
  • Campagne de vaccination anti-Covid-19 - Une dernière journée mouvementée
  • Fête nationale - Rappel à l'ordre nécessaire
  • Tanamasoandro - Les tracés débutent à Imerintsiatosika
  • Pont d’Ampasika - L’infrastructure menacée par l’extraction de sable
  • Examen du CEPE - Une évaluation finale avant la session officielle
  • Stade « Barea » - Le Président Andry Rajoelina réussit son pari !
  • Météo de la semaine - Température minimale à 3° Celsius pour les Hautes terres
  • Appui supplémentaire pour le Sud de Madagascar - Les Etats – Unis offrent 40 millions de dollars

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Consternation générale !
    L’Union européenne fait savoir par le biais de l’Ambassade de France qu’elle ne reconnait pas le vaccin Covishield. L’accès dans le territoire Schengen est formellement interdit à ceux ou celles qui présentent le passeport vaccinal portant le cachet Covishield. Seuls les vaccins Moderna, Pfizer, AstraZeneca et Johnson & Johnson sont accordés. Coup de bluff ou coup vache ? En tout cas, c’est la consternation générale ! Anxiété et inquiétude se mêlent dans les esprits. Madagasikara, l’un des pays ayant opté pour cet indésirable vaccin et qui vient d’achever la première phase, se trouve dans une situation d’embarras indescriptible. Evidemment, il faut s’attendre à une réaction sans détour de l’Etat malagasy. Il demande des explications à l’endroit de l’OMS et de l’UNICEF. Rappelons que Madagasikara s’inscrit dans l’initiative COVAX recommandée par les instances onusiennes ainsi que les partenaires européens. D’ailleurs, le choix a été fait en collaboration et sous la « …

A bout portant

AutoDiff