Publié dans Société

Séquestration - Sophie, la jeune belge quittera aussi le pays

Publié le mercredi, 06 mars 2019

Un « ouf » de soulagement pour les deux jeunes belges, Christophe et Sophie, ainsi que leur famille. Après que l’aîné a quitté le pays le 19 février dernier pour rentrer en Belgique. Sa sœur va le rejoindre bientôt. Actuellement, elle sejourne dans la Capitale et prépare tous les documents nécessaires afin de pouvoir rentrer dans son pays natal.
Les faits remontent le mois dernier. Publiée dans les réseaux sociaux, l’histoire des deux jeunes a suscité une grande discussion et des émotions auprès des lecteurs. Selon les habitants et les vacanciers  de Mahajanga, ils devaient prendre une vacance de 3 mois à Mahajanga avec son père. Pourtant, ce dernier était tombé amoureux d’une femme malagasy. Ils y sont coincés depuis cinq longues années et demie. En arrivant dans son pays d’origine, le jeune garçon a raconté à la presse belge qu’ils devaient séjourner à Madagascar pendant trois mois, puis rentrer chez leur maman qui est sourde-muette. Cependant, leur belle-mère a confisqué leurs passeports. Pour survivre, ils ont été obligés de vendre des amuse-bouches et des gaufres au bord de la plage.

Or, peu de temps après, la fille a donné naissance à un bébé dont le père aurait fui. Lorsque leur histoire a été relayée sur les réseaux sociaux, des personnes généreuses se sont mobilisées pour aider ces deux jeunes à rentrer en Belgique.  Lors de son départ, Christophe a promis de tout faire pour que sa sœur puisse partir aussi avec son enfant. Sur sa page Facebook, Christophe a promis de tout faire pour sauver celle-ci de « l’emprise » de leur père.
Recueillis par Anatra R.

Fil infos

  • Armée Malagasy - Haro sur les conspirations
  • Preuves accablantes contre Paul R. et consorts - « Madagascar Oil » confirme le projet de coup d’Etat
  • Christian Ntsay sur la tentative d’assassinat du Président - « Ce n’est pas du cinéma, il est question de vie ! »
  • Emprisonné en Roumanie - Radu Mazère conteste son extradition de Madagascar
  • Frontières malagasy - Réouverture incertaine 
  • Tentative d’élimination physique du Président Rajoelina - L’Etat-major des armées françaises lâche les deux officiers arrêtés
  • Tentative d’élimination physique du Président Rajoelina - Les pièces à conviction saisies : Des armes de guerre et des milliards d'ariary
  • Projet d’attentat contre le Président de la République - Condamnation tous azimuts
  • Restitution des îles Eparses - Pas un mot des “collabos” !
  • Tentative d’élimination physique du Président Andry Rajoelina - Des ressortissants malagasy et étrangers arrêtés

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • CUA, la résurrection !
    Antananarivo, la ville d’Andrianjaka, la Ville des Mille renaît-elle de ses cendres ! Guy Willy Razanamasy resurgit-il de sa tombe ! Ou plutôt, le maire Naina Andriantsitohaina jouit-il de la réincarnation du Lahimatoan’Iarivo ! Autant de questions qui taraudent l’esprit en constatant de visu la prouesse du premier magistrat de la ville et son équipe autour de l’assainissement de la Capitale.Les trottoirs de Soarano-Behoririka se dégarnissent. Ces étalagistes, les petits marchands informels qui occupaient indûment les trottoirs déménagent, à contrecœur évidemment. A coup de sifflets, de cris et des huées, ils ont occupé la rue mais les éléments de la Police municipale épaulés par ceux de la Police nationale maîtrisent la situation. En fait, ils déclinent carrément l’offre de la Commune à savoir les recaser au « Tsenaben’ny Behoririka », un nouveau et joli bâtiment « Manara-penitra », de surcroît, dédié pour. Ces étalagistes délogés jugent trop exigus le 1,5…

A bout portant

AutoDiff