Publié dans Société

Tagnamaro - Une mobilisation citoyenne apportant du changement

Publié le dimanche, 28 avril 2019

Une journée d’entraide non payée ni indemnisée. La plupart des associations, organismes, institutions, ministères et simples citoyens se sont donné rendez-vous samedi dernier pour la deuxième édition de « Tagnamaro : andron’ny olom-pirenena ». Une occasion pour tout un chacun d’apporter sa contribution dans des actions concrètes, pouvant apporter un changement au niveau de la société. Cette fois-ci, l’on a constaté plus de motivation de la part de toutes les entités participantes. A cela s’ajoute l’abondance des dotations, notamment des équipements et matériels, pour la réalisation des actions communautaires. D’ailleurs, le ministère de la Communication et de la Culture (MCC) reconnait l’appropriation des citoyens de cette mobilisation. Celle-ci se fait volontairement quoi que la transformation dudit programme ministériel en une législation ne soit pas écartée.

Réveiller la responsabilité citoyenne à des intérêts communs et manifester le patriotisme à travers des actions concrètes. Cet objectif semble être atteint si l’on tient compte des activités entreprises samedi dernier dans les 4 coins de l’île. Après le centre hospitalier de Mahitsy, le MCC a choisi l’Ecole primaire publique (EPP) d’Ambohipo pour mener les actions d’entraide communautaires. Les employés issus de tous les services et organismes rattachés à ce département ministériel ainsi que les enseignants, parents d’élèves et habitants se sont donné la main pour la réhabilitation de cet établissement ainsi que pour l’assainissement du voisinage. « Aucune rénovation n’a eu lieu en 57 ans d’existence de cette EPP, laquelle enregistre 807 élèves et 28 enseignants repartis dans 16 salles de classe. Ces dernières se trouvaient dans un état lamentable, avec la fuite de la toiture, des vitres cassées, des portes endommagées, etc. Nous sommes plus que ravis des travaux de réhabilitation entrepris dans le cadre du « Tagnamaro » », fait part Fidelys Voahirana Raharimalala, directrice dudit établissement. Après quelques heures de travaux assurés volontairement par des centaines de personnes, l’EPP Ambohipo fait peau neuve, depuis les salles de classe jusqu’au jardin, en passant par la cour, la clôture et les toilettes. Les élèves seront désormais scolarisés dans un environnement adéquat.

Forte participation des ministères

A part le MCC, les autres ministères n’ont pas manqué de participer à cette journée de mobilisation citoyenne. C’est le cas du ministère des Affaires étrangères (MAE), qui a opté pour l’assainissement de l’entourage de son siège à Anosy. Les employés dudit département, à commencer par le ministre, y étaient au rendez-vous. Ceux du ministère de l’Aménagement du territoire, de l’Habitat et des Travaux publics (MATHTP) ont fait la même chose auprès de leurs lieux de travail à Anosy. De plus, ils ont pris en charge l’entretien d’un tronçon de ruelle de 200mètres menant au Lycée technique d’Ampasampito, où bon nombre d’ingénieurs étaient scolarisés.

 Le ministère de la Santé publique (MSP) a, pour sa part, choisi la réhabilitation et l’assainissement du centre de santé de base niveau 2 (CSB II) d’Ampasanimalo, afin d’offrir un meilleur environnement pour les patients et les agents de santé.  L’assainissement de la gare routière de

« Fasan’ny Karana » a été la principale activité menée par le ministère des Transports, du Tourisme et de la Météorologie (MTTM). Le ministre de tutelle en a profité pour effectuer une visite des lieux afin de constater de visu les réalités, avant de se concerter avec les acteurs pour une amélioration.  

Le secrétariat d’Etat de la Gendarmerie n’était pas en reste. Outre l’assainissement du côté du camp Général Ramarolahy Betongolo, la plupart des compagnies et brigades de la Gendarmerie se sont mobilisées pour des travaux d’intérêt général. Gendarmes et personnels civils ont prêté main forte pour ce faire.

Le curage et l’assainissement du Canal de Pangalane étaient au programme du « Tagnamaro » pour la Région Atsinanana, avec la contribution de divers départements ministériels et du secteur privé. Tout le monde s’est aussi donné la main à Befandriana Nord pour la réhabilitation de la route nationale (RN32), laquelle se trouvait dans un état de dégradation avancée. A Miandrivazo, toutes les ruelles ont été assainies par les citoyens, y compris l’Armée, les scouts et diverses associations. Ils ont également assuré la collecte d’ordures et des sables bloquant l’évacuation des eaux usées. L’assainissement de la stèle de 1947 et la route menant vers la gare étaient au programme à Moramanga, avec la participation des médias, des employés du secteur public et privé ainsi que les citoyens, venus en masse.

La contribution des membres de l’association des musulmans ou FSM s’est démarquée pour la seconde édition de la journée de mobilisation citoyenne à Antsiranana. En fait, ils ont choisi le débroussaillage et l’assainissement du cimetière local. Cette action apporte une nouvelle image de la ville, outre le lien plus serré entre les habitants qui ont participé massivement.

Bref, la deuxième édition de « Tagnamaro » a été couronnée de succès. Prochain rendez-vous le samedi 18 mai.

Patricia Ramavonirina

Fil infos

  • Débordement du barrage d’Antelomita - Evacuation immédiate des riverains de l’Ikopa
  • Dégâts des intempéries sur la Route nationale - Les stocks de carburant suffisants pour la Capitale
  • Rajoelina dans les bas-quartiers - Le courant passe toujours !
  • Inondations à Antananarivo - La nécessité d’une nouvelle ville devient pressante 
  • Gestion des catastrophes - L’Exécutif appelle le BNGRC à une meilleure anticipation
  • Impôt - Le GEM suggère d’assouplir les incitations fiscales
  • Montée des eaux à Antananarivo - Le BNGRC pris de court ?
  • Président Rajoelina aux côtés des sinistrés - « Nous devons rester unis dans les moments difficiles »
  • Sinistrés des intempéries à Antananarivo - Le Président Rajoelina appelle à la solidarité de tous 
  • Drame maritime de Soanierana-Ivongo - L'armateur demeure introuvable !

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Transparence oblige !
    L'autre fois, il a été question que nous jugions impérieux de livrer à travers la colonne ci-présente un sujet responsable : l'obligation à l'austérité. Un concept qui fâche mais c'est un passage obligé vers la bonne gouvernance. Autrement, la culture de la tempérance, de la sobriété et de la modération doit être inculquée à tous les niveaux du pouvoir. Il fut un temps où l'on avait inculqué aux élèves de l'Ecole officielle, l'ancêtre de l'Ecole primaire publique (EPP), en cours d'instruction civique, la notion de « tempérance », de « sobriété » et de « modération ».

A bout portant

AutoDiff