Publié dans Société

Interdiction de circulation des charrettes - Aucune sanction pour le moment

Publié le mardi, 04 juin 2019

L'application de la note de service publiée par la Commune urbaine d'Antananarivo, concernant la régulation de la circulation des charrettes et pousses-pousses dans les rues de la Capitale, est opérationnelle depuis lundi dernier. Cependant, rien ne change dans la ville. Les conducteurs de ces moyens de transport exercent encore leur métier comme si de rien n'était. Les agents de police les regardent seulement passer sous leurs yeux. Ainsi, ces moyens de transport continuent de circuler dans la ville à toute heure. « Nous nous contentons pour l'heure de donner des avertissements aux conducteurs », avance un policier à Ankazomanga. Or, la plupart d'entre eux ne savent pas encore l'existence de cette note de service.

 

Le nombre de charrettes et pousses-pousses qui transportent des barils, des friperies, ou encore des tonnes de PPN dans les rues n'a pas encore diminué. Aussi, bon nombre d'entre eux rejoignent les petites chaussées comme celle reliant Ankazomanga et Ankorondrano. Une situation qui engendre encore plus d'embouteillages dans ces endroits à cause de l'étroitesse des chemins ou encore l'augmentation en nombre des véhicules empruntant cette rue, sans parler de la coupure de route menant vers Ambohimanarina. L'application de la loi est encore difficile dans le pays, notamment le fait d'infliger des sanctions aux conducteurs irréguliers.

Pour rappel, ces moyens de transport ne peuvent pas circuler dans la ville entre 10h et midi, et de 14h à 16h. Par ailleurs, ils ne peuvent pas traverser le centre-ville, à savoir Analakely, Ambohijatovo, Antaninarenina, Soarano ou encore Ankadifotsy.

Anatra R.

Fil infos

  • Procès sur le détournement à la CNAPS - Les principaux accusés absents à la barre !
  • Président Rajoelina à Ivato - Bilan d'un déplacement positif et concluant
  • Détournement à la CNAPS - Procès d’Arizaka Raoul Rabekoto et 7 autres co – accusés ce jour
  • Elections de l’OJM - Une seule liste en compétition
  • Meurtre d’un opérateur économique français - Le principal suspect extradé de Madagascar
  • AG des Nations unies - Renforcement des capacités pharmaceutiques de l’Afrique souhaité
  • 332 millions $ d’aide non remboursable du FMI - La plaidoirie de Rajoelina fait mouche
  • Membres du Gouvernement - La descente sur le terrain continue
  • Lu sur le Net - Madagascar, pays sans Covid et sans dictature vaccinale
  • Andry Rajoelina sur les îles Eparses - Appel à une veille « bienveillante et cohérente » des Nations unies

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Problématique de l'émergence !
    L'heure de la relance sonne ! La pandémie de Covid-19 cède progressivement la place au cours normal de la vie quotidienne. Sous d'autres cieux, dans les pays au climat tempéré et hivernal, la contamination du Sras-Cov2 résiste et continue de faire des ravages. Le variant Delta sévit encore et ce malgré une campagne intense de vaccination. Madagasikara, un pays tropical baignant dans un climat ensoleillé, dans l'ensemble de l'année, semble être épargné de grandes catastrophes humaines.

A bout portant

AutoDiff