Publié dans Société

Sensibilisation aux passages à niveau - Deux jours de porte ouverte à Toamasina

Publié le vendredi, 07 juin 2019

Fruit de la collaboration entre Madarail et Ambatovy. La célébration de la journée internationale de sensibilisation aux passages à niveau se tient à Toamasina jusqu’à ce jour. Une occasion pour les collaborateurs d’organiser une porte ouverte au grand public sur la sécurité routière vue sur le rail. D’après Lalaina Rakotondramanana, chef du département marketing auprès de Madarail, traverser les passages à niveau peut être dangereux sans le respect des consignes ou encore faute de vigilance.

 

Raison pour laquelle Ambatovy et Madarail effectuent régulièrement des sensibilisations auprès des habitants des Fokontany environnant les lignes ferroviaires. D’un autre côté, ils sensibilisent les élèves sur les bons gestes à adopter.

« Avant de traverser les passages à niveau, il faut bien regarder à gauche, à droite, en avant et en arrière parce qu’un train peut en cacher un autre. De plus, il faut s’arrêter quand les feux virent au rouge, tout en respectant les consignes données par les gardes barrières », explique notre source. Il est interdit d’utiliser des écouteurs, des mobiles, d’envoyer un sms ou de faire des selfies lors d’une traversée d’un passage à niveau. Les rails ne sont pas un endroit pour se détendre ni pour se balader, et non moins un escalier ou un séchoir à linge.

Les 2 jours de porte ouverte visent à renforcer la sensibilisation du public et des différents acteurs des transports aux questions de sécurité posées par les passages à niveau. 36 pairs éducateurs sont mobilisés pour ce faire. Notons que Madarail (Madagascar Railways) fait partie des sociétés de transport de marchandises, de location d’entrepôt et de voyage, suivant l’axe ferroviaire dans le Nord- Est de Madagascar. Ambatovy est, quant à elle, la principale société utilisatrice de la ligne ferroviaire pour transporter les matériels et les produits de son exploitation minière.

Recueillis par Patricia R.

Fil infos

  • Débordement du barrage d’Antelomita - Evacuation immédiate des riverains de l’Ikopa
  • Dégâts des intempéries sur la Route nationale - Les stocks de carburant suffisants pour la Capitale
  • Rajoelina dans les bas-quartiers - Le courant passe toujours !
  • Inondations à Antananarivo - La nécessité d’une nouvelle ville devient pressante 
  • Gestion des catastrophes - L’Exécutif appelle le BNGRC à une meilleure anticipation
  • Impôt - Le GEM suggère d’assouplir les incitations fiscales
  • Montée des eaux à Antananarivo - Le BNGRC pris de court ?
  • Président Rajoelina aux côtés des sinistrés - « Nous devons rester unis dans les moments difficiles »
  • Sinistrés des intempéries à Antananarivo - Le Président Rajoelina appelle à la solidarité de tous 
  • Drame maritime de Soanierana-Ivongo - L'armateur demeure introuvable !

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Transparence oblige !
    L'autre fois, il a été question que nous jugions impérieux de livrer à travers la colonne ci-présente un sujet responsable : l'obligation à l'austérité. Un concept qui fâche mais c'est un passage obligé vers la bonne gouvernance. Autrement, la culture de la tempérance, de la sobriété et de la modération doit être inculquée à tous les niveaux du pouvoir. Il fut un temps où l'on avait inculqué aux élèves de l'Ecole officielle, l'ancêtre de l'Ecole primaire publique (EPP), en cours d'instruction civique, la notion de « tempérance », de « sobriété » et de « modération ».

A bout portant

AutoDiff