Publié dans Société

Braquage de la station Shell Ankadindramamy- 70 millions d’ariary de recette emportée

Publié le lundi, 22 juillet 2019

Un gang a frappé à un moment où l’on attendait le moins dans le quartier d’Ankadindramamy, hier vers 6h du matin. Cette fois, la cible fut la station-service Shell. Composé de quatre individus qui n’ont même pas pris la peine de camoufler leurs visages, le gang a soumis les pompistes sous la menace de ses armes, deux pistolets automatiques, selon la Police. Des coups de feu ont été entendus. Ils ont fait une victime en la personne d’un fils du gérant. Celui-ci a reçu une balle dans le corps sans que cela ne remette heureusement en cause son état de santé. Après avoir maîtrisé toutes les personnes susceptibles de faire capoter le braquage, le gang a exigé que les employés lui remettent les espèces entre leurs mains.

Les bandits ont ainsi emporté la somme de 70 millions d’ariary, la recette perçue depuis dimanche soir et les premières heures de la matinée d’hier. « Personne ne les a vus venir. Ils étaient passés non devant la station-service mais plutôt par l’arrière-cour », raconte un témoin. En réalité, ils ont pénétré dans le local comme des clients ordinaires. Et ils ont attendu le moment opportun pour passer à l’action, les armes à leurs poings. Selon les premiers éléments de l’information, les bandits ont profité du temps et de la stupeur des victimes pour tout emporter. Pendant les quelques minutes qui semblaient être une éternité pour les 3 ou 4 employés et où les malfrats ont ramassé l’argent à l’intérieur d’un sac, ils étaient finalement repartis sans qu’ils n’aient à nouveau ouvert le feu, des tirs en l’air visant à intimider et empêcher quiconque voulant prendre le risque pour s’opposer à eux. Et ils sont partis à pied, toujours en empruntant un chemin qui passait derrière la station. « On n’a jamais su s’ils ont ensuite rejoint des motos ou une voiture pour s’enfuir ». Les Forces de l’ordre, essentiellement composées des éléments du Commissariat du 3ème Arrondissement, s’étaient dépêchées sur les lieux dès qu’elles ont reçu l’alerte. Pour le moment, aucun bandit n’a pu être encore arrêté et la Police cherche toujours une piste. On assiste au même scénario que le soir du 25 juin dernier où des bandits ont braqué une autre station-service à Ankorondrano. Cette affaire n’est pas toujours élucidée jusqu’ici.
Franck Roland

Fil infos

  • Sécheresse et dégradation des zones forestières - Toute la ville de Fianarantsoa privée d’eau à partir de demain
  • Mise en accusation de ministres à la HCJ - Accouchement difficile à l’Assemblée nationale
  • Concrétisation des « Velirano » - Une volonté présidentielle intacte à toute épreuve !
  • Kere dans le Sud - Le Gouvernement opte pour des solutions radicales et maximales
  • Peste bubonique - Cinq décès à Morarano Gara
  • Exportation illicite - 15 kilos d'or interceptés par les autorités
  • Projet Tana-Masoandro - Le site idéal a toujours été Imerintsiatosika
  • Rapatriement de devises - 3250 sociétés en situation d'irrégularité
  • Lutte contre le Kere dans le Sud - Les partenaires techniques et financiers derrière le régime
  • Coopération Madagascar – Nations unies - Un plan cadre pour la période 2021 – 2023 en gestation

Editorial

  • Elu ou nommé, faux débat !
    Ces derniers temps, à l’approche des sénatoriales, les esprits s’échauffent et les faux débats pullulent. A mesure que la date du 11 décembre se précise, les fumées noires qui s’échappent du volcan en éveil alourdissent et noircissent l’atmosphère. On étouffe.A l’allure où vont les choses de la politique, les poids lourds de l’opposition risquent fort de se retrouver à la touche. En s’élargissant davantage, la plate-forme acquise à la cause défendue par le jeune président Rajoelina Andry Nirina occupera le terrain. La hantise de l’exclusion déclenche chez les activistes du RMDM une hystérie. A eux s’ajoutent les ténors du Groupe de Panorama dont la traversée du désert risque de se prolonger indéfiniment. Et alors, tous les moyens sont bons pour tenter de déstabiliser le pouvoir. L’entame de la campagne électorale, depuis hier 19 novembre, fait monter d’un cran la tension. Aussi étrange qu’inquiétant soit-il mais vrai, un certain remous s’invite…

A bout portant

AutoDiff