Publié dans Société

Toamasina - Des gangs dérobent 80 millions d'ariary de recettes de stations-services

Publié le mardi, 23 juillet 2019

Le week-end dernier, des gangs de la ville de Toamasina, dans l'Est du pays, ont réussi à faire main basse sur une recette totale de 80 millions d'ariary. Une somme réunie à l'issue d'une série de braquages ayant visé plusieurs points de distribution de carburant locaux. Un hold-up est survenu près de l'église catholique à Anjoma. A la lumière du déroulement de l'attaque, il semble clair que ses auteurs auraient tout planifié.

De plus, il semble qu'ils savent parfaitement à quelle heure l'agent de recouvrement, chargé de faire la collecte des fonds, va justement passer dans le secteur. Puisqu'il était complètement surpris, la victime ne pouvait que céder le sac contenant les liquidités à ses agresseurs. Des témoins assurent que ces derniers n'auraient pas hésité à faire feu au cas où l'agent s'était montré moins coopératif.

Toujours le même week-end dernier, une autre agression est survenue dans le secteur du Bazar kely. Les assaillants ont dépossédé leur victime d'une somme de 20 millions d'ariary. Pour le moment, rien ne permet encore d'établir un lien entre ces hold-up, comme de savoir si le coup a émané ou non d'une même bande. Selon une information de la région, ces braquages ne sont que des exemples parmi tant d'autres, qui secouent ou ensanglantent presque quotidiennement la ville de Toamasina. Des riverains déplorent que le commissariat du secteur du Bazary kely soit complètement débordé par la multiplication des alertes reçues dans un intervalle de quelques heures seulement.

Franck R. /T.H

Fil infos

  • Education, violences sur les mineurs, Kere, … - Le Président Rajoelina répond aux questions d’une trentaine d’enfants
  • Problèmes d’approvisionnement en eau de Fianarantsoa - Les solutions urgentes instaurées
  • Scrutin du 11 décembre - Les téléphones interdits dans l’isoloir
  • Sénatoriales - Vers la razzia IRMAR !
  • Exploitation halieutique - Un investisseur étranger arnaqué de plusieurs milliards ariary
  • Pénurie d’eau à Fianarantsoa - Henri Rasamoelina décèle des issues environnementales
  • Trafic de tortues - Quatre personnes placées sous mandat de dépôt à Fianarantsoa
  • Transport aérien - Les défaillances d'Air Madagascar mises à nu
  • Confédération africaine de football - Victime d’un attentat prémédité, Ahmad riposte
  • Conjoncture - Des problèmes sociaux à régler

La Une

Editorial

  • Elu ou nommé, faux débat !
    Ces derniers temps, à l’approche des sénatoriales, les esprits s’échauffent et les faux débats pullulent. A mesure que la date du 11 décembre se précise, les fumées noires qui s’échappent du volcan en éveil alourdissent et noircissent l’atmosphère. On étouffe.A l’allure où vont les choses de la politique, les poids lourds de l’opposition risquent fort de se retrouver à la touche. En s’élargissant davantage, la plate-forme acquise à la cause défendue par le jeune président Rajoelina Andry Nirina occupera le terrain. La hantise de l’exclusion déclenche chez les activistes du RMDM une hystérie. A eux s’ajoutent les ténors du Groupe de Panorama dont la traversée du désert risque de se prolonger indéfiniment. Et alors, tous les moyens sont bons pour tenter de déstabiliser le pouvoir. L’entame de la campagne électorale, depuis hier 19 novembre, fait monter d’un cran la tension. Aussi étrange qu’inquiétant soit-il mais vrai, un certain remous s’invite…

A bout portant

AutoDiff