Publié dans Société

Recherche de Jo Willy Rabe - Mobilisation générale de la Police nationale

Publié le mardi, 22 octobre 2019

Le président directeur général de Sourcin voyage est devenu, en moins de 48 heures, la priorité de la section économique de la Police nationale. C’est en effet cette dernière, après les plaintes reçues contre Jo Willy Rabe, qui a lancé l’avis de recherche de ce Pdg qui a déjà fait parler de lui auparavant par l’entremise de JK groupe. Il s’agit de la vente à prix défiant toute concurrence des ordinateurs portables que bon nombre de personnes, qui en avaient commandé, n’ont pu prendre possession ni le remboursement de leur argent. Ce n’est ni plus ni moins que de l’escroquerie et d’abus de confiance.  Quelques années plus tard, Jo refait le même coup par le biais de « Sourcin voyage » qui vendait des séjours à l’étranger, Dubaï, Etats-Unis, Chine ou autres. Si d’autres ont pu faire le voyage sans encombre au début, certains grincent actuellement les dents puisque Sourcin voyage, en dépit du paiement intégral de la prestation, n’est plus en mesure de concrétiser leurs rêves. Une centaine de plaintes se trouvent sur la table des services de la Police nationale, Brigade criminelle et Police économique. L’avis de recherche lancé, la traque de Jo est lancée.
 

D’après les informations, l’arrestation de cet opérateur économique pas comme les autres mobilise une grande partie des éléments de la Police économique. Les responsables d’aéroports et ports de Madagascar sont informés de cet avis de recherche. Apparemment, les portes de sortie du territoire national sont fermées pour le Pdg de Sourcin voyage. Reste à savoir si elles sont hermétiques. Un autre point d’interrogation concerne la présence ou non du recherché à Madagascar. Là, les avis divergent étant donné que des voix affirment qu’il se trouve à Dubaï  alors que certaines jurent l’avoir encore vu dans la Capitale samedi dernier, plus précisément du côté de Faravohitra…..
La Rédaction

Fil infos

  • Descente inopinée à la maison de force de Tsiafahy - Le traitement de faveur de Mbola Rajaonah démasqué
  • Lutte contre la malnutrition - L'usine promise par le Président de la République embarquée
  • Assassinat de Danil Radjan - Des révélations de la famille en vue 
  • Sénatoriales - Sans surprise, le parti TIM officialise son boycott
  • Extradition de Raoul Arizaka Rabekoto - La partie malagasy attend la réaction des autorités françaises et suisses
  • Encadrement juridique des élections - La CENI avance des « amendements »
  • Détournements à la CNAPS - L’Exécutif amorphe contre Raoul Arizaka Rabekoto
  • Palais d'Iavoloha - L'ambassadeur « malgachophone » fait ses adieux
  • Carburants - L’Etat doit encore 83 milliards d’ariary aux pétroliers
  • KMF-CNOE – Etat malagasy - Le Conseil d’Etat se déclare incompétent

Editorial

  • En avant, la relance !
    Le pays suffoque. L'économie s'agenouille. La pandémie de Covid-19, la faucheuse, menace toujours. C'est dans une telle atmosphère moribonde que le peuple malagasy est appelé à avancer, à relever ensemble le défi de la relance. L'Etat desserre l'étau du confinement. Apparemment, le bilan de la Covid s'améliore au fil des jours. Le nombre de décès diminue considérablement jusqu'à descendre à zéro ces derniers jours. Certes, le bilan des nouveaux cas de contamination continue à garder son rythme mais les chiffres restent modérés jusqu'alors. Raison pour laquelle les décideurs politiques au niveau de l'Etat osent prendre des mesures courageuses dans le sens du déconfinement. Il en faut bien du fait que tout le pays risque de payer trop cher le coût d'un confinement continu.

A bout portant

AutoDiff