Publié dans Société

Recherche de Jo Willy Rabe - Mobilisation générale de la Police nationale

Publié le mardi, 22 octobre 2019

Le président directeur général de Sourcin voyage est devenu, en moins de 48 heures, la priorité de la section économique de la Police nationale. C’est en effet cette dernière, après les plaintes reçues contre Jo Willy Rabe, qui a lancé l’avis de recherche de ce Pdg qui a déjà fait parler de lui auparavant par l’entremise de JK groupe. Il s’agit de la vente à prix défiant toute concurrence des ordinateurs portables que bon nombre de personnes, qui en avaient commandé, n’ont pu prendre possession ni le remboursement de leur argent. Ce n’est ni plus ni moins que de l’escroquerie et d’abus de confiance.  Quelques années plus tard, Jo refait le même coup par le biais de « Sourcin voyage » qui vendait des séjours à l’étranger, Dubaï, Etats-Unis, Chine ou autres. Si d’autres ont pu faire le voyage sans encombre au début, certains grincent actuellement les dents puisque Sourcin voyage, en dépit du paiement intégral de la prestation, n’est plus en mesure de concrétiser leurs rêves. Une centaine de plaintes se trouvent sur la table des services de la Police nationale, Brigade criminelle et Police économique. L’avis de recherche lancé, la traque de Jo est lancée.
 

D’après les informations, l’arrestation de cet opérateur économique pas comme les autres mobilise une grande partie des éléments de la Police économique. Les responsables d’aéroports et ports de Madagascar sont informés de cet avis de recherche. Apparemment, les portes de sortie du territoire national sont fermées pour le Pdg de Sourcin voyage. Reste à savoir si elles sont hermétiques. Un autre point d’interrogation concerne la présence ou non du recherché à Madagascar. Là, les avis divergent étant donné que des voix affirment qu’il se trouve à Dubaï  alors que certaines jurent l’avoir encore vu dans la Capitale samedi dernier, plus précisément du côté de Faravohitra…..
La Rédaction

Fil infos

  • Loi sur la communication médiatisée - Les acteurs dans les Régions mis au parfum
  • Pension de retraite pour les députés - Razanamahasoa Christine précise
  • Fonctionnaires fantômes - La coupure des salaires effective
  • Lutte contre la corruption - « La volonté politique est primordiale »
  • Lutte contre la Covid-19 - Roland Ratsiraka veut encore semer le chaos
  • Port du masque à Antananarivo - Les sanctions sont tombées pour des récalcitrants
  • Lalatiana Andriatongarivo - La prolongation du mandat des sénateurs est inconstitutionnelle
  • Députés de Madagascar - Rien que des faveurs personnelles
  • Visite à Ambatondrazaka - Andry Rajoelina encourage les écoliers
  • Création de nouvelles Régions - Le plateau de Mahafaly et le Mangoro dans la liste d’attente

La Une

Editorial

  • Approche à revoir
    Quatre professionnels du média défraient la chronique ces derniers jours. A la Une des journaux, ils font couler beaucoup d'encre. Sabrina, animatrice d'antenne de Kolo TV, accusée de propagation de fausses nouvelles troublant l'ordre public, fut placée sous mandat de dépôt à Antanimora. Après un séjour d’un mois, elle bénéficia d'un relax suite à une décision présidentielle. Arphine Helisoa, une autre journaliste poursuivie pour propagation de fausses nouvelles et incitation à la haine à l'encontre de la personne du Président de la République, séjourna trente jours à Antanimora. Elle retrouva également sa liberté grâce à un geste du Président Rajoelina Andry.

A bout portant

AutoDiff