Publié dans Sport

Rugby - « Malagasy rugby » donne l’exemple

Publié le vendredi, 26 juin 2020

Le président du « Malagasy rugby » n’y allait pas par quatre chemins pour exprimer sa déception à l’endroit du ministère de la Jeunesse et des Sports concernant le soutien des athlètes qui préparent les qualifications olympique ou mondiale en cette période de confinement. Le département ministériel n’a encore montré la moindre initiative pour venir en aide à ces athlètes. « Le ministre Tinoka Roberto est trop occupé pour mener la lutte contre la pandémie à Toliara mais il n’a encore rien décidé et ce au détriment des athlètes et des fédérations. Et ces directeurs et techniciens au sein de ce ministère qui ne font rien pour compenser à cela. On ne va pas attendre que le Président fasse tout », affirme Marcel Rakotomalala. Il a également fustigé le Comité olympique malagasy qui n’a pas toujours réagi face à cette situation.
Rappelons que pas plus tard que jeudi dernier, avec la participation de Rugby Afrique grâce à son fonds de solidarité, Malagasy rugby a procédé à la distribution d'aides à ses affiliés. En effet, ils sont au nombre de 160 à bénéficier des dons, à savoir les membres de l'équipe nationale féminine et masculine, techniciens et personnels de la Fédération et dirigeants des ligues et sections. C’est la deuxième fois que le « Malagasy rugby » attribue de l’aide à ses membres. De plus, cela aidera les instances affiliées à la reprise de l’activité rugby en septembre.
A noter que Rugby Afrique vient de procéder à la distribution de 170.000 euros en guise d’aide à toutes les Fédérations nationales membres. Madagascar n’était pas en reste car l’instance de rugby de la Grande île figurait parmi les quatre pays bénéficiaires de 5000 euros. Chaque Fédération a bénéficié entre 2000 euros et 5000 euros.
« C’est le rugby Afrique qui a donné toutes les directives sur le fonctionnement des dépenses, qui devrait être canalisé sur l’aide alimentaire et la sécurité médicale en cette période de confinement. Effectivement, nous avons collaboré avec des grandes surfaces alimentaires qui nous ont offert 20 pourcent de remise sur les prix des produits alimentaires. Chaque bénéficiaire aura respectivement un bon de caisse de 50 000 ariary auprès des Jumbo Score ou Supermaki. Nous les conseillons de dépenser leur ticket sur de la nourriture surtout pour les dirigeants ligues régionales, ils recevront directement leur part en espèces. Hormis les dépenses, « Malagasy rugby » a aussi fait des dépenses sur l’achat de cache-bouches et de gels désinfectants et des dispositifs de lavage des mains », explique Marcel Rakotomalala, président du « Malagasy rugby ».
Dans la foulée, il a profité de cette occasion pour sensibiliser tous les acteurs (joueurs et entraîneurs) de continuer l'entraînement individuel sans ballon ni contact.
Elias Fanomezantsoa

Fil infos

  • Vols de rapatriement - «Les autorisations se négocient entre les Etats », dixit l’aviation civile de Madagascar
  • Factures JIRAMA mars-août - Le paiement reporté en 2021
  • Assassinat de Danil Radjan - Qui est le quatrième meurtrier ?
  • Pour les pays touchés par la pandémie de Covid-19 - Andry Rajoelina propose l’effacement de la dette
  • Code de la communication médiatisée - La boucle est bouclée
  • Flambée des cas de Covid-19 en Europe - Crainte sur la réouverture du ciel malagasy !
  • Maire d’Antananarivo - Le grand « moral » de Naina Andriantsitohaina
  • Sénatoriales - De quoi a peur le Groupe du Panorama ?
  • Affaire Raoul Arizaka Rabekoto - L'INSCAE réagit et précise
  • Tovonanahary Rabetsitonta sur la pandémie - « Les mesures préconisées par l'Etat malagasy ont été efficaces »

Editorial

  • Tache d’huile !
    Une brèche suffit pour que le fût d’huile déverse au compte-gouttes ou à gogo son contenu. L’huile, à la différence des autres liquides, a une propriété unique de se répandre tout naturellement couvrant le périmètre autour duquel elle est déversée. La tache envahit le pourtour. Le Chef de l’Etat accède à la demande de la population du Sud-est de considérer la scission de la Région de Vatovavy - Fitovinany en deux. Le débat autour de la question vient d’avoir lieu. Des notables de la Région, des chefs coutumiers, des élus et d’autres sensibilités se sont réunis autour d’une table sous la direction du Président pour en débattre. Hormis l’épineuse question de la répartition des six Districts à chacune des deux nouvelles Régions qui, en fait, crée des vagues, la démarche fait école.

A bout portant

AutoDiff