Publié dans Sport

Football - Eliminatoires CAN 2022- Mada vs Côte d’Ivoire - Un match amical prévu pour les Barea, début octobre

Publié le lundi, 14 septembre 2020

Le sélectionneur de l’équipe nationale malagasy de football, les Barea de Madagascar, concocte actuellement un stage et un match de préparation. Cela entre dans la préparation de l’équipe en vue de la confrontation avec les Eléphants de la Côte d’Ivoire, comptant pour la troisième journée des éliminatoires de la CAN 2022, début octobre. 
Plusieurs propositions ont été faites à la Fédération qui va choisir et trancher, d’après l’annonce de Nicolas Dupuis sur sa page Facebook hier. « La possibilité d'effectuer un match amical s’avère coûteuse et difficile à mettre en place du fait entre autres qu’il nous est impossible de jouer en France (interdiction). Nous cherchons donc la meilleure solution possible au moindre coût », explique-t-il.
Nicolas Dupuis soutient par ailleurs que pour lui, « il n’est pas question de rassembler les joueurs pour une ou deux journées seulement, le stage étant le plus important pour réapprendre à vivre et jouer ensemble ».
« Je remercie le Comité exécutif d’avoir tout d’abord accepté l’idée de faire un stage, ce qui est évidemment primordial pour la cohésion et l’intégration des nouveaux. Travailler une semaine ensemble est le plus important pour l’automatisme sur le terrain et la vie de groupe. Nous cherchons donc la meilleure solution possible au moindre coût. Le stage étant le plus important pour réapprendre à vivre et jouer ensemble», a-t-il renchéri. Selon nos sources, il semble que le coach des Barea a proposé une rencontre avec le FC Swift, une équipe de D2 luxembourgeois. Dans la foulée, il a également proposé un choc contre le Burkina Faso. C’est qui semble le bon choix pour la FMF. Cette dernière affirme même que toutes les conditions semblent bien être réunies pour concrétiser la rencontre. Le Sénégal et le Mali qui sollicitent aussi la même équipe, l’étalon de Burkina Faso, une des meilleures équipes africaines actuellement. Mais ces deux pays attendent la décision de Madagascar sur ce match amical contre le Burkina Faso.
Au passage, Nicolas Dupuis met en garde les supporters des Barea sur les fausses informations qui circulent dans les médias ou sur les réseaux sociaux.
« L’idée est bien de pouvoir travailler et non pas de faire plaisir à un pseudo journaliste vieillissant qui dit tout et son contraire. Dernier chose, c’est bien moi qui ai contacté le Burkina pour jouer au Portugal et qui en a parlé à la FMF. Attendons de connaître le choix du Comité auquel nous faisons confiance », a conclu l’entraîneur des Barea.
Recueillis par E.F.


Fil infos

  • Corruption - 19 magistrats traduits en Conseil de discipline en 2020
  • Police nationale - Dotation de 550 nouveaux fusils
  • Campagne de vaccination anti-Covid-19 - Une dernière journée mouvementée
  • Fête nationale - Rappel à l'ordre nécessaire
  • Tanamasoandro - Les tracés débutent à Imerintsiatosika
  • Pont d’Ampasika - L’infrastructure menacée par l’extraction de sable
  • Examen du CEPE - Une évaluation finale avant la session officielle
  • Stade « Barea » - Le Président Andry Rajoelina réussit son pari !
  • Météo de la semaine - Température minimale à 3° Celsius pour les Hautes terres
  • Appui supplémentaire pour le Sud de Madagascar - Les Etats – Unis offrent 40 millions de dollars

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Consternation générale !
    L’Union européenne fait savoir par le biais de l’Ambassade de France qu’elle ne reconnait pas le vaccin Covishield. L’accès dans le territoire Schengen est formellement interdit à ceux ou celles qui présentent le passeport vaccinal portant le cachet Covishield. Seuls les vaccins Moderna, Pfizer, AstraZeneca et Johnson & Johnson sont accordés. Coup de bluff ou coup vache ? En tout cas, c’est la consternation générale ! Anxiété et inquiétude se mêlent dans les esprits. Madagasikara, l’un des pays ayant opté pour cet indésirable vaccin et qui vient d’achever la première phase, se trouve dans une situation d’embarras indescriptible. Evidemment, il faut s’attendre à une réaction sans détour de l’Etat malagasy. Il demande des explications à l’endroit de l’OMS et de l’UNICEF. Rappelons que Madagasikara s’inscrit dans l’initiative COVAX recommandée par les instances onusiennes ainsi que les partenaires européens. D’ailleurs, le choix a été fait en collaboration et sous la « …

A bout portant

AutoDiff