Publié dans Sport

Football- National 2 France - Les compétitions amateurs suspendues

Publié le dimanche, 01 novembre 2020


Toutes les compétitions de football du milieu amateur mais aussi la Coupe de France ont été suspendues.
Tous les matches de «l'ensemble des compétitions de Ligues, de Districts, des championnats nationaux du National 3, du National 2, de la D2 féminine, des Coupes de France masculine et féminine, et des championnats nationaux de jeunes (féminins et masculins)», prévus le 1er décembre, sont pour le moment reportés, indique la Fédération dans un communiqué, alors que le Gouvernement a confirmé que les championnats professionnels, eux, pouvaient continuer. Toutes les rencontres qui ne pourront se jouer durant cette période seront reportées à des dates ultérieures, en fonction de l’évolution de la situation sanitaire.
4 internationaux malagasy évoluant en N2 française sont privés de compétition depuis le 29 octobre, et ce jusqu'au 1er décembre. Il s'agit de Melvin Adrien (Martigues FC), Alexandre Ramalingom (CS Sedan Ardennes), ainsi que les deux joueurs du FC Fleury 91, Zotsara Randriambololona et William Gros. Tous les 4 seront convoqués pour faire partie des Barea de Madagascar, pour la double confrontation face à la Côte d'ivoire en novembre.
Par ailleurs, après la France, le Premier ministre britannique, Boris Johnson, a annoncé, samedi 31 octobre, le retour à un confinement dans toute l'Angleterre face à une deuxième vague massive d'infections par le coronavirus, qui menace de saturer les services de santé. Effectivement, les conséquences sportives de ce nouveau confinement semblent redoutées.
Recueillis par E.F.

Fil infos

  • 8 mars - Madagascar honore toujours ses femmes
  • Président Andry Rajoelina - « Que les forces des ténèbres soient vaincues »
  • Préfet de police d’Antananarivo - Le territoire de son ressort
  • Ministère de la Culture et de la Communication - Un tremplin vers la professionnalisation des artistes
  • Election du président de la Confédération africaine de football - La honte pour l’Afrique !
  • Construction illicite - Un Nabab nargue la Mairie d’Antananarivo
  • Indisponibilité de Soamandrakizay - Tant pis pour l’Opposition
  • Conseil des ministres - Le président de l’Université de Toamasina limogé
  • Etudes universitaires - L'époque où les bourses n'étaient pas systématiques !
  • Caisse de retraites civiles et militaires - Un déficit de 213 % l'année dernière

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Journée des combattantes
    8 mars, jour-J ! « Journée internationale de la femme » ce jour. Journée de l'année spécialement dédiée aux réflexions, sinon à la mise pour la énième fois sur le plateau du débat relatif aux droits fondamentaux du genre féminin. L'ONU, Organisation des Nations unies, adopte en Assemblée générale en 1977 une résolution historique reconnaissant la date de 8 mars comme étant une Journée mondiale de la femme. Et que tous les pays membres épris de liberté et respectant les droits humains, notamment ceux de la femme ont le devoir voire l'obligation de consacrer ce jour-là à une réflexion approfondie et à organiser ainsi des manifestations officielles se rapportant sur les droits de la femme. Madagasikara tient, tous les ans, à rendre hommage à cette journée hautement symbolique.

A bout portant

AutoDiff