Publié dans Sport

Football - Leda raccroche ses crampons

Publié le mardi, 12 janvier 2021

Pour apporter plus d’explications à ses fans sur l’avenir du club, Jean Dieudonné Randrianasolo alias Leda, premier gardien de but de la CNaPS Sport Itasy, vient de faire une déclaration officielle sur sa page Facebook. A 31 ans, l’ancien gardien de but des Barea vient de mettre fin à sa carrière de footballeur.

Une déclaration faite avec son collègue et coéquipier de son ancien club, Jolce Junior Rakotonirina. L’ancien numéro 16 des Barea de Madagascar annonce qu’il raccroche désormais ses crampons. Il veut d’ores et déjà se préoccuper de sa famille et de son travail au sein de la Caisse nationale. « Un annonce aux fans et aussi à ceux qui nous ont peu apprécié. Moi et mes collègues Jolce et Sandratra mettrons fin à notre carrière de footballeur à Madagascar. Durant ces années de carrière de football, nous ne voyons notre famille que 2 fois par semaine. Par l’amour du football, nous avons enduré tout cela. Je trouve juste si nous nous concentrons maintenant sur l’avenir de notre foyer. Nous tenons à saluer nos supporteurs et aussi à remercier ceux qui nous ont critiqués».

L’ancien capitaine de la CNaPS a également précisé que le club existe toujours mais a été fusionné avec le Disciple FC. 

Avec ses 37 sélections au sein de l’équipe nationale, Leda a donné beaucoup pour son pays. Rappelons qu’il était parmi les Barea qui ont disputé la Coupe d’Afrique des Nations en Egypte en 2019. Par ailleurs, il était aussi l’un des artisans qui a donné sa première qualification à la Grande île à cette grand- messe du football continental.

Rappelons que Leda a reçu sa première sélection en équipe de Madagascar le 11 novembre 2011, contre la Guinée équatoriale. Ce match perdu 2-0 entrait dans le cadre des éliminatoires du mondial 2014.

En 2015, il a participé à la coupe COSAFA. Lors de cette compétition organisée en Afrique du Sud, il joue six matchs.  Madagascar se trouvait à la troisième place à la fin du tournoi. La même année, il a participé aux Jeux des îles de l'océan Indien, organisés à La Réunion. Madagascar terminait à la quatrième place. Ensuite, il a disputé trois matchs entrant dans le cadre des éliminatoires du mondial 2018.

Il faisait également partie des joueurs les plus titrés du football malagasy lors de la Coupe des clubs champions de l'océan Indien en 2012, 2014 et 2015 avec le CNaPS Sport, lors des championnats de Madagascar en 2013, 2014, 2015, 2016, 2017 et 2018 avec le CNaPS Sport et durant la Coupe de Madagascar en 2011, 2015 et 2016 toujours avec le CNaPS Sport.

Recueillis par E.F.

Fil infos

  • Vie politique - Le Malagasy Miara-Miainga en plein essor
  • Pression au sein de l’Exécutif - Mise à l’épreuve prolongée pour le Gouvernement Ntsay
  • Sénat - Imbiki Herilaza et Nicolas Rabemananjara, vice-présidents
  • Nombre excessif de collaborateurs - La HCC recadre les nouveaux sénateurs
  • Opposition au Sénat - « Une disposition illogique »
  • Contrat de location auprès de la compagnie STA - Démenti du ministère de l’Economie et des Finances
  • Etats – Unis - Investiture sous haute protection pour le Président Joe Biden
  • Campagne de reboisement 2021 - 75 000 hectares à couvrir d’arbres !
  • Chambre haute du Parlement - Razafimahefa Herimanana, élu président du Sénat
  • Secteur halieutique - Des investisseurs « abandonnés » implorent le ministère

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Esprit de fidélité
    L’état d’esprit, c’est la base de tout. Avoir un état d’esprit intègre, c’est mieux. Mais savoir entretenir, en soi, un esprit de fidélité, c’est excellent ! En ces temps-ci, il est très rare de rencontrer quelqu’un de fidèle surtout au niveau des dirigeants ou des leaders. La noblesse d’esprit basée surtout sur la fidélité se fait très rare voire introuvable. Le déclin de la mentalité sociale se fait sentir et se constate à vue d’œil. Il résulte de l’absence totale de l’esprit de fidélité dans les relations entre humains (entre amis, entre époux, entre dirigeants et administrés, etc.). Etre fidèle à son principe, à sa promesse ou à ses engagements devient, par la force du temps, chose obsolète ou révolue ! On a honte, parfois, d’être fidèle. La trahison sinon la traitrise ou la félonie règnent dans notre société, dans le pays. Trahir devient chose courante, une mode, une tendance …

A bout portant

AutoDiff