Publié dans Sport

Eliminatoires CAN 2021 - Le ministre Tinoka pleinement engagé avec les Barea

Publié le lundi, 29 mars 2021


A deux jours du match, le ministre de la Jeunesse et des Sports Malagasy, Tinoka Roberto, s’engage pleinement avec l’équipe nationale malagasy qui disputera, ce jour, la sixième journée des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) 2021. Un match crucial pour la qualification des Barea de Madagascar car ils n’ont pas d’autre option que la victoire pour espérer une qualification et que la Côte d’Ivoire batte l’Ethiopie à Abidjan.
L’équipe du MJS est au taquet pour réunir toutes les conditions menant vers cette victoire. Dans la foulée, elle a fait appel au respect des gestes barrières.
 Le ministère assure l’aspect logistique relatif à ce match.  Ce dimanche, le ministre Tinoka Roberto a visité le Stade Barikadimy après les améliorations y apportées, comme la mise en place de place individuelle et des cabines vitrés pour les VIP. Un endroit mythique que l’ancien Président de la République Didier Ratsiraka a bâti en l’honneur de Toamasina. En effet, le ministre Tinoka Roberto, au nom de tous les sportifs malagasy, a présenté ses condoléances à la famille du défunt au stade Barikadimy devant les médias.

Restriction d’accès au stade

A la même occasion, le ministre des Sports malagasy a également annoncé que l’accès au stade durant le match sera limité au strict minimum pour le respect des mesures sanitaires face à la pandémie de Covid-19. Aucun billet ne sera en vente, seuls les clubs de supporters auront accès au stade pour soutenir les Barea vu l’importance du match. Le ministre s’est également prononcé sur l’interdiction d’attroupement autour du match que ce soit à la maison ou dans un lieu public, comme les bars ou restaurant. « Que tout le monde soit responsable et soutienne notre équipe nationale dans le strict respect des gestes barrières et de distanciation. Cette fois-ci, il n’y aura pas d’écran géant, l’attroupement devant une télévision dans un lieu public ne sera pas toléré. Les Forces de l’ordre seront mobilisées dans tout le pays pour surveiller le respect de ces mesures », a-t-il dit.
Concernant le match, le ministre a également mentionné que l’espoir de tout le peuple malagasy repose sur les Barea. Après avoir discuté avec eux, les joueurs ont rassuré qu’ils donneront le maximum pour gagner ce match.
En ce qui concerne la crainte des footeux malagasy sur le risque d’un match de combine entre l’Ethiopie et la Côte d’Ivoire, le vice-président de la Fédération malagasy de football, Alfred Andriamanampisoa, affirme que cela n’est pas encore arrivé dans une compétition CAF. « Même si la Côte d’Ivoire est déjà qualifiée, elle fera tout pour gagner cette rencontre contre l’Ethiopie, puisque cela aura beaucoup d’enjeu sur son classement FIFA. Les Ivoiriens feront tout pour gagner de place dans le classement africain. Si la Côte d’Ivoire s’incline de nouveau devant l’Ethiopie cela aura beaucoup d’impact sur sa place qu’elle veut confirmer parmi les élites africaines. Donc, il n’y a aucune crainte qu’une combine arrive », rassure le vice-président de la FMF.
Elias Fanomezantsoa

Fil infos

  • La Fièvre de la Vallée du Rift frappe de nouveau - Un millier de têtes de cheptel atteint
  • Serial killer - Un quinquagénaire récidiviste fut repris
  • Destitution du maire élu de Nosy Be - La décision controversée du Conseil d’Etat suspendue
  • Haute Cour constitutionnelle  - Les nouveaux juges d’Ambohidahy prennent fonction
  • Trafic d’influence et usurpation de titre - Un assistant parlementaire déféré au Parquet
  • Réunion du TIM et RMDM - Trêve ou mauvais coup en préparation ?
  • Prix exorbitants et détournement de médicaments - Des répressions sévères attendent les contrevenants !
  • Un parfum de scandale à Nosy Be - Avec 5% de voix, un candidat déclaré maire
  • Lutte contre la Covid-19  - L’Etat d’urgence reprend, le confinement en suspens
  • Covid-19 - Madagascar choisit deux vaccins

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Cause nationale
    En 1959, le tout jeune Gouvernement malagasy dut faire face à une grave inondation qui sévit presque dans toute l’île, notamment à Antananarivo et environs. Dans la Capitale, Ikopa déverse ses eaux sur tous les bas-quartiers. Betsimitatatra et ses rizières immergées ! Le Gouvernement de feu Philibert Tsiranana déclare Antananarivo en « zone sinistrée » et « l’état d’urgence nationale » est décrété. Pour affronter ce sinistre national sans précédent, le Gouvernement malagasy fait appel à la contribution de tous étant donné qu’il s’agit d’une cause nationale. On se rappelle du « Fitia tsy mba hetra » par le moyen duquel chaque concitoyen est convié à participer. A noter que les caprices (les crues) de l’Ikopa et de Sisaony créaient depuis la nuit des temps des problèmes à tous les gouvernants. Les souverains et leurs sujets d’Andrianjaka à Andriamasinavalona et surtout Andrianampoinimerina durent rivaliser d’ingéniosité pour construire des digues afin…

A bout portant

AutoDiff