Publié dans Sport

Pétanque - Dolys Randriamarohaja n’est plus

Publié le vendredi, 02 avril 2021

La pétanque malagasy est en deuil avec le départ précoce d'un grand personnage de la discipline reconnu dans le monde entier. Il s’agit de Dolys Randriamarohaja, ancien entraîneur national, champion du monde en tant qu’entraîneur et vice-champion du monde en tant que joueur. Il était aussi fondateur de la Fédération Sport des boules malagasy (FSBM). Il a été emporté subitement par la Covid-19, selon des sources proches.
Lui qui ne ménageait pas ses efforts pour aider et rehausser la valeur et la dignité de ce sport. Le sauveur militant de la pétanque malagasy est parti à jamais pour nous laisser en héritage la FSBM. Une icône de la pétanque malagasy est partie à jamais pour nous laisser en héritage son histoire. Il a commencé a joué au pétanque en 1973 ; son club est le Carré Vert Pétanque. Et ce malgré son statut de grand homme de la pétanque, comme tout passionné, il continuait de jouer.  Ses palmarès en dit long.
Elias Fanomezantsoa


Palmarès du joueur :
– Vice-Champion du Monde à Izmir (2010)
– Champion d’Afrique en Tunisie (2009)
– Deux fois Champion de Madagascar (2003, 2009)
– Trois fois vainqueur du Coupe de Madagascar (1996, 2003, 2007)
– 5ème au Champion du Monde à Genève (2003)
– Finaliste du Tournoi International de La Comédie Montpellier en France (2003)
Palmarès de coach :
– Médaille d’or (2017) Championnat du monde, Triplette Jeunes (Chine)
– Médaille d’argent (2017) Championnat du monde, Triplette féminines (Chine)
– Médaille d’or (2017) Coupe d’Afrique, Triplette messieurs (Tunisie)
– Médaille d’or (2017) Coupe d’Afrique, Tir de précision, messieurs (Tunisie)
– Médaille d’or (2016) Championnat du monde, Triplette messieurs (Madagascar)

Fil infos

  • Paiement des bourses - Solution en cours malgré tout
  • Traitement de Covid-19 - Le couple Rajoelina met du baume au cœur des malades
  • La Fièvre de la Vallée du Rift frappe de nouveau - Un millier de têtes de cheptel atteint
  • Serial killer - Un quinquagénaire récidiviste fut repris
  • Destitution du maire élu de Nosy Be - La décision controversée du Conseil d’Etat suspendue
  • Haute Cour constitutionnelle  - Les nouveaux juges d’Ambohidahy prennent fonction
  • Trafic d’influence et usurpation de titre - Un assistant parlementaire déféré au Parquet
  • Réunion du TIM et RMDM - Trêve ou mauvais coup en préparation ?
  • Prix exorbitants et détournement de médicaments - Des répressions sévères attendent les contrevenants !
  • Un parfum de scandale à Nosy Be - Avec 5% de voix, un candidat déclaré maire

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Et… la vie continue !
    La pandémie de Covid-19, variant sud-africain, assomme le pays. Le dernier bilan affiche la gravité et la dangerosité du virus. On parle, sans ambages, de record de nouveaux cas. La barre de cinq-cent-cinquante (nouveaux cas) est dépassée en une journée (du 8 au 9 avril) ! Et celle du décès atteint même au-delà de dix. La page « nécro » des quotidiens de la Capitale est prise d’assaut. Analamanga détient toujours le triste palmarès avec quatre-cent-trente-neuf (nouveaux cas). Et on n’est pas encore au bout de nos peines. Personne n’est en mesure d’anticiper à quand le bout du tunnel ! Catastrophique ! Apocalyptique ! Mais, attention ! La vie continue ! Et les problèmes classiques sinon « traditionnels » continuent aussi de sévir, redoublent même d’intensité. Que les tenants du pouvoir ne se trompent pas. Au front, ils ont en face non pas un seul « ennemi » (le variant…

A bout portant

AutoDiff