Publié dans Sport

Handball - Berthin Andriamiharinosy s'est éteint

Publié le lundi, 05 avril 2021

Le monde sportif est en deuil. L'illustre Berthin Andriamiharinosy, ancien joueur de handball et technicien s'est éteint à l'âge de 80 ans. Il s'était surtout investi dans le milieu du handball, notamment à l'AS Saint-Michel. Mais il était également engagé dans le football. Il a notamment publié un ouvrage intitulé " Cinquante ans de sport à Madagascar ", en 2007.

 

De nombreux hommages se sont enchaînés: « Enorme pensée pour Berthin Andriamiharinosy qui vient de nous quitter. Un Monsieur du sport et, plus particulièrement, du handball vient de s'éteindre. J'aime à croire que nous étions un peu 'famille' en tout cas la famille de Saint-Michel Amparibe et As Saint-Michel Handball perd son Raiamandreny », a ainsi posté le handballeur Johann Pless.

Il était le fondateur de ce grand club, renommé et reconnu de tous à travers son palmarès inégalable. Joueur expérimenté, demi-centre exceptionnel, entraîneur rigoureux, Berthin a éduqué, forgé des milliers de jeunes. Il a instauré une discipline exemplaire, a inculqué des valeurs inestimables et un esprit d'équipe remarquable.

« Il était bien plus qu'un simple entraîneur pour son club : il était "un père". L'ASSM Handball rend hommage à sa star et sera à tout jamais reconnaissant pour son amour, son dévouement, son abnégation, sa rigueur et son humour éducateur qui n'a pas été des moindres. Repose en paix Ra-grama. Tu resteras à jamais dans nos cœurs », annoncait Harifera Ramanantsoa, ancien joueur de Saint-Michel.

Berthin Andriamiharinosy était un joueur et un entraîneur d'exception. Il a marqué l'histoire du handball à Madagascar, mais aussi à l'Ile Maurice où il a été sélectionneur de l'équipe nationale et aussi DTN.

La Rédaction de La Vérité adresse ses sincères condoléances à sa famille, à ses proches et à la grande famille du handball.

Fil infos

  • Paiement des bourses - Solution en cours malgré tout
  • Traitement de Covid-19 - Le couple Rajoelina met du baume au cœur des malades
  • La Fièvre de la Vallée du Rift frappe de nouveau - Un millier de têtes de cheptel atteint
  • Serial killer - Un quinquagénaire récidiviste fut repris
  • Destitution du maire élu de Nosy Be - La décision controversée du Conseil d’Etat suspendue
  • Haute Cour constitutionnelle  - Les nouveaux juges d’Ambohidahy prennent fonction
  • Trafic d’influence et usurpation de titre - Un assistant parlementaire déféré au Parquet
  • Réunion du TIM et RMDM - Trêve ou mauvais coup en préparation ?
  • Prix exorbitants et détournement de médicaments - Des répressions sévères attendent les contrevenants !
  • Un parfum de scandale à Nosy Be - Avec 5% de voix, un candidat déclaré maire

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Et… la vie continue !
    La pandémie de Covid-19, variant sud-africain, assomme le pays. Le dernier bilan affiche la gravité et la dangerosité du virus. On parle, sans ambages, de record de nouveaux cas. La barre de cinq-cent-cinquante (nouveaux cas) est dépassée en une journée (du 8 au 9 avril) ! Et celle du décès atteint même au-delà de dix. La page « nécro » des quotidiens de la Capitale est prise d’assaut. Analamanga détient toujours le triste palmarès avec quatre-cent-trente-neuf (nouveaux cas). Et on n’est pas encore au bout de nos peines. Personne n’est en mesure d’anticiper à quand le bout du tunnel ! Catastrophique ! Apocalyptique ! Mais, attention ! La vie continue ! Et les problèmes classiques sinon « traditionnels » continuent aussi de sévir, redoublent même d’intensité. Que les tenants du pouvoir ne se trompent pas. Au front, ils ont en face non pas un seul « ennemi » (le variant…

A bout portant

AutoDiff